AccueilMort de Juliette Gréco (1927-2020)
News

jeudi 24 septembre
Ciné

Mort de Juliette Gréco (1927-2020)

On est surpris, en consultant la filmographie de Juliette Gréco qui est compilée sur Wikipédia de constater que la muse de Saint Germain des Prés a figuré dans une bonne trentaine de films. Il est vrai que, dans un bon nombre, elle interprétait son propre rôle, intervenant ici et là dans un music-hall ou un cabaret et chantant une des chansons qui lui ont valu renommée et révérence.

On peut aimer ou non cette voix assez sophistiquée qui détaillait assez bien des textes assez ambitieux, souvent écrits par ses compagnons de bamboche, Boris Vian ou Jean-Paul Sartre. On peut aussi s'amuser qu'un des titres qui lui ont valu beaucoup de succès, Un petit poisson, un petit oiseau soit repris, sur un mode narquois, par le travesti Katia (Christian Clavier) dans le délicieux Père Noël est une ordure.

En restant sur les rôles que Gréco a joué au cinéma, que dire ? Peu de choses ! On peut s'amuser à la voir apparaître dans Au royaume des cieux de Julien Duvivier en 1949 ; mais lorsqu'elle est en premier plan, dans Quand tu liras cette lettre de Jean-Pierre Melville en 1953, elle tourne dans le film le plus raté de cet immense réalisateur. Mes souvenirs des Racines du ciel de John Huston en 1958 sont bien trop anciens pour que je les évoque…

Heureusement, il y a eu le formidable, grisant, haletant feuilleton télévisé Belphégor de Claude Barma en 1965 ; mais il est vrai que le récit était si magnifique et la distribution si pleine… Impétueux

2 messages

Forum

SujetRéponsesDernier Message
Avant tout une grande dame de la chanson...1Le 26 septembre à  22:18
Créer un nouveau fil de discussion

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0016 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter