Forum - Happy Together - Critique
Accueil
Forum : Happy Together

Sujet : Critique


De dumbledore, le 28 décembre 2004 à 11:21
Note du film : 6/6

Avec Happy Together, Wong Kar-wai réussit pour la première fois le mariage parfait entre les trois éléments de son cinéma : sa mise en scène, sa narration non-classique et la construction de ses personnages. Pour le première fois, les trois forment un tout cohérent, et donc du coup émouvant du début à la fin du film.

L'histoire est celle, comme toujours, d'une histoire d'amour entre deux personnes, ici, deux hommes, Ho Po-wing et Lai Yiu-fai, deux asiatiques partis en Argentine et qu'y se retrouvent perdu. Ils sont également en fin de relation, ils se séparent. Quelques semaines plus tard, ils se retrouvent. Ho Po-wing qui a eu les mains brisés est recueilli par Lai qui refuse toutefois de retomber amoureux de lui…

Il s'agit donc d'une histoire d'amour homosexuelle. Toutefois le film n'est en rien réductible à une vision sur l'homosexualité. Il semble durant tout le film que l'homosexualité sert à Wong Kar-wai pour représenter finalement un rapport de deux personnes les plus égales possibles, de parler d'une histoire d'amour de deux êtres sans avoir à se soucier justement des "différences de sexes" comme raison de causes possible de séparation (comme c'était souvent le cas dans ses films précédents).

Comme pour renforcer encore plus cette idée de deux êtres nus, l'un avec l'autre, sans attributs sociales ou de sexe, Wong Kar-wai a la très bonne idée de plonger ses deux personnages en Argentine, dans un pays qu'ils ne connaissent pas et qui l'ignorent en retour.

Ils sont donc soumis à aucune pression sociale, familiale, etc. Non, c'est un juste un rapport humain, personnel qui est représenté ici à l'image et son histoire qui nous est raconté.

Deux comédiens d'exception incarnent les deux personnages, Leslie Cheung et Tony Leung Chiu Wai. Ils sont très justes et très touchants tous les deux, réussissant à bien camper deux personnages au final très différents mais tous les deux émouvants et compréhensibles même dans leurs pires défauts.

La mise en scène est elle-même inpeccable, trouvant la place juste par rapport aussi bien à l'histoire qu'à ses personnages. Toujours très libre, très aérienne, jouant souvent sur les grands angles, réfléchissant toujours sur les traitements chromatiques, elle ne se cantonne toutefois pas à un seul parti pris, ce qui était dans l'oeuvre jusqu'alors de Wong Kar-wai souvent le cas, mise en scène souvent un peu trop radical voire intellectuelle. La mise en scène est ici dévouée au récit et non pas pure forme. Elle est parfaitement adaptée à son sujet.

Happy Together est certainement le premier totalement abouti et réussit de Wong Kar-wai.


Répondre

De vincentp, le 12 octobre 2008 à 22:09
Note du film : 5/6

Happy together montre un univers moderne soumis à des forces contraires : structuration forcenée d'un côté (telles ces artères urbaines organisant la circulation d'éléments primaires au sein de villes gigantesques, et volonté parallèle des personnages de se tracer un présent et un avenir), chaos éruptif de l'autre (les chutes d'Igazu bouillonnantes à l'image du déchirement affectif qui oppose les deux personnages).


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0025 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter