Forum - L'Assassin connaît la musique... - Tirez sur le pianiste !
Accueil
Forum : L'Assassin connaît la musique...

Sujet : Tirez sur le pianiste !


De Nadine Mouk, le 1er juin 2017 à 06:39
Note du film : 2/6

Un ovni. Un ovni dans la carrière finissante de Pierre Chenal et dans celle du délicieux Paul Meurisse. Pourquoi Chenal, aux manettes de tant de films de si bonne facture, a-t-il voulu tourner cette chose et pourquoi Meurisse a-t-il accepté de laisser tomber son monocle, premier de la série, pour y participer : mystère… Bien sûr la dégaine mondaine du légendaire Théobald Dromard, son phrasé irremplaçable, et son allure cérémonieuse qui balance quelques bons mots avec cette élégance raffinée qui n'appartient qu'à lui, mais dans un scénario sûrement très, trop, librement adapté d'un bouquin : Une chaumière et un meurtre. Inconnu au bataillon. Et il serait dommage pour le livre que l'adaptation soit fidèle au récit …

C'est à peine drôle. Meurisse accuse le coup et porte tout ça jusqu'à la dernière seconde sans broncher. Quelques surprises de taille nous attendent : qui est restée affectée, la larmichette au bord du rimel, devant les malheurs de Gervaise, reste ébahie, abasourdie, médusée, déconfite devant la partition tartignole de Maria Schell qui ne méritait pas un tel traitement . Elle est ridicule d'un bout à l'autre de cette tocade assassine. Tocade dans laquelle Noël Roquevert mourra de quelques coups de marteau sur la tête. La police conclura au suicide. Et c'est comme ça tout le long…Toutes les situations semblent en complet décalage avec la réalité. Ça pourrait être fait pour déclancher le rire : néant. L'histoire de ce mélomane qui tue tout se qui bouge autour de lui pour avoir du silence et pouvoir composer tranquillement est d'une indigence ineffable. Ça ne m'a pas arraché un sourire. Quelques petites apparitions sympathiques de la part de Paul Demange, Marcel Pérès ou Dominique Zardi venus cachetonner nous dérident à peine. A grand peine. Que dire de Jacques Dufilho qui en fait des tonnes ! Et ce n'est pas la brève apparition de Ray Ventura conduisant son orchestre qui donnera le change. C'est mauvais. Seule, l'élégance coutumière de Meurisse nous fait tenir jusqu'à la fin. Il trouvera la paix qu'il cherche en prison. Franchement, c'est bien fait pour lui …


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0039 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter