AccueilMort de Nelly Kaplan (1931 - 2020)
News

jeudi 12 novembre
Ciné

Mort de Nelly Kaplan (1931 – 2020)

La destinée singulière et plutôt aventureuse de Nelly Kaplan ne pouvait guère que s'achever dans une clinique genevoise et par la malignité du Covid. Assistante d'Abel Gance pour ses films tardifs, proche d'André Breton et des surréalistes, touche-à-tout intelligente et un peu vénéneuse, elle ne demeurera dans l'histoire du cinéma que par un film qui eut un étrange succès. Et qui bénéficie encore d'une certaine odeur de soufre, La fiancée du pirate ; c'était pourtant plutôt médiocre mais Bernadette Lafont y rayonnait. C'était en tout cas meilleur qu'une assez triste pochade, Charles et Lucie, mais plutôt moins bon qu'un assez joli Plaisir d'amour.

Sous le pseudonyme de Belen, Nelly Kaplan écrivait aussi des romans érotiques du temps où c'était à la mode (Dominique Aury – sous le pseudo de Pauline Réage Histoire d'O, Emmanuelle Arsan Emmanuelle. Impétueux

5 messages

Forum

SujetRéponsesDernier Message
Nelly Kaplan4Le 15 novembre à  18:46
Créer un nouveau fil de discussion

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter