Forum - Danse macabre - Grand classique du gothique italien
Accueil
Forum : Danse macabre

Sujet : Grand classique du gothique italien


De verdun, le 18 mai à 13:07
Note du film : 5/6

Classique du cinéma gothique italien, Danse macabre est le film le plus réputé de Antonio Margheriti.

Cette réputation n'est pas usurpée.

Le scénario, signé par un autre grand nom du cinéma de genre, Sergio Corbucci, fait preuve d'originalité. Voulant interviewer Edgar Poe un jeune journaliste Alan Forster (Georges Rivière) se voit proposer par Lord Blackwood (Umberto Raho) un étrange pari: passer toute une nuit dans un château hanté dont personne n'a pu ressortir vivant depuis des années.

La réalisation inspirée, la musique, la photo en noir et blanc et les décors gothiques instaurent un climat d'angoisse adéquat. D'angoisse mais aussi d'envoûtement: puisque Alan ne tarde pas à rencontrer les fantômes qui habitent la demeure et tombe vite amoureux de l'un deux, Elizabeth, incarnée par la troublante Barbara Steele. Une histoire d'amour impossible qui fait basculer Danse macabre dans le romantisme le plus noir.

Ici c'est l'atmosphère qui prime: le spectateur de 2018 pourra donc être incommodé par une certaine lenteur.

Cela n'empêche pas Danse macabre d'être une oeuvre marquante du cinéma fantastique italien.

Une petite pensée pour la regrettée émission de Canal plus, "Cinéma de quartier" de Jean-Pierre Dionnet qui m'a permis de découvrir cette oeuvre inoubliable au début des années 2000.


Répondre

De fretyl, le 18 mai à 14:09

Votre curiosité n'a pas de limite.

J'ai toujours cherché de ces films où il est question de maison, de château hantée. Le must c'est bien sûr La maison du diable de Robert Wise.

J'ai été très dénicheur dans un ancien temps et lorsqu'il s'agit du cinéma horrifique Italien, j'ai très clairement déchanté lorsque j'ai voulu m'intéresser à la carrière d'un certain Lucio Fulci qui (malgré des défenseurs ?) m'avait consterné à la vision de La maison près du cimetière et de l'Éventreur de New-York qui comptenait plus de séquences de filles dénudés que de meurtres.

Oserez pousser vos appétences cinématographique jusqu'à Lucio Fulci ? Une opinion sur son cinéma je n'en ai eu aucune ! J'ai la mienne ce qui est déjà bien suffisant…


Répondre

De verdun, le 18 mai à 14:24
Note du film : 5/6

Fulci n'est pas mon cinéaste italien (de genre) préféré. Autant j'adore le fantastique, le gothique, le surnaturel, pleinement à l'oeuvre dans Danse macabre ou chez la Hammer, autant je n'aime pas particulièrement le cinéma "gore" des années 80.

Cependant, dans les films de Fulci comme Frayeurs, l'enfer des zombies ou La maison près du cimetière il y a un sens de l'atmosphère qui ne me déplaît pas et qui s'exprime dans les décors, la photo, la musique même si je ne goûte guère les débordements sanguinolents.

Fulci a fait des films moins connus, mais qui vous plairaient peut-être davantage que les films ultra-gores qui ont fait sa renommée, comme La longue nuit de l'exorcisme, son meilleur film à mon avis, un giallo de 1972.

Et avant Fulci il y a eu d'autres bons artisans dans le cinéma gothique italien des années 60: Mario Bava, Riccardo Freda, Margheriti, etc… Et des films mémorables et poétiques comme Le moulin des supplices, Les amants d'outre-tombe, Un ange pour Satan ou La nuit des diables


Répondre

De fretyl, le 18 mai à 18:14

J'ai dans ma vidéothèque deux raretés de frayeur transalpine depuis au moins dix ans et que je n'ai Toujours pas vu… L'Effroyable secret du docteur Hichcock et sa suite : Le spectre du professeur Hichcock

Deux bizarreries sans doute. J'avoue que j'ai été tellement dépité par Fulci et par un certain nombre de films de morts vivants de l'époque (Le manoir de la terreur)Le cimetière des morts vivants, Le fléau des Zombies etc… Que j'ai gardé mes distances avec le Dr Hichcock même s'il m'a l'air fascinant !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0049 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter