Forum - Parade du temps perdu - Les casse-pieds - Un petit bijou pour amateurs
Accueil
Forum : Parade du temps perdu - Les casse-pieds

Sujet : Un petit bijou pour amateurs


De Impétueux, le 12 novembre 2004 à 11:54
Note du film : 5/6

Autant le remake de Yves Robert intitulé Le bal des casse-pieds m'a paru fade et sans saveur, autant l'original est un petit bijou de drôlerie et de charme acide…

Sans doute parce qu'il décrit une société, un monde un peu plus policés, tissés de rapports sociaux codés, sans doute assez contraignants, mais si paisibles, dans lequel l'irruption de l'incongruité est si rare qu'elle en devient événement.

Et puis il y a une équipe de comédiens épatants, seconds rôles si essentiels du cinéma français du premier siècle…


Répondre

De bedicou, le 4 janvier 2005 à 15:57
Note du film : 6/6

Vivement une ré-édition en DVD !


Répondre

De david-paul, le 10 mars 2005 à 00:04
Note du film : 4/6

le film à sketches, une spécialité italienne? faut voir …


Répondre

De Impétueux, le 10 mars 2005 à 11:26
Note du film : 5/6

Les Casse-pieds, dans leur version Dréville en tout cas, ne sont pas à proprement parler un film à sketches, ceux-ci autonomes dans les anedotes relatées et liés seulement d'assez loin par un même regard narquois ; Les Monstres, par exemple, sont un film à sketches, ou Boccace 70 ; les Casse-pieds, c'est plutôt une succession de saynettes ordonancées autour d'un personnage principal dont les mésaventures font explorer la totalité des facettes du même sujet….


Répondre

De Arca1943, le 10 mars 2005 à 13:23

Ah bon, c'était donc un remake? J'ai l'air fin, à confesser ici mon ignorance crasse ! Heureusement, rien qui ne puisse s'arranger avec une petite réédition…


Répondre

De Impétueux, le 10 mars 2005 à 14:44
Note du film : 5/6

Dans un monde DVD idéal, on concevrait des éditions habiles qui mettraient en perspective l'original et le remake, avec, en prime un disque de suppléments où des gens intelligents et spirituels feraient découvrir ressemblances cachées et différences impalpables, resitueraient l'oeuvre première et son double dans le contexte de l'époque, gloseraient sur l'oeuvre littéraire (éventuelle) dont l'une et l'autre sont issues, etc.

On aurait ainsi ces casse-pieds de Dréville et Le bal des casse-pieds d'Yves Robert, du même Dréville La cage aux rossignols et Les choristes de Christophe Barratier, le Panique de Duvivier et le Monsieur Hire de Patrice Leconte… Et sûrement bien d'autres ! (lançons un concours !!!)

Mais ne rêvons pas….


Répondre

De Arca1943, le 10 mars 2005 à 16:12

Mais comment s'empêcher de rêver? Rêvons d'un contrat-type où les droits de remake incluent obligatoirement un investissement dans la réédition du film original…


Répondre

De david-paul, le 10 mars 2005 à 16:35
Note du film : 4/6

super idée! moi je propose rue rouge de Fritz Lang et la chienne de Renoir.


Répondre

De Impétueux, le 10 mars 2005 à 17:21
Note du film : 5/6

Allons-y ! Les enchères sont ouvertes !

Toutefois, il faudrait essayer de trouver des oeuvres dont aucune ne dégrade l'autre…

Par exemple, ça excluerait La poison de Sacha Guitry qui est extraordinaire et Un crime au paradis de Jean Becker qui est minable…Ou Les diaboliques du grand Clouzot et le pitoyable Diabolique de je ne sais pas qui avec Sharon Stone et Isabelle Adjani

Voyez que ce n'est pas si évident que ça…


Répondre

De eliot, le 8 mai 2005 à 18:03
Note du film : 5/6

Suis une inconditionnelle de Noël Noël, le jeu de cet acteur me plait. Ai recherché longtemps ce film, car je m'en souvenais sous le nom de "Les casse pieds", qui est le sous titre. Suis très contente de l'avoir trouvé, mais je le préférerais en D V D.


Répondre

De eliot, le 14 mai 2005 à 16:13
Note du film : 5/6

Je suis une inconditionnelle d'anciens films (dits films rétro), mais je les trouve plus riches en dialogues, plus de recherches dans les histoires qu'aujourd'hui dont les thèmes principaux bien souvent sont "violence".

Bref, c'est un vrai régal de voir "les vieux de la vieille" ou "Archimède".

Mais, je suis désespérée car je ne trouve pas la cassette de "Les casse-pieds" qui est le sous titre de "La parade du temps perdu". savez-vous ou je pourrais me la procurer ? Merci pour votre réponse.


Répondre

De Brigitte, le 18 mai 2005 à 21:57

Bonjour,

Nous cherchons depuis longtemps à nous procurer la video du film "La parade du temps perdu" (les casse-peids) et je vois que vous avez réussi à la trouver.

Pourriez-vous m'indiquer l'endroit où je peux l'acheter ?

Merci d'avance.


Répondre

De eliot, le 20 mai 2005 à 16:33
Note du film : 5/6

Bonjour Brigitte, Désolé de ce malentendu. Mais je cherchais le film et biens sur la cassette ou DVD mais sous "Les casse pieds", or le titre exact est "Le temps perdu". J'ai donc découvert à défaut du film, l'affiche dans la filmographie. Je n'ai même pas pensé qu'il ne soit pas réédité, dans mon euphorie d'avoir enfin trouvé le titre. J'ai pourtant fait des recherches mais je ne le trouve pas et en suis très déçue. Et je crains qu'effectivement il n'existe pas en cassette. Espérons qu'il soit réédité en DVD. Si j'apprenais sa sortie, je vous en informerais, promis.


Répondre

De eliot, le 29 mai 2005 à 17:13
Note du film : 5/6

Nous attendons avec impatience une réédition du film "la parade du temps perdu" (les casse pieds).


Répondre

De pgourat, le 31 mai 2005 à 08:56

moi aussi je suis en (longue) attente de trouver la VHS, le DVD, la VHS enregistrée à la TV, bref une trace de ce chef d'oeuvre. Merci de me prévebir à philippegourat@libertysurf.fr si vous trouvez quelquechose!


Répondre

De jocco, le 19 octobre 2005 à 16:30

Ce film remarquable de Jean Dréville n'a jamais été extrait de son étagère, et il est fort probable que notre époque ne l'ignore encore longtemps comme il en est aussi pour de nombreux autres chef-d'œuvre. C'est triste, car c'est d'un sauvetage national qu il faudrait parler . Il suffit de constater les dégâts retrouvés à Bois d'Arcy.


Répondre

De sirène, le 28 décembre 2005 à 16:43
Note du film : 5/6

Oui, c'est un grand film ignoré, tellement plus drôle qu'un tas d'autres qui sont censés l'être. A quand un DVD ?


Répondre

De NANS, le 21 mars 2006 à 23:08

Pourquoi ne pas rééditer le film "parade du temps perdu" avec Noël Noël. C'est un vrai plaisir.

La copie n'est pas à la hauteur de celui-ci, c'est une copie  ! ! Qu'attend t-on pour sortir un DVD? J'ai fait des recherches pour savoir où en était ce film et pour apprendre que la pellicule n'était pas en très bon état. Il ne faudrait pas attendre qu'il soit trop tard, ce serait vraiment dommage. tant de mauvais films sont réédités. Votons pour une réédition.


Répondre

De falk, le 3 août 2006 à 22:51

On se demande pourquoi ce film n'a jamais été réédité.

Pourtant c'est un très bon film avec un acteur qu'on retrouve toujours avec plaisir. Tant de mauvais films avec de mauvais acteurs ont été réédités !

Est-ce à cause de sa pâle copie "le bal des casse pieds" ? J'espère que l'on se décidera à rééditer ce film.


Répondre

De starlight, le 24 octobre 2006 à 21:17
Note du film : 5/6

RAS… tout a été dit ! Je vote pour une sortie de ce film en DVD…

Le soliloque de Noêl Noêl peut en agaçer certains… Personnellement je trouve ses monologues plein de bon sens et s'apparentent à un humour bien français !…


Répondre

De bijoune, le 22 février 2010 à 10:16

Moi aussi je recherche le film très amusant : la parade du temps perdu ou les casse-pieds- que faire ?

Chacun de nous possède des films que nous recherchons : pourquoi ne pas faire des échanges entre nous cinéphiles du temps passé ?


Répondre

De ademaus, le 29 mai 2011 à 18:31
Note du film : 6/6

Nous sommes en 2011 et je m'aperçois que, malheureusement, toujours pas de DVD de cet excellent film. Comment ne pas apprécier la finesse de son humour: le retournement de situation à la fin en est un des traits. Il faut être capable rire de soi aussi… Un film de la veine de "L'Assassin habite au 21".

Pour les "Puristes", mon pseudo est un mélange d'Ademaï et d'Emmaus…


Répondre

De riccardo, le 29 mai 2011 à 19:01

Film de qualité pure ,avec ,en plus,cette modestie qui est la marque des hommes de coeur et de talent que sont Noel- NOEL et de Jean Dreville . VOTE pour un coffret J.Dreville : troika sur piste blanche, la ferme du pendu; la bataille de l'eau lourde et les casse-pieds . Ce serait magnifique mais malheureusement les éditeurs n'ont rien à nous proposez en Rareté .


Répondre

De Impétueux, le 29 mai 2011 à 19:06
Note du film : 5/6

Ce n'est ni le niveau, ni le style de L'assassin habite au 21 (qui est de Clouzot, tout de même !), mais c'est une excellente, excellente suite de sketches interprétés de main de maître par Noël-Noël, grand comédien au physique insignifiant et au talent immense, qui n'a pas connu de postérité…

Il n'est pas impossible de penser que la collection Gaumont à la demande édite le DVD qui, malheureusement ne proposera qu'une image non restaurée, ni suppléments, ni chapitrage. C'est mieux que rien, mais ça mériterait mieux…


Répondre

De Impétueux, le 29 mai 2011 à 19:38
Note du film : 5/6

Ne parlez pas de ce que vous ignorez, douteux Riccardo ; vous n'êtes capable que d'évoquer des passages antédiluviens à la télévision de films de seconde zone.

Gaumont à la demande vient d'éditer, en moins d'une année, une palanquée de films introuvables. La collection est, sous une présentation élégante et uniforme, très limitée, certes – ni restauration, ni suppléments, ni chapitrage – mais elle a le mérite d'exister.

Quelques exemples : Le dernier des six de Georges Lacombe, Lady Paname d'Henri Jeanson, Carnet de bal, L'affaire Maurizius, Allo Berlin ? Ici Paris ! de Julien Duvivier, Sans lendemain et De Mayerling à Sarajevo de Max Ophuls, Le mariage de Chiffon et Le franciscain de Bourges de Claude Autant-Lara, Picpus de Richard Pottier, Antoine et Antoinette de Jacques Becker, Quand tu liras cette lettre et Deux hommes dans Manhattan de Jean-Pierre Melville, Marie Antoinette reine de France de Jean Delannoy, Galia de Georges Lautner et bien d'autres.

On se tait, quand on ne sait pas !


Répondre

De Impétueux, le 10 juin 2012 à 00:50
Note du film : 5/6

Enfin, la collection Gaumont à la demande a édité Les casse-pieds. Elle a l'honnêteté d'indiquer que l'image et le son ne sont pas restaurés numériquement, mais que le DVD a été fabriqué à partir de la meilleure copie survivante et, à dire vrai, le résultat, en l'espèce, est tout à fait satisfaisant, ce qui n'est pas forcément le cas pour d'autres parutions.

Charmant film spirituel et léger de ce touche-à-tout délicieux du cinéma français, Noël-Noël au physique passe-partout, grognon, rouspéteur, râleur, un peu trouillard et capable d'héroïsme, Français moyen comme il n'en existe plus. De très bons films, Le père tranquille, par exemple, versant bonhomme et rondouillard de L'armée des ombres, La cage aux rossignols, sensible et intelligent, qui fut remaké par Les choristes ou de tendres comédies sages et chansonnières La famille Duraton, A pied, à cheval et en voiture. Dans nombre de ses films, Noël-Noël s'appelle Martin, se prénommant Adrien, Édouard ou Léon… Martin, le patronyme le plus porté en France, pour mieux se fondre dans le pays.

Les casse-pieds est un drôle de film ; à peine un film, d'ailleurs : une suite de brèves scènes drôles, qui se veulent toutes illustrer la permanence de la présence des fâcheux, des enquiquineurs, des empêcheurs d'être tranquille, qui vous volent, à petites doses subreptices, la sérénité de votre existence.

C'est en ce sens qu'il faut entendre l'autre titre du film : Parade du temps perdu. Le temps qu'on perd, le temps gâché, le temps saccagé par les importuns, les gêneurs, les indiscrets, les intrus de toute sorte qui viennent polluer, sans méchanceté mais avec constance, votre propre espace vital.

Noël-Noël en dresse la riche collection en les mettant en scène sous toutes leurs formes : ceux qui arrivent en retard au spectacle, vous dérangent pour s'installer, déploient des papiers sonores pour avaler des friandises, empiètent sur votre angle de vision et ainsi de suite.

Il est vrai que les ascenseurs, dont les malappris omettaient de refermer exactement la porte et qui vous obligeaient à des escalades, sont désormais automatiques, et qu'on n'attend plus fiévreusement qu'on vous laisse la place dans une cabine téléphonique pour passer une communication urgente. Mais les voisins fêtards et tonitruants me semblent de plus en plus nombreux… et que dire de ces débiles qui vous font connaître leurs goûts musicaux – généralement du rap – en roulant vitres ouvertes et caissons de basse à fond ?

Les casse-pieds ne vont pas très loin dans la satire et demeurent acides sans être cruels. Mais c'est drôle, sympathique, bon enfant et ça donne deux ou trois séquences irrésistibles, celle où figurent par exemple, dans leur propre rôle, Bernard Blier et Jean Tissier. Ou celle qui met en scène un résistant discret (Henri Crémieux) et un blagueur inconscient (Paul Frankeur), vive et bien menée…

Réservé aux amateurs de ce vieux cinéma, qui n'a plus grand chose à voir avec les spectaculaires images d'aujourd'hui, mais charmant et plein de nostalgiques clins d'œil…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.021 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter