Accueil

Filmographie

Voici les films auxquels Rudolph Valentino a participé. Vous pouvez compléter ou corriger cette filmographie.

Ordre : (Par date) (Par titre)

1988
Tango Bar (Cinéma) – Réal. Marcos Zurinaga – Raul Julia, Valeria Lynch, Rubén Juárez


Donnez votre avis
1946
Blue Skies (Cinéma) – Réal. Stuart Heisler, Mark Sandrich – Bing Crosby, Fred Astaire, Joan Caulfield
DVD Z1 : sorti
Le danseur Jed Potter se souvient du triangle amoureux qui s'est formé entre lui, la danseuse Mary et Johnny, incapable de s'engager.

Donnez votre avis

1925
The Eagle (Cinéma) – Réal. Clarence Brown – Rudolph Valentino, Vilma Bánky, Louise Dresser


Donnez votre avis
1924
A Sainted Devil (Cinéma) – Réal. Joseph Henabery – Rudolph Valentino, Nita Naldi, Helena D'Algy


Donnez votre avis

1924
Monsieur Beaucaire (Cinéma) – Réal. Sidney Olcott – Rudolph Valentino, Bebe Daniels, Lois Wilson

Le Duc de Chartres est amoureux de la princesse Henriette, mais elle repousse ses avances. Il s'enfuit en Angleterre sous le nom de M. Beaucaire, et vit comme un roturier. Il force le Duc de Winterset […]

Donnez votre avis
1922
Arènes sanglantes (Blood and Sand) (Cinéma) – Réal. Fred Niblo – Rosa Rosanova, Rosita Marstini, Rudolph Valentino
DVD Z1 : sorti

3 messages

1922
Beyond the Rocks (Cinéma) – Réal. Sam Wood – Gloria Swanson, Rudolph Valentino, Edythe Chapman
DVD Z1 : sorti
Une jeune femme épouse un millionnaire bien plus âgé qu'elle et tombe amoureuse d'un élégant aristocrate pendant sa lune de miel.

1 message
1921
Camille (Cinéma) – Réal. Ray C. Smallwood – Rudolph Valentino, Rex Cherryman, Arthur Hoyt
DVD Z2 : sorti

1 message

1921
The Four Horsemen of the Apocalypse (Cinéma) – Réal. Rex Ingram, Kevin Brownlow, David Gill – Pomeroy Cannon, Josef Swickard, Bridgetta Clark


1 message dont 1 vote pour une (ré)édition DVD
1921
Eugénie Grandet (The Conquering Power) (Cinéma) – Réal. Rex Ingram – Alice Terry, Rudolph Valentino, Ralph Lewis

Le très avare Félix Grandet est censé prendre son neveu Charles Grandet sous sa protection après la mort de son père. En réalité, le père Grandet, pourtant immensément riche, détourne l'héritage de Ch […]

Donnez votre avis

1920
Once to Every Woman (Cinéma) – Réal. Allen Holubar – Dorothy Phillips, William Ellingford, Margaret Mann


Donnez votre avis
1919
Un Délicieux petit diable (The Delicious Little Devil) (Court-Métrage) – Réal. Robert Z. Leonard – Mae Murray, Harry L. Rattenbury, Richard Cummings


Donnez votre avis

 

Biographie

Rudolph Valentino

Rudolph Valentino, dont les apparitions (et même celle de son corbillard au jour de son enterrement!), causèrent des manifestations publiques qui me font paraître ridicules les vociférations des minettes hystériques qui, naguère, donnaient encore du "Paaaaatrickkkkkkkkkkkkkkkk!!!!"…..

Acteur d'origine italienne, de la province des Pouilles plus précisément. Il a 18 ans lorsque sa famille émigre aux USA. Après des débuts de danseur mondain, il se fait engager comme figurant à Hollywood où on le retrouve au générique de plusieurs films sous de nombreux noms différents.

Sa carrière débute véritablement avec les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, version 1921 bien sûr, et surtout le Sheik qui feront de ce bel acteur au charme latin l'idole vénérée de toute une génération de femmes américaines (et autres).

Sa vie sentimentale est assez trouble. Sa première épouse, Jean Acker, issue de l'entourage de l'actrice russe Alla Nazimova (une lesbienne notoire) lui refuse l'accès au lit conjugal le soir même de leur nuit de noces! Ca commence bien… Peu de temps après le divorce, il convole en secondes noces avec Natacha Rambova, ex-costumière de la même Nazimova. Mais, dans la Californie du début du siècle, la loi exige un délai entre deux mariages. Voilà le bel Italien arrêté pour bigamie! Bien sûr, comment ne pas évoquer sa réputation d'homosexualité qui, selon historiens et biographes, n'a jamais été ouvertement démontrée…

Mais laissons-là le côté "people" de l'affaire. Car Rudolph Valentino est avant tout devenu un mythe. Sa mort prématurée, en 1926, va lui conférer cette grandeur que, peut-être, le cinéma parlant lui aurait retirée. Une mort pleurée par 100 000 personnes le jour de son enterrement. Et comment ne pas évoquer cette inconnue qui, telle la dame mystérieuse des concerts de Tchaikovsy, continuera pendant des années, voilée de noir, à venir fleurir sa tombe à la date anniversaire de sa mort. (Selon Raoul Walsh, il pourrait s'agir de Pola Negri).

''Texte de Christian Grenier de <a href="http://www.encinematheque.net"><img src="http://encinematheque.net/img/logom.gif" style="vertical-align:-20px"/></a>

Forum

Créer un nouveau fil de discussion

Galerie de photos


(c) hometown.aol.com

Liens

french.imdb.com La fiche IMDb de Rudolph Valentino

Références

Forum Borsalino : Oh là là, quelle déception !
Forum Arènes sanglantes : Danse avec l'Amour et la Mort
Cette page a été visitée 11116 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.079 s. - 18 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter