Forum - Décès de Jean-Pierre Mocky (1933-2019) - Bon vent
AccueilDécès de Jean-Pierre Mocky (1933-2019)
Forum : Décès de Jean-Pierre Mocky (1933-2019)

Sujet : Bon vent


De Impétueux, le 10 août à 22:24

J'ai failli écrire Bon débarras tant le personnage surgonflé, surexcité, surprétentieux et sur ridicule m'a exaspéré. Je me suis dit qu'on n'en avait pas fait autant, sans doute, à l"époque, pour la mort d'Émile Couzinet qui, en plus, lui, ne se prenait pas au sérieux.

À part Les dragueurs (mais que je n'ai pas vu depuis cinquante ans), il ne restera rien de cet histrion impérieux et minable. Mais enfin, pourquoi donnerais-je des coups de pied dans un cercueil ?


Répondre

De Nadine Mouk, le 10 août à 22:58

C'est pourtant ce que vous êtes en train de faire… Vous êtes très décevant, pour le moins. Décevant parce qu'un type de votre culture, de votre habileté à dire les choses, se rabaisser à cracher votre venin sur Mocky mort sous le prétexte tartufe que vous ne l'aimez pas (ce qui est votre droit le plus absolu), je ne sais pas trop ce que vos amis chrétiens vont penser de tout celà ! Pour ma part, je regrette profondément d'avoir écris la nécrologie de ce cinéaste que je n'ai jamais vraiment idolâtré mais que j'ai eu l'occasion de rencontrer un jour et dont j'ai apprécié la très grande gentillesse. Oui, je le regrette vraiment ! On ne m'y reprendra plus !


Répondre

De Impétueux, le 10 août à 23:00

C'est vous qui avez raison, et c'est moi qui ai tort. entièrement. J'ai demandé que votre très beau texte soit placé en "News" parce qu'il me semblait qu'il était le plus bel hommage qu'on pût rendre à ce funambule du cinéma, dont je n'ai pas détesté, loin de là, tous les films.

Oui, vous avez raison, Mocky avait du talent et de la qualité et il aurait pu être un cinéaste de bonne allure. J'ai aimé Solo, L'ibis rouge, un drôle de paroissien et bien d('autres films.

Disons que j'étais en rogne ce soir…


Répondre

De verdun, le 10 août à 23:09

N'ayez pas de regrets Nadine Mouk d'avoir écrit votre texte. Il est excellent.

On peut être comme impetueux allergique au personnage. Si son côté ronchon invétéré m'indisposait, il avait le mérite de conserver une certaine liberté de parole assez salutaire dans une époque marquée par le politiquement correct. Je tiens à souligner l'hypocrisie prévisible de la télévision qui en avait fait un bon client mais ne se presse pas pour diffuser ses films même si je dois avouer ne pas avoir eu le courage de m'aventurer dans sa filmographie des 30 dernières années.

Et pourtant il en y a pas mal qui me semblent dignes d'éloges surtout dans les années 60-70-80: Un drôle de paroissien, La cité de l'indicible peur, Les compagnons de la marguerite, L'albatros, un linceul n'a pas de poches, Le témoin, Y a-t-il un Français dans la salle ?, A mort l'arbitre et j'en oublie…

Et n'oublions pas sa prestation dans l'excellent film de Georges Franju, La tête contre les murs.


Répondre

De fretyl, le 10 août à 23:27

Assez d'accord avec le premier message de Impetueux. Apprendre la mort de cet infâme cinéaste qui a dégradé la plupart des sujets qu'il a voulu aborder ne m'a pas particulièrement anéanti.

Hormis Un drôle de paroissien et Un linceul n'a pas de poche ; que retenir et pourquoi valoriser une carrière s'étalant sur cinquante ans et contenant plus de 200 merdes notoires ?

Mocky aurait pu être un excellent scénariste, un bon critique de cinéma mais son cinéma réservé finalement à un certain public intello se croyant dans un goût prononcé pour la provocation dans un art de subversion, un gars qui a cassé et détruit l'image de tant d'acteurs et qui se permettait de donner des leçons…

L'AVC de Delon m'evoque plus d'angoisse.

Il ne nous fera plus chier !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0034 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter