Forum - Nouvelle-France - Il était sans doute inévitable...
Accueil
Forum : Nouvelle-France

Sujet : Il était sans doute inévitable...


De Arca1943, le 9 janvier 2005 à 19:13
Note du film : 3/6

…qu'après le succès sur notre marché et même à l'étranger (en France notamment) de plusieurs films québécois, on allait se lancer dans un grand machin romantico-historique qui coûte une fortune et ne tient pas ses promesses. Malgré les vaillants efforts des cousins Vincent Perez et Gérard Depardieu et du voisin Tim Roth pour donner du relief à leurs personnages insuffisamment reconstruits – alors qu'ils auraient pu être si intéressants, notamment l'intendant Bigot (Perez, excellent malgré tout) – le film s'enlise rapidement dans une histoire d'amour sirupeuse qui semble sortie tout droit d'un Harlequin Novel. Quant à nos acteurs à nous, ils sont toujours aussi bons, Godin-Vigneau et Lahaye en tête. Mais ils se débattent, pour bon nombre d'entre eux, avec des personnages sans substance et des dialogues empreints de mièvrerie et de sensiblerie.

Cet échec me rappelle celui de Louisiane, de Philippe de Broca : plein de bonnes intentions, mais à l'arrivée…

Il faut savoir qu'il existe dans mon pays, le Canada, un grave déficit historiographique, alimenté par le double chauvinisme nationaliste (francophone et anglophone, québécois et canadien) sur fond de "guerre des drapeaux". Dans cette atmosphère, l'esprit militant a vite fait de triompher sur l'esprit de vérité. (Lire un excellent article de Benedetto Croce, "Historiographie et historiographie de parti", dans L'Histoire comme pensée et comme action, 1938). Les faits sont corrects, je crois; mais une chose est l'interprétation des faits, autre chose les faits eux-mêmes.

C'est d'autant plus dommage que Jean Beaudin est un cinéaste estimable, qui a signé notamment l'excellent J.A. Martin photographe.

C'est dommage aussi parce que le sujet est excellent. Seulement, il fallait se demander (comme tout bon cinéaste historique digne de ce nom) « Comment était-ce vraiment? » et creuser la chose, plutôt que de nous restituer les clichés de troisième main en suspension dans l'air du temps.

Arca1943


Répondre

De Arca1943, le 23 juillet 2005 à 19:10
Note du film : 3/6

Vaste co-prod oblige : Nouvelle France sort en France dans 91 salles, si les chiffres que je trouve dans La Presse (quotidien de Montréal) sont exacts. Or les chiffres de fréquentation pour les premiers jours sur Paris montrent qu'on s'achemine vers un échec cuisant (et prévisible). Pour une cinématographie aussi restreinte – et au marché domestique aussi petit – que le Québec, voilà qui est très dangereux : exporter un film québécois en France est en soi une entreprise très difficile, un véritable parcours du combattant, semble-t-il. Or il pourrait suffire d'un seul four retentissant comme celui-ci pour que la difficulté se change en quasi-impossibilité : la prochaine fois, les distributeurs risquent d'être déjà passablement plus tièdes, surtout si – comme nos distributeurs à nous – ils tendent à jauger un film par l'origine plutôt que pour lui-même (autrement dit : "film québécois" plutôt que "film" tout court.)

C'est d'autant plus énervant que des films québécois nettement meilleurs que cette superproduction à la glycérine restent inexportés chez vous.

Arca1943


Répondre

De vincentp, le 23 juillet 2005 à 21:03

Quelles sont vos consignes, Arca1943 ?

Aller le voir pour soutenir le cinéma de nos cousins d'outre-atalntique, ou le bouder pour des raisons esthétiques ?


Répondre

De Arca1943, le 24 juillet 2005 à 07:19
Note du film : 3/6

Bien que je l'aie fait souvent aux heures les plus sombres de la crise du cinéma italien, il n'y a rien de pire que d'aller voir un film par devoir. C'est le meilleur plan pour ne pas l'aimer, même s'il est bon. Par contre, vous n'êtes certainement pas obligé de croire ce que je dis sur ce film : que vaut l'opinion d'un seul inconnu? Je vous conseille donc d'aller vérifier par vous-même si je suis dans le vrai ou non…


Répondre

De paul_mtl, le 30 mars 2006 à 22:12
Note du film : 3/6

J'ai vu le film et Voltaire passe vraiment pour un idiot pretentieux. As t il vraiment tenu ce genre de propos ou est ce inventé ?

Sinon je dirai un drame romantique sur toile de fond historique quebecois avec un Depardieu curé pas tres en forme.

Belle photographie. Ca pourrait faire une bonne serie TV en 3 épisodes (142min/3).


Répondre

De Arca1943, le 31 mars 2006 à 06:04
Note du film : 3/6

Du bon usage des guillemets… Ha! Ha! Ha! Comme historien, tu te poses un peu là, l'ami : tu m'attribues une fausse citation ! C'est mal parti. Où donc ai-je écrit que la Corriveau avait tué DEUX maris? La mort de l'autre mari lui fut attribuée rétrospectivement par la rumeur publique.

Lorsqu'on veut se prénommer Historien, il importe d'être ni pressé, ni brouillon.

Un conseil de lecture : «Historiographie… et historiographie de parti», par Benedetto Croce, un des chapitres de «L'Histoire comme pensée et comme action», Bari, 1938.


Répondre

De Boromir, le 3 juin 2006 à 13:45

J'ai tenté le coup récemment. Quelle déconvenue. Ce n'est vraiment pas bon. Pour résumer : "la petite maison dans la prairie" version québécoise. Ça ruisselle de bons sentiments qui ont la légèreté d'une panzer division. Côté histoire, il n'y a rien à en tirer (la prise du Québec traîtée en trois coups de canon, misère…). Bref, pour reprendre Balzac, je dirais que : "… on est vraiment fâché d'avoir vu cela, rien n'en reste que le dégoût pour soi-même d'avoir ainsi gaspillé son temps !"[film=


Répondre

De Arca1943, le 3 juin 2006 à 19:56
Note du film : 3/6

Eh oui, on vous avait prévenus…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.021 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter