Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Quelqu'un aurait-il ce film?


De Frydman Charles, le 17 février à 17:46
Note du film : 4/6

Le film est brut de décoffrage avec la technique de l'époque , et périodiquement on voit en haut à droite de l'écran un rond blanc qui indiquait au projectionniste qu’il faut changer de bobine. Intéressant témoignage sur le Paris du début des années 60. Un Paris mondain , snob , qui côtoie le Paris populaire. Darry Cowl a du découvrir sa vocation de polytechnicien cinématographique dans le film "cinq millions comptant" (1956). Un polytechnicien farfelu en 1956, ennuyeux au possible dans ce film ou il incarne Richard et invite Albertine chez Aldo , un petit restaurant . Il lui donne un cours de physique nucléaire sur la nappe ! Alors qu’Albertine en robe de soirée pensait dîner chez Maxime . Mais contrairement au film "cinq millions comptant" ou en 1965 le film "la bonne occase" Darry Cowl n’enfile pas l'uniforme de la prestigieuse école . Il ne s’en vante pas . Son statut est évoqué très discrètement par Albertine à 4 mn pour dire que Richard lui a écrit lorsqu'il est sorti 7 ème de polytechnique .A 48 mn Albertine dit " il faut vraiment sortir de polytechnique pour trouver un taxi à 8 h du soir " , peu après à 49 mn on voit le défilé du 14 juillet et des polytechniciens en grand uniforme . A 1 h 40 mn Cécile dit à propos de Jacques le mari d’Albertine : " il ne sort pas de polytechnique". Le prénom Albertine était assez courant au XIX ème siècle . C’est le prénom de l'héroïne d’"à la recherche du temps perdu" de Proust .


Répondre

De Commissaire Juve, le 10 janvier à 13:50
Note du film : 2/6

Film médiocre, oui. Mais ce qui m'a le plus gêné, c'est l'incapacité de Claudia Cardinale à "parler Audiard". Ou – peut-être – la difficulté du dialoguiste à écrire pour elle. Mais dès l'arrivée à la gare, dès les premières répliques, c'est ampoulé, ça sonne terriblement faux !

De tout cela, je ne sauve que le dialogue du "Vous n'allez pas me dire que c'est beau" :

- Je trouve ça hideux ! Vous n’allez pas me dire que c’est beau ?

- Beau ? “Beau” est un adjectif complètement dévalué. Important, ça, mon petit, le vocabulaire. Essentiel.

… et tout ce qui suit.

Et la gifle que prend une des comédiennes.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.034 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter