Forum - Il est minuit, docteur Schweitzer - Avis
Accueil
Forum : Il est minuit, docteur Schweitzer

Sujet : Avis


De ma, le 9 novembre 2004 à 17:53
Note du film : 5/6

Voilà un film qui mériterait de sortir en DVD ce serait tout de même mieux qu'un certain nombre de navets qui participent à l'abrutissement des foules.


Répondre

De yawatha, le 22 février 2005 à 15:21

IL EST MINUIT DR SCHWEITZER

De ce film j'en garde un souvenir exceptionnel. Je l'ai vu, âgé de 16 ans. Plus de 50 ans plus tard j'y repense. Ce fut le déclic pour l'Afrique…

I dreamed of Africa jusqu'en 1987. Cette année là nos enfants nous ont envoyés, ma femme et moi, en Afrique pour nos 25 ans de mariage. Ce fut une explosion de joie et de bonheur. Sentir l'Afrique, l'écouter, la nuit aussi, en apprécier ses habitants, ses paysages, sa faune, sa flore….

Aussi je serais ravi de trouver IL EST MINUIT DOCTEUR SCHWEIZER EN DVD. L'interprétation de Fresnay est remarquable. Copie conforme au Dr. Schweizer.

Merci pour vos infos


Répondre

De Niverolle, le 17 mars 2005 à 17:36

Un film ancien, qui mérite une nouvelle lecture. Un fascinant souvenir cinématographique de l'Afrique.

Vivement un DVD !


Répondre
VOTE
De jouvet@free.fr, le 6 février 2007 à 01:52

Il est vrai que Les sous-doués en vacancesest sorti en video , puis en dvd…..On est en droit de se poser des questions…..


Répondre

De jipi, le 6 février 2007 à 10:24

Bonjour Droudrou Le film est passé hier aprés midi sur FR3. L'accent de Pierre Fresnay est laborieux, Jeanne Moreau est une agréable débutante dansant dans les bras de Raymond Rouleau il y a également Aimé Clariond futur voix céleste dans les Don Camillos. Comme je t'aime bien Droudrou et que je ne désire pas te mentir ma belle citation d'hier concernant "Blood Diamond", L'afrique n'est pas une aventure, c'est un métier" n'est hélas pas de moi. La phrase est prononcée par André Valmy dans le film. Pierre Fresnay semble souffrir un martyr embusqué en essayant de rendre crédible le personnage principal.


Répondre

De jipi, le 6 février 2007 à 10:31

A mon avis la diffusion de ce film à la télé n'est pas étrangère à la disparition de l'abbé Pierre. On ne peut s'empêcher de penser à lui en voyant la disponibilité envers les autres du personnage.


Répondre

De droudrou, le 6 février 2007 à 10:33

Mon vieux Jipi, avec ce que tu as marqué, on va jaser sur notre compte sur DVD Toile… et puis… surtout si la divine, sublime et suprème Jeanne Moreau fait son apparition dans le film !… de cette époque, elle a tenu Toutes ces belles promesses qui sont, je le rappelle, dues de façon magistrale à Civeyrac… Je tiens à le préciser pour notre ami Impétueux qui, je l'espère, appréciera cette pointe d'esprit (de sel).


Répondre

De Impétueux, le 6 février 2007 à 10:49

Je vais apparaître comme un pion sourcilleux (mais je m'en moque !) : la voix du Christ, dans les Don Camillo n'est pas celle d'Aimé Clariond, le directeur de la pension des Disparus de Saint-Agil et le diplomate Gérard de La Monnerie des Grandes familles, mais celle de Jean Debucourt, l'Engelbert de Bonafé de Douce et le bijoutier Rémy de Madame de !


Répondre

De jipi, le 6 février 2007 à 11:54

Oui Impétueux pardon c'est Jean Debucourt, quelle erreur, j'ai toujours confondu ces deux très bons comédiens. C'est un lapsus révélateur, ce n'est pas Aimé Clariond qui est dans "Il est minuit Docteur Schweitzer" mais bien Jean Debucourt. C'est dingue comme confusion.


Répondre

De spirit07, le 25 mai 2007 à 13:35

j'ai lu le livre 'il est minuit Docteur Schweitzer", j'avais huit ans. Ensuite j'ai décidé de rejoindre ce bon docteur lorsque je serai grande. Aujourd'hui j'aimerais bien voir le film


Répondre

De Impétueux, le 25 mai 2007 à 15:06

Vous n'avez donc qu'à acheter le DVD…puisqu'il a été édité chez René Château !


Répondre

De juliette debucourt, le 15 juillet 2008 à 18:15

Bonjour Jean Debucourt était mon grand-père et j'aimerais bien en savoir un peu plus sur lui.Voila si quelqu'un pouvais me répondre j'en serais ravie.A bientôt


Répondre

De gilou40, le 15 juillet 2008 à 18:23

C'est pas compliqué pourtant…..

Jean Debucourt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aller à : Navigation, Rechercher

Jean Debucourt est un acteur et metteur en scène français né le 19 janvier 1894 et décédé le 22 mars 1958.

Fils de l'acteur et réalisateur Charles Le Bargy, il est engagé à la Comédie-Française en 1936 et devient Sociétaire dès l'année suivante en 1937. Il y réalise plusieurs mises en scènes. Comédien fin et spirituel, il incarne les plus grands rôles du Répertoire et enseigne au Conservatoire. Il a beaucoup tourné pour le cinéma.

Sa Carrière à la Comédie-Française modifier

  1. Valère, L'Avare, Molière, 22 juin 1936
  2. Le Marquis de Presles, Le Gendre de Monsieur Poirier, Émile Augier, & Jules Sandeau, 6 juillet 1936
  3. Perdican, On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset, 4 août 1936
  4. André de Bardannes, Denise, Alexandre Dumas Fils, 15 septembre 1936
  5. Le Prince, La Double inconstance, Marivaux, 15 octobre 1936
  6. Philinte, Le Misanthrope, Molière, mes Jacques Copeau, 7 décembre 1936
  7. Lambert Laudisi, Chacun sa vérité, Luigi Pirandello, mes Charles Dullin, 15 mars 1937
  8. Georges, La Brebis, Edmond Sée, 27 avril 1937
  9. Michel Fontanet, Le Vieil homme, Georges de Porto-Riche, 1° septembre 1937
 10. Roger Lechâtelier, La Marche nuptiale, Henry Bataille, 6 décembre 1937
 11. Philiste, Le Menteur, Pierre Corneille, 27 janvier 1938
 12. le Président des assises, la robe rouge, Eugène Brieux, 1° février 1938
 13. de Neipperg, Madame Sans-Gêne, Victorien Sardou & Émile Moreau, 4 février 1938
 14. Achille de Rosalba, Un Chapeau de paille d'Italie, Eugène Labiche & Marc-Michel, mes Gaston Baty, 15 mars 1938
 15. Fivière, le Veuf, Carmontelle, 15 mars 1938
 16. Don Salluste de Bazan, Ruy-Blas, Victor Hugo, mes Pierre Dux, 23 mai 1938
 17. Tenducci, Tricolore, Pierre Lestringuez, mes Louis Jouvet, 13 octobre 1938
 18. le Président, Cantique des Cantiques, Jean Giraudoux, mes Louis Jouvet, 13 octobre 1938
 19. Pierre d'Aragon, Carmosine, Alfred de Musset, mes Jean Debucourt, 31 octobre 1938
 20. le Baron, La Surprise de l'amour, Marivaux, 21 novembre 1938
 21. Le Bret, Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, mes Pierre Dux, 18 décembre 1938
 22. Le Comte Almaviva, Le Mariage de Figaro, Beaumarchais, mes Charles Dullin, 20 février 1939
 23. Ariste, Les Femmes savantes, Molière, 19 novembre 1939
 24. Perdican, On ne badine pas avec l'amour, Alfred de Musset, 22 janvier 1940
 25. Alcidas, Le Mariage forcé, Molière, 20 mars 1940
 26. Don Gormas, Le Cid, Pierre Corneille, mes Jacques Copeau, 11 novembre 1940
 27. Claudius, Hamlet, William Shakespeare/Guy de Pourtalès, mes Charles Granval, 16 mars 1942
 28. Freydières, L'Autre danger, Maurice Donnay, 15 octobre 1942
 29. Henri, Aimer, Paul Géraldy, 17 octobre 1943
 30. Agrippa, Antoine et Cléopâtre, William Shakespeare/André Gide, mes Jean-Louis Barrault, 16 mai 1945
 31. Charles Duval-Lavallée, Les Fiancés du Havre, Armand Salacrou, mes Pierre Dux, 8 juin 1945
 32. Tronchin, Quitte pour la peur, Alfred de Vigny, 17 novembre 1947
 33. le cardinal Jérôme, La Peine capitale, Claude-André Puget, mes Julien Bertheau3 mars 1948
 34. un résident français, Les Espagnols en Danemark, Prosper Mérimée, mes Jean Meyer, 5 mai 1948
 35. un garde, Le Misanthrope, Molière, mes Pierre Dux, 16 mai 1948
 36. Déchelette, Sapho, Alphonse Daudet, mes Gaston Baty, 12 novembre 1948
 37. Marcel, Les Temps difficiles, Édouard Bourdet, mes Pierre Dux, 22 décembre 1948
 38. Le Prince de Léon, le Prince travesti, Marivaux, 4 février 1949
 39. Le Roi, Le Cid, Pierre Corneille, mes Julien Bertheau, 12 octobre 1949
 40. Charles-Quint, Jeanne la Folle, François Aman-Jean, mes Jean Meyer, 26 octobre 1949
 41. Iago, Othello, William Shakespeare/Georges Neveux, mes Jean Meyer, 11 janvier 1950
 42. Camillo, Un Conte d'hiver, William Shakespeare/C-A Puget, mes Julien Bertheau, 31 octobre 1950
 43. le visiyeur, Un voisin sait tout, Gérad Bauer, mes Jean Debucourt, 29 novembre 1950
 44. Le Trouhadec, Donogoo, Jules Romains, mes Jean Meyer, 9 novembre 1951
 45. Jacques, Comme il vous plaira, William Shakespeare/Jules Supervielle, mes Jacques Charon, 6 décembre 1951
 46. Dom Juan, Dom Juan, Molière, mes Jean Meyer, 5 novembre 1952
 47. Le Trouhadec, Monsieur Le Trouhadec saisi par la débauche, Jules Romains, mes Jean Meyer, 13 janvier 1953
 48. l'Archevèque, Port-Royal, Henry de Montherlant, mes Jean Meyer, 8 décembre 1954
 49. Chrysale, Les Femmes savantes, Molière, mes Jean Meyer, 15 janvier 1956
 50. Monsieur Persilès, Brocéliande, Henry de Montherlant, mes Jean Meyer, 24 octobre 1956

Filmographie modifier

   * 1919 : La double existence du docteur Mozart de Jean Grétillat
   * 1922 : Tempête de Robert Boudrioz
   * 1922 : Sans fortune de Géo Kessler
   * 1923 : Le Petit Chose de André Hugon
   * 1924 : La rue du pavé d'amour de André Hugon
   * 1925 : Jean Chouan de Luitz Morat
   * 1928 : Madame Récamier de Gaston Ravel
   * 1928 : La merveilleuse vie de Jeanne d'Arc, fille de Lorraine de Marco de Gastyne
   * 1928 : La Chute de la maison Usher de Jean Epstein
   * 1931 : Un soir au front de Alexandre Ryder
   * 1931 : Mistigri d'Harry Lachmann
   * 1933 : Le gendre de Monsieur Poirier de Marcel Pagnol
   * 1933 : L'agonie des aigles de Roger Richebé
   * 1933 : Le mari garçon de Alberto Cavalcanti
   * 1933 : Marchande d'espoirs – court métrage -
   * 1934 : Maître Bolbec et son mari de Jacques Natanson
   * 1934 : Le prince Jean de Jean de Marguenat
   * 1935 : Kœnigsmark de Maurice Tourneur
   * 1935 : Le clown Bux de Jacques Natanson
   * 1935 : Parlez-moi d'amour de René Guissart
   * 1936 : Un grand amour de Beethoven de Abel Gance
   * 1936 : Mayerling d'Anatole Litvak
   * 1936 : La pocharde de Jean Kemm et jean-Louis Bouquet
   * 1936 : Les loups entre eux de Léon Mathot
   * 1937 : La Dame de Malacca de Marc Allégret
   * 1939 : De Mayerling à Sarajevo de Max Ophüls
   * 1940 : Tempête de Bernard-Deschamps
   * 1940 : Retour au bonheur de René Jayet
   * 1942 : Dernier atout de Jacques Becker
   * 1942 : Malaria de Jean Gourguet
   * 1942 : Coup de feu dans la nuit de Robert Péguy
   * 1942 : Lettre d'amour de Claude Autant-Lara
   * 1942 : Monsieur de Lourdines de Pierre de Hérain
   * 1942 : Marie Martine de Albert Valentin
   * 1942 : Les affaires sont les affaires de Jean Dréville
   * 1943 : La Malibran de Sacha Guitry
   * 1943 : Le ciel est à vous de Jean Grémillon
   * 1943 : Douce de Claude Autant-Lara
   * 1945 : Roger la Honte de André Cayatte
   * 1945 : Son dernier Noël de Jean Gourguet
   * 1945 : Tant que je vivrai de Jacques de Baroncelli
   * 1945 : L'idiot de Georges Lampin
   * 1946 : Le Diable au corps de Claude Autant-Lara
   * 1946 : La femme en rouge de Louis Cuny
   * 1946 : Rendez-vous à Paris de Gilles Grangier
   * 1946 : Le visiteur de Jean Dréville
   * 1946 : Le fugitif de Robert Bibal
   * 1946 : Désarroi de Robert-Paul Dagan
   * 1946 : Vertiges de Richard Pottier
   * 1946 : Torrents de Serge de Poligny
   * 1947 : Monsieur Vincent de Maurice Cloche
   * 1947 : Non coupable de Henri Decoin
   * 1947 : La dame d'onze heures de Jean Devaivre
   * 1947 : Carrefour du crime de Jean Sacha
   * 1947 : L'Aigle à deux têtes de Jean Cocteau
   * 1948 : Le crime des justes de Jean Gehret
   * 1948 : Pattes blanches de Jean Grémillon
   * 1948 : L'échafaud peut attendre de Albert Valentin
   * 1948 : D'homme à hommes de Christian Jaque
   * 1948 : Le diable boiteux de Sacha Guitry
   * 1949 : Le Secret de Mayerling de Jean Delannoy
   * 1949 : Dernier amour de Jean Stelli
   * 1949 : [Rome Express (film, 1949)]] de Christian Stengel
   * 1949 : Prélude à la gloire de Georges Lacombe
   * 1949 : La Belle que voilà de Jean-Paul Le Chanois
   * 1950 : Caroline chérie de Richard Pottier – Uniquement le commentaire
   * 1950 : Justice est faite de André Cayatte
   * 1950 : Identité judiciaire de Hervé Bromberger
   * 1951 : La Poison de Sacha Guitry
   * 1951 : Le Petit Monde de Don Camillo de Julien Duvivier – Uniquement la voix
   * 1951 : Barbe-bleue de Christian Jaque
   * 1951 : Procès au Vatican de René Haguet
   * 1951 : Jocelyn de Jacques de Casembroot
   * 1951 : Le cap de l'espérance de Raymond Bernard
   * 1952 : Fanfan la tulipe de Christian-Jaque – Uniquement la voix
   * 1952 : Nez de cuir de Yves Allégret
   * 1952 : Les Sept Péchés capitaux (segment L'Orgueil) de Claude Autant-Lara
   * 1952 : La jeune folle de Yves Allégret
   * 1952 : Le Carrosse d'or de Jean Renoir
   * 1952 : Il est minuit, Docteur Schweitzer de André Haguet
   * 1952 : La danseuse nue de Pierre Louis
   * 1952 : Mon curé chez les riches de Henri Diamant-Berger
   * 1952 : Les dents longues de Daniel Gélin
   * 1952 : Ouvert contre X de Richard Pottier
   * 1953 : Le Chasseur de chez Maxim's de Henri Diamant-Berger
   * 1953 : La nuit est à nous de Jean Stelli
   * 1953 : Les révoltés de Lomanach de Richard Pottier
   * 1953 : Le Secret d'Hélène Marimon de Henri Calef
   * 1953 : Les amoureux de Marianne de Jean Stelli
   * 1953 : Mam'zelle Nitouche de Yves Allégret
   * 1953 : Madame de… de Max Ophuls
   * 1953 : le Retour de Don Camillo de Julien Duvivier – Uniquement la voix
   * 1953 : Cent ans de gloire ou La médaille militaire – court métrage – de Serge de Poligny
   * 1954 : Le Fils de Caroline chérie de Jean-Devaivre
   * 1954 : Napoléon de Sacha Guitry
   * 1955 : Huis clos de Jacqueline Audry
   * 1955 : Nana de Christian Jaque
   * 1955 : Les hommes en blanc de Ralph Habib
   * 1955 : La Vie passionnée de Vincent van Gogh (Just for live) de Vincente Minnelli
   * 1956 : Si Paris nous était conté de Sacha Guitry
   * 1956 : Marguerite de la nuit de Claude Autant-Lara
   * 1956 : La lumière d'en face de Georges Lacombe
   * 1956 : la Grande Bagarre de Don Camillo (Don Camillo e l'onorevole Peppone) de Carmine Gallone – Uniquement la voix
   * 1955 : Milord l'Arsouille de André Haguet
   * 1956 : Mon curé chez les pauvres de Henri Diamant-Berger
   * 1956 : Le Salaire du péché de Denys de La Patellière
   * 1956 : Les Sorcières de Salem de Raymond Rouleau
   * 1956 : Les aventures de Till l'espiègle de Gérard Philipe et Joris Ivens
   * 1957 : Quand la femme s'en mêle de Yves Allégret
   * 1957 : Maigret tend un piège de Jean Delannoy
   * 1957 : Filles de la nuit de Maurice Cloche
 

Répondre

De Impétueux, le 15 juillet 2008 à 19:15

Et, plus simplement, sur Imdb (www.imdb.com/name/nm0213581/) où les noms des personnages interprétés figurent…

Pour moi, Jean Debucourt sera toujours le doux et triste Engelbert de Bonnafé de Douce et, bien sûr, la voix française du Christ dans la série des Don Camillo


Répondre

De juliette debucourt, le 15 juillet 2008 à 19:42

Merci encore, car le sujet resté un peu flou sachant qu'il est décédé 1an après la naissance de mon père. Une personne que j'aurais tellement voulu connaitre. Ou pourrais-je trouver des films de lui??a bientôt


Répondre

De Impétueux, le 16 juillet 2008 à 00:38

Avec toute la liste des films que nous vous avons gracieusement fournie, vous allez sur un site de commandes et, patiemment, vous recherchez !

Mais il est vrai qu'il n'y a pas grand chose : Monsieur Vincent de Maurice Cloche, Le diable boiteux de Sacha Guitry, Nez de cuir de Yves Allégret, Nana de Christian-Jaque, Si Paris nous était conté de Sacha Guitry et Maigret tend un piège de Jean Delannoy ; plus, en zone 2 import, l'admirable Madame de de Max Ophüls, et – naturellement la voix du Christ…

Et pendant que vous y êtes, faites une requête pour que Douce de Claude Autant-Lara soit enfin tirée des limbes ! s'appuyant sur votre parenté, les censeurs pourraient se laisser enfin fléchir !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter