Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Dernière réalisation de John Guillermin


De verdun, le 29 juin à 23:07
Note du film : 4/6

"Noble Adams, célèbre chasseur de primes (Kris Kristofferson), abandonne une retraite bien paisible pour traquer un groupe de cow-boys fanatiques menés par Red Jack (Scott Wilson), qui sème la terreur dans la région…"

Après avoir connu quelques triomphes mémorables dans les années 1970 tels que La tour infernale, King Kong cuvée 1976 et Mort sur le Nil, belle adaptation du roman de Agatha Christie à l'écran, l'excellent artisan britannique John Guillermin remporte beaucoup moins de succès à partir des années 1980. Passé inaperçu à sa sortie, Mr Patman (1980), avec James Coburn est quasiment invisible aujourd'hui, et ses deux films suivants Sheena en 1984 et King Kong 2 en 1986, sont des nanars embarrassants.

Poursuite en Arizona, téléfilm diffusé sur HBO en 1989, est la dernière réalisation de Guillermin.

Comme souvent, le scénario confié au metteur en scène ne brille pas par son originalité. Ce western, filmé dans le Nouveau-Mexique contrairement à ce que le titre français laisse présager, ne ménage que peu de surprises. La fin est cependant plus émouvante que prévu grâce aux rapports entre le père (Kris Kristofferson) et le fils (Mark Moses).

On retrouve cependant, et pour la dernière fois, les qualités du cinéma de Guillermin, qui se caractérise par le sens de l'espace (les paysages sont magnifiques) et du rythme malgré des péripéties attendues, l'élégance des mouvements de caméra, un découpage judicieux et une parfaite utilisation des moyens mis à sa disposition. De toute évidence, le cinéaste a eu droit sur ce téléfilm à un budget beaucoup plus limité que ceux mis à sa disposition jadis par un Dino De Laurentiis ou un Irwin Allen. Cela ne l'a pas empêché de diriger des scènes d'action et des cascades convaincantes.

Poursuite en Arizona est un téléfilm dépourvu de génie mais les amateurs de western le visionneront avec intérêt en raison de ses acteurs bien dirigés (Scott Wilson notamment) , de la beauté des paysages et du professionnalisme de la réalisation.

Après les désastreux Sheena et King Kong 2 , John Guillermin a pu terminer ainsi sa carrière sur une bonne note.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0030 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter