Accueil

Filmographie

Voici les films auxquels Claude Autant-Lara a participé. Vous pouvez compléter ou corriger cette filmographie.

Ordre : (Par date) (Par titre)
Rôle de Claude Autant-Lara : (Tous) (Réalisateur) (Création des costumes) (Responsable des décors) (Scénariste) (Acteur) (Assistant réalisateur) (Producteur)

1946
Le Diable au corps (Cinéma) – Réal. Claude Autant-Lara – Micheline Presle, Gérard Philipe, Pierre Palau
DVD Z2 : sorti
Nogent-sur-Marne, 1917. Marthe Grangier, jeune infirmière à l'hôpital complémentaire du lycée, fait la connaissance de François Jaubert, un grand lycéen. Un amour irrésistible les attire l'un vers l'a […]

34 messages dont 3 votes pour une (ré)édition DVD
1943
Douce (Cinéma) – Réal. Claude Autant-Lara – Odette Joyeux, Roger Pigaut, Madeleine Robinson
DVD Z2 : sorti
Paris, 1887. Douce, une adolescente, dernière descendante de la ligne aristocratique des Bonafe, s'éprend de Fabien Marani, le palefrenier de son père. Elle le persuade de l'enlever et devient sa maît […]

19 messages

1926
Nana (Cinéma) – Réal. Jean Renoir – Catherine Hessling, Jean Angelo, Werner Krauss
DVD Z2 : sorti

3 messages
1925
Paris qui dort (Cinéma) – Réal. René Clair – Henri Rollan, Elsa Martinelli, Albert Préjean
DVD Z1 : sorti
Le gardien de nuit de la tour Eiffel s'aperçoit à son réveil que Paris est complètement endormi. Seules cinq personnes se promènent dans la ville déserte. En leur compagnie, le gardien va déambuler. […]

3 messages dont 1 vote pour une (ré)édition DVD

1924
L'Inhumaine (Cinéma) – Réal. Marcel L'Herbier – Jaque Catelain, Léonid Walter de Malte, Philippe Hériat
DVD Z2 : sorti
Une grande cantatrice d'avant-garde très entourée est réputée pour son insensibilité vis-à-vis des hommes qui la comblent pourtant d'attentions. Un jeune ingénieur veut lui faire prendre conscience de […]

9 messages
1923
Le Marchand de plaisirs (Cinéma) – Réal. Jaque Catelain, Marcel L'Herbier – Marcelle Pradot, Philippe Hériat, Claire Prelia

Simple d'esprit, fils d'un pêcheur ivrogne qui martyrise sa famille, Gosta, le marchand d'oublies, est fasciné par la belle et riche Marie-Ange qui est venue en aide à sa mère accidentée. Son père s'é […]

Donnez votre avis

1923
Fait-divers (Court-Métrage) – Réal. Claude Autant-Lara – Louise Lara, Antonin Artaud, Pierre Barthet


Donnez votre avis
1922
Don Juan et Faust (Cinéma) – Réal. Marcel L'Herbier – Jaque Catelain, Marcelle Pradot, Vanni Marcoux

Dona Anna, fille du commandeur de Castille, aime Don Juan. Jaloux, le Dr Faust avertit le pere. Don Juan, provoque en duel, tue le commandeur, mais Faust enleve la jeune fille et l\'enferme dans un co […]

Donnez votre avis

1921
Villa Destin (Cinéma) – Réal. Marcel L'Herbier – Alice Field, George Paulais

Un jeune et riche savant etudiant la TSF, est anime par par la delicieuse Americaine, Miss Rozy Vane. Une sorte de fakir, amoureux de Rozy, tente de les separer. Il suggestionne le savant, fomente des […]

Donnez votre avis
1920
L'Homme du large (Cinéma) – Réal. Marcel L'Herbier – Jaque Catelain, Roger Karl, Charles Boyer
DVD Z2 : sorti
Nolff, un rude pêcheur ne vit que pour l'Océan, symbole de pureté face a la terre corrompue. Il est heureux avec sa femme de faible sante et sa fille Djenna. Son fils Michel succombe, hélas aux tentat […]

Donnez votre avis

1920
Le Carnaval des vérités (Cinéma) – Réal. Marcel L'Herbier – Suzanne Desprès, Paul Capellani, Jaque Catelain

Une femme endettée, combine un plan en présentant Juan, que sont âme damnée l'élégant Paul Dorsenne lui a fait connaitre, à une femme mariée désœuvrée. Juan, s'éprend d'elle, mais la femme ruinée aver […]

Donnez votre avis
1919
Rose-France (Court-Métrage) – Réal. Marcel L'Herbier – Mlle Aisse, Francis Byrne

Une jeune femme recoit une rose d'une main anonyme, ce qui declenche la jalousie de son fiance, qui se soigne sur la cote d'azur. Il mene une enquete, et decouvre que sa fiancee a publie des poemes qu […]

Donnez votre avis

 

Biographie

Claude Autant-Lara

LES ANNEES 20 Durant les années vingt, Claude Autant-Lara débute en des lieux et sous des formes quelque peu étonnants si l'on songe à ce que sera sa prolifique carrière de cinéaste à partir des années trente et surtout quarante à soixante-dix, du côté de la critique sociale. Autant-Lara est en effet avant tout décorateur et dessinateur de costumes, assistant-réalisateur et auteur de deux films et d'un documentaire dont un seul subsiste. La participation d'Autant-Lara aux décors et aux costumes de films signés Marcel L'Herbier (Rose France, le Carnaval des vérités, Villa Destin, Don Juan et Faust, l'Inhumaine, le Diable au cœur), Jaque Catelain (Marchand de plaisirs), Jean Renoir (Nana), Nikolaï Malikoff (Paname n'est pas Paris), sa collaboration avec René Clair sur Paris qui dort et le Voyage imaginaire sont loin d'être négligeables. Formé à l'école des Arts décoratifs puis des Beaux-Arts – où il rencontre Carette –, Autant-Lara est d'abord influencé et instruit par le milieu du théâtre-laboratoire « Art et Action » qu'animent ses parents, la comédienne Louise Lara sociétaire de la Comédie-Française (dont elle démissionne en 1920) et l'architecte Édouard Autant. Claude, dont le style s'apparente au cubisme et au modernisme alors en vogue, dessine les affiches-programmes, crée des maquettes de décors et conçoit le projet d'une revue, Le Bon Européen, en utilisant les relations de ses parents auprès du monde artistique : Cocteau, Bakst, Cendrars, Satie, Stravinski, Larionov, Kisling, etc. Il est ainsi conduit à rencontrer Marcel L'Herbier dont « Art et Action » avait monté la tragédie « en pourpre et en or », l'Enfantement du mort, en 1919. La société de production de L'Herbier, Cinégraphic, est le deuxième lieu d'apprentissage du jeune homme. Il y rencontre Rob Mallet-Stevens, Alberto Cavalcanti et Fernand Léger. À 23 ans, il y réalise son premier film, Fait divers (1924) qui appartient à la mouvance « avant-gardiste » voire au cinéma expérimental. L'auteur se fait fort de narrer une histoire de trio amoureux, un adultère, l'expression de la jalousie et le désir de meurtre sans le secours des titres, par la seule combinaison des images, leurs associations, le montage, les truquages, surimpressions, ralenti, accéléré, etc. Si le manifeste du cinéma futuriste de 1916 envisageait l'hypothèse d'un film où ne joueraient que des gros-plans de mains et de pieds, Autant-Lara réalise ce programme à l'ouverture de son film : des mains gantées, des gestes lents ou prestes suffisent à signifier la rencontre amoureuse, la demande en mariage, l'effusion. Ce laconisme, ces images ayant presque valeur de hiéroglyphes, enchantèrent Antonin Artaud, interprète du film, qui le mettait au-dessus des œuvres d'Epstein car, disait-il, on n'y trouve ni « fait », ni « anecdotes » mais une « émotion d'images » « d'une rigueur absolue ». À l'inverse Robert Desnos, défenseur des intertitres, le jugea raté. Le film pour autant ne se borne pas aux seules ressources des procédés optiques ou figuraux (métonymie, métaphore, pars pro toto), il s'appuie aussi sur le jeu de trois acteurs d'importance : outre Antonin Artaud déjà cité, Madame Louise Lara, la mère du cinéaste et Pierre Barthet, trois corps, trois visages, trois types de jeu très caractérisés dont la caméra capte la photogénie autant qu'elle construit la représentation sur la base de conventions, de codes. Lors d'un épisode dans un dancing, le décorateur Autant-Lara donne sa mesure en une scène à la perspective accusée, graphique et à la décoration Arts Déco affichée dont se souviendra bien plus tard Jean-Christophe Averty. C'est Arthur Honegger qui écrit la partition musicale de ce film que le réalisateur retravailla à l'aide des ondes Martenot. Si la sortie du film aux Ursulines s'avéra incompatible avec ce type d'expérience elle fut, semble-t-il, tentée lors des « séances de lumière » d'Art et Action où des projections et compositions lumineuses de Man Ray et des projections colorées d'André Girard alternaient avec des documentaires, du théâtre et Fait divers. Du deuxième film d'Autant-Lara, Vittel (1926), documentaire dont il ne souffle mot ni ses biographes et commentateurs, on ne sait rien. Par contre le troisième, Construire un feu (1927-1928), occupe une place considérable presque mythique. Avec ce film en effet, Autant-Lara expérimentait une invention technique due au Professeur Chrétien, l'hypergonar. Ce procédé d'anamorphose de l'image par un objectif – dont le CinémaScope reprendra le principe dans les années cinquante – permettait d'une part d'élargir l'image au double à la projection après l'avoir réduite à la prise de vue et d'autre part de pouvoir disposer sur la pellicule non plus une seule mais trois images, de faire de la sorte éclater l'espace de la représentation. Gance avait abordé le problème en recourant à trois écrans et trois projecteurs. Lara expérimentait une solution d'un autre ordre en ne recourant qu'à une seule pellicule démultipliée. Le film adaptait une nouvelle de Jack London contant la marche vers la mort d'un chercheur d'or du Grand Nord surpris par le froid et opposant à son destin une détermination finalement vaine. Malheureusement le film, dont quelques projections privées rencontrèrent l'admiration de plusieurs, eut une carrière avortée et se vit éclipsé par l'arrivée des films parlants. Le négatif fut détruit par le laboratoire. Le réalisateur, endetté et incompris fut manifestement très affecté par cet enchaînement fatal d'accidents et de déconvenues. Il s'exila aux États-Unis où il tourna des versions françaises de films comiques – dont deux Keaton – avant de revenir en France reprendre difficilement une carrière interrompue qui ne prit son essor que durant l'Occupation et après la guerre dans une direction très différente de ses débuts. Texte : « A », 1895, n°33, Dictionnaire du cinéma français des années vingt, 2001, En ligne, mis en ligne le 26 juin 2006. URL : http://1895.revues.org/document88.html. Consulté le 22 septembre 2008. Filmographie normalement complète :

Forum

Créer un nouveau fil de discussion

Galerie de photos


Liens

french.imdb.com La fiche IMDb de Claude Autant-Lara

Références

Forum Une Femme en blanc se révolte : Le diable qui veut se faire ermite
Forum Hubert de Lapparent : Marie Hubert Cochon de Lapparent
Forum Douce, Au bonheur des dames, Maléfices, ... : Résisterai-je à 'Maléfices' ?
Forum Passion fatale : Adaptation hollywoodienne du Joueur
Forum Voyage à travers le cinéma français : Mais quelle merveille ! Courrez-y !
Forum Décès de Pierre Tchernia (1928-2016) : Salut l'artiste !
Forum Journal d'une femme en blanc : Film à thèse bien fichu
Forum La Belle équipe, La Fin du jour : Enfin !....
Forum Vive Henri IV... vive l'amour ! : Naufrage dans une soupe à l'ail
Forum Hippocrate : De la gnognote
Forum Héroïnes : Drôle d'idée
Forum Nouveautés René Chateau : Le Train de 8h47, ... : Le vent du boulet
Forum Décès de Claude Miller : Miller s'en est allé...
Forum Un Héros très discret : Le soldat inconnu...
Forum Sylvie et le fantôme : Fantaisie un peu mièvre
Forum Sylvie et le fantôme : Avant de disparaître...
Forum Du mouron pour les petits oiseaux : Vaut mieux que son titre
Forum Le Château des quatre obèses : Ne manque pas de charme
Forum La Banque Némo : Conédie
Forum Le Ruisseau : ...tranquille.
Forum Sylvie et le fantôme : Sylvie et le fantôme en DVD !!!!
Forum Antoine et Antoinette : Douceur des Épinettes
Forum L'Homme du jour : Un excellent cru 1936
Forum Pluie d'or : Avis de la fille du réalisateur.
Forum Quelqu'un de bien : A côté...
Forum La Fille du puisatier : Peut-on égaler Raimu ?
Forum Le Rouge et le noir : Rouge ou Noir ?
Forum Les Tricheurs : Laurent Terzieff est mort
Forum French Cancan : Une restauration numérique fabuleuse !
Forum Radio corbeau : Radio-Boisset
Forum Non coupable : Erostrate rate son coup !
Forum L'Emmerdeur : Catastrophique
Forum Les Patates : Manquent de sel....
Forum Le Bois des amants : Naufrage absolu
Forum L'Arbre de Noël : Avis
Forum La Tête dans le sac : Lauzier, grinçant, cynique, las...
Forum L'Auberge rouge : Avis
Forum Citizen Kane : "Les 100 plus beaux films" au Reflet Medicis
Forum L'Or dans la rue : Avis
Forum La Table aux crevés : Parlez-moi donc de cette Table aux crevés
Forum Messieurs Ludovic : Avis
Forum The Graduate (Le Lauréat) : Classique entre les classiques
Forum Les Clowns : Petition pour la réédition des films de P. Etaix
Forum Godzilla : Le premier ! Le vrai !
Forum L'Auberge rouge : La complainte
Forum Le Carrosse d'or : Qu'en pensez-vous ?
Forum L'Auberge rouge : Mon Dieu !
Forum Occupe-toi d'Amélie ! : Du théâtre !
Forum Casino de Paris : Auri sacra fames !
Forum Reward Unlimited : Avis
Forum Le Meurtrier : Highsmith
Forum Le Fruit défendu : Il n'y a pas que l'adaptation qui est infidèle...
Forum Le Fiacre 13 : Avis
Forum Coquecigrole : Avis
Forum Marguerite de la nuit : Triste fleur de la nuit...
Forum Nouvelle chance : Danielle Darrieux indestructible ?
Forum Les Dents de la mer 2e partie : Hors sujet
Forum Le Roman d'un tricheur : Et le DVD, ça vient ?
Forum Courte-tête : L'occaslon fait l'iconoclaste !
Forum La Cuisine au beurre : inspiré d'une comedie italienne de 1960
Forum L'Armoire volante : Une intéressante exception
Forum Le Franciscain de Bourges : Krüger Année 1962
Forum Ma nuit chez Maud : Maud et Françoise
Forum Bibi Fricotin : Les essentiels
Forum L'Auberge rouge : Remake insipide en vue?
Forum Les Monstres : La comédie italienne dans toute sa splendeur
Forum La Tête d'un homme : Pour une édition DVD !
Forum Un Carnet de bal : Sur "Carnet de bal"
Forum Le Petit monde de Don Camillo : Les meilleurs films de Fernandel
Forum Coup de torchon : La noirceur absolue.
Forum Topaze : Avis
Forum Fric-Frac : Irrésistible
Forum Le Déjeuner sur l'herbe : Beauté picturale
Forum À cheval sur le tigre : Manfredi, GM Volonte, Adorf & Bussières s'evade
Forum Le Samouraï : Quoi ? Pas encore de DVD ???
Forum ''"Casablanca"'', meilleur scénario : Avis
Forum En cas de malheur : Bardot déroutante...
Forum La Prisonnière : Le désir enigmatique d'Elisabeth Wiener
Forum Circonstances atténuantes : Savoureux !
Forum Le Désordre et la nuit : Caractéristique polar des fifties
Forum Un condamné à mort ne s'est pas échappé : Avis
Forum Les Orgueilleux : Pesant ennui sartrien
Forum 125 rue Montmartre : Suspense oublié, pourtant haletant de bout en bout
Forum Quatre heures du matin : Quatre heures du mat . de Rivers
Forum Vive Henri IV... vive l'amour ! : Pour une édition DVD
Forum Si Paris nous était conté : Esprit de Paris
Forum Dédée d'Anvers : Brumes du port, putes au grand coeur...
Forum Casablanca nid d'espions : Opinions sur ce Decoin
Forum À travers la forêt : A travers la forêt au Festival de Toronto
Forum Le Blé en herbe : Un film un peu amidonné ?
Forum Tu ne tueras point : Jamais vu cet Autant-Lara. Mais le sujet...
Forum Une Vie : Une vie...ou une malédiction ?
Forum Toutes ces belles promesses : Une danse soyeuse et sensuelle sur Mendelssohn...
Forum Jean de Florette : Immortel chef d'oeuvre du cinéma français...?
Forum Archimède, le clochard : Quelqu'un a-t-il vu ce film ?
Forum Le Comte de Monte Cristo : La meilleure des adaptations ?
Forum Providence : Mon Resnais préféré
Forum Voici le temps des assassins... : Noir c'est noir...
Forum Le Magot de Josefa : Avec Bourvil et Magnani !?!
Forum Quand le DVD prend le relais des cinémathèques. : Avis
Forum La Vérité : Et Bardot tourna enfin un grand film !...
Forum Le Diable au corps : Exemplaire !
Forum La Jument verte : On me cache tout !
Forum Crésus : Fernandel et Giono, eh bien mais...
Forum Comptes à rebours : Avis
Forum Pot-Bouille : Excellente adaptation !
Forum Le Diable boiteux : A quand l'intégrale de Guitry ? Hein ?
Forum Boudu sauvé des eaux : Sus à René Château !
Forum Parade du temps perdu - Les casse-pieds : Un petit bijou pour amateurs
Forum Il est minuit, docteur Schweitzer : Avis
Forum Vipère au poing : The last and the least
Forum Les Granges brûlées : Avis
Forum Le Mariage de Chiffon : Odette Joyeux, charmant petit monstre...
Forum Le Plus vieux métier du monde : Mais tiens donc...
Forum Les Régates de San Francisco : Chef d'oeuvre (?) inconnu ???
Forum Entrée des artistes : Jouvet dans le rôle de Jouvet !
Forum La Belle équipe : Et ce DVD, ça vient ?
Forum Douce : Diamant noir
Forum Les Disparus de Saint-Agil : Pour qui a le goût de l'aventure et du mystère...
Forum Un Soir, un train : Avis
Forum La Bonne année : Et toute cette sorte de choses...
Forum Manon : Film de transition
Forum La Baby-sitter (Jeune fille libre le soir) : Clément
Forum La Traversée de Paris : Le grand noir
Forum Le Rideau déchiré : Plus de réflexion que d'intrigue
Forum Copie conforme : Jouvet x 2
Cette page a été visitée 19268 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.16 s. - 20 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter