Accueil

Filmographie

Voici les films auxquels Philippe Muyl a participé. Vous pouvez compléter ou corriger cette filmographie.

Ordre : (Par date) (Par titre)
Rôle de Philippe Muyl : (Tous) (Réalisateur) (Scénariste) (Directeur de la photographie)

2013
Le Promeneur d'oiseau (Ye Ying – Le promeneur d'oiseau) (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Baotian Li, Xiao Ran Li, Hao Qin

Afin de tenir la promesse faite à sa femme, Zhigen, un vieux paysan chinois, décide de retourner dans son village natal pour y libérer son oiseau, unique compagnon de ses vieilles années. Il fera le v […]

Donnez votre avis
2008
Magique (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Marie Gillain, Antoine Duléry, Cali

Tommy, un garçon de huit ans, est inquiet, car sa mère semble toujours triste. Apprenant qu'un cirque est de passage en ville, il décide de faire venir deux clowns dans la ferme familiale pour dérider […]

Donnez votre avis

2007
Bac+70 (Télévision) – Réal. Laurent Lévy – Pierre Mondy, Lizzie Brocheré, Arthur Dupont

Louis Morlet, pâtissier de son état, a bien réussi sa vie. Il dirige de main de maître sa prestigieuse boutique fréquentée par une clientèle de fidèles gourmets. Un jour, sa petite-fille Alice vient l […]

Donnez votre avis
2002
Le Papillon (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Michel Serrault, Claire Bouanich, Nade Dieu
DVD Z2 : sorti
Grand collectionneur, Julien part à la recherche de l'Isabelle, un papillon de nuit dont la beauté n'a d'égale que la rareté. Un périple de rêve dans les montagnes du Vercors s'annonce ! Mais c'e […]

3 messages

2000
La Vache et le président (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Bernard Yerlès, Florence Pernel, Mehdi Ortelsberg


Donnez votre avis
1997
Tout doit disparaître (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Didier Bourdon, Elie Semoun, Yolande Moreau

Robert Millard ne reconnaît à sa femme qu'un mérite, sa richesse, dans un océan de défauts et de vilenies. Sa maîtresse et secrétaire, Eve Latour, se trouve dans le cas de figure inverse. Rien de plus […]

1 message

1996
Adorable petite bombe (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Philippe Volter, Olivia Brunaux, Patiaporana Oum


Donnez votre avis
1993
Cuisine et dépendances (Cinéma) – Réal. Philippe Muyl – Zabou Breitman, Jean-Pierre Bacri, Agnés Jaoui
DVD Z2 : sorti
Jacques (Sam Karmann) et Martine (Zabou) ont mis les petits plats dans les grands pour célébrer leurs retrouvailles avec un ami perdu depuis dix ans et devenu aujourd'hui une vedette de la télévision. […]

3 messages

1991
Contre l'oubli (Cinéma) – Réal. Patrice Chéreau, Philippe Muyl, Chantal Akerman – Paul Amar, Robert Badinter, Emmanuelle Béart

Pour son trentième anniversaire, Amnesty International a demandé a trente réalisateurs de concevoir trente courts-metrages de trois minutes a partir de trente cas d'appel d'Amnesty.

Donnez votre avis

 

Biographie

Philippe Muyl

Prenez la télécommande. Appuyez sur «accéléré». Laissez filer l'enfance à toute vitesse. Stop ! Play !

L'histoire commence vers quinze ou seize ans. J'avais le goût du dessin, j'ai entrepris des études d'Arts Graphiques. J'ai exercé le métier de directeur artistique pour la publicité pendant quelques années. Puis je me suis éloigné de la planche à dessin et je suis devenu Directeur de la publicité du magazine «Pilote». De fil en aiguille, j'ai commencé à rédiger des textes publicitaires et j'ai travaillé comme concepteur-rédacteur en free-lance pour les agences.

Dans les années 70, la nouveauté en matière de communication d'entreprise était au diaporama et au film institutionnel. L'audiovisuel a frappé à ma porte. Ce mode d'expression me permettait de faire la synthèse entre ma culture graphique et mon savoir-faire rédactionnel. J'ai monté une société de production avec un ami et nous nous sommes lancés sur le marché. Nous n'avons pas été très brillants ! Mon associé a décidé d'aller s'installer au Brésil et j'ai continué seul cette activité. Durant la quinzaine d'années qui a suivi, j'ai réalisé un grand nombre de films industriels.

Parallèlement, j'étais un véritable cinéphage. Je voyais tous les films, les chefs d'oeuvre comme les nanars. Ma cinémathèque était autant le Grand Rex que le Palais de Chaillot. A force de voir des films, et riche de mon expérience de réalisateur de commande, je me suis dit «pourquoi pas moi ?». J'ai regardé comment étaient construits les scénarii et j'ai commencé à en écrire. J'ai écrit une demi-douzaine d'histoires, sans succès. Pour ne rien arranger, je ne connaissais absolument personne dans le cinéma.

Un jour, une amie m'a donné un roman grec intitulé «Une jeune fille nue». J'ai décidé de l'adapter. J'ai écrit le scénario et cherché un producteur. Je ne l'ai jamais trouvé. Ayant obtenu l'avance sur recettes, je me suis dit que je n'allais pas laisser filer cet argent et j'ai décidé de produire le film avec ma propre société. Un an après l'avoir terminé, j'ai fini par trouver un petit distributeur. Le film est sorti le 16 janvier 1985 sur cinq copies. Il faisait moins 18° dans Paris et on pouvait faire du patin à glace sur les trottoirs. Je me suis retrouvé avec 3 millions de francs de dettes, que j'ai mis huit ans à rembourser.

Ma «carrière» cinématographique venait de commencer…

(source : www.philippemuyl.fr)

Forum

Créer un nouveau fil de discussion

Galerie de photos


(c) philippemuyl.fr

Liens

french.imdb.com La fiche IMDb de Philippe Muyl

Références

Forum Tout doit disparaître : Sauvez la robe !..
Forum Hôtel du Nord : Un remake ?
Forum Le Papillon : Papillon
Cette page a été visitée 3453 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.065 s. - 18 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter