Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

erreur


De JIPI, le 30 septembre à 13:05
Note du film : 6/6

Ce harcèlement moral, déversé diaboliquement par une entité au sang froid sur tout un processus "protecteur" incapable de rebondir devant les piqûres démoniaques incessantes d’un seul homme envers un autre est terrifiant.

Cette guerre des nerfs démontre les faiblesses d’un encadrement manipulé par les agissements lucides et calculés d’un être pervers conscient de sa force de destruction.

Une bête féroce ivre de vengeance s’avère beaucoup plus efficace et dangereuse que tout un encadrement citoyen en plein doute, dépourvu de textes punitifs, abandonnant une proie et sa famille aux déchaînements d’un personnage incontrôlé.

Une contradiction violente et isolée narguant un protectionnisme juridiquement correct mais inefficace sur le terrain offrant à ses intégrés une jolie femme, de beaux enfants, une belle maison et un joli bateau dans un univers chaleureux.

Toutes ces récompenses sont remises en question par une face obscure, démoniaque, exclue d’un système secrètement convoité par un être revanchard que l’on ne pensait jamais retrouver bien au chaud dans un cocon protecteur.

Les nerfs à vif expose les contraintes d’un citoyen honnête et respecté, abandonné par toutes les enseignes protectrices de son environnement, encaisser puis rendre en solitaire les coups face à un être pervers, terriblement efficace, contournant avec délices les faibles ripostes qu’il reçoit de la part d'un système complètement dépassé devant sa détermination.


Répondre

De P-M Jarriq, le 17 mars 2004 à 12:23

Il y a aussi "Pancho Villa", avec Brynner, Bronson, Mitchum et Fernando Rey, pas un grand film, mais le scénario est signé Sam Peckinpah et Robert Towne, c'est tourné à Almeria et je serais curieux de le revoir.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.031 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter