Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Sous l'influence de mai 1968


De vincentp, le 21 avril à 21:12
Note du film : 0/6

Il y a près de dix ans que je n'avais pas vu un film aussi indigeste, c'est dire… Bertolucci a cherché à casser les codes du langage cinématographique, poussé par un contexte soixante-huitard, mais il est allé trop loin. Ce film est effectivement à la limite du regardable, et Pierre Clémenti est totalement insupportable.


Répondre

De traversay, le 11 avril 2010 à 23:04
Note du film : 1/6

Renié par Bertolucci, Partner est son troisième film, fortement placé sous l'influence de Godard et du théâtre underground. Vaguement inspiré par Dostoïevski, avce son thème de personnage schizophrène (très semblable au Fight Club de Fincher), le film est à peine regardable avec un Pierre Clémenti omniprésent. Ou alors, sous forme de pastiche de film soixantehuitard, quarante ans plus tard. Le pire Bertolucci (avec La tragédie d'un homme ridicule).


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter