Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Délicieusement immoral


De Gilou40, le 16 mai 2010 à 18:12
Note du film : 5/6

Mais on ne m'empêchera pas de penser que la séquence où Cowl cowlise à qui mieux mieux aurait bien pu être imposée par la production pour avoir un nom sur l'affiche.

Absolument pas ! Guitry a été voir Darry Cowl, au théâtre des Trois Baudets, ou il accompagnait au piano les différents numéros. Comme la salle toute entière, Guitry était écroulé de rire. Quelques jours plus tard, Darry Cowl reçut un télégramme du maitre, lui demandant de venir sur le plateau de Assassins et voleurs. La scène n'était absolument pas prévue dans le scénario et fut écrite et rajoutée par Guitry pour le plaisr de voir jouer Darry Cowl. Lequel, bien sur, accepta à condition de faire comme il le désirait. Une seule prise fut nécessaire et, chose rare, Guitry n'attendit pas de voir le "rush" pour libérer Darry Cowl, et demanda à ce qu'il soit payé de suite…Personnellement, je trouve que c'est un grand moment !

http://www.ina.fr/art-et-culture/cinema/video/I04314045/darry-cowl-sur-son-engagement-par-sacha-guitry-pour-assassins-et-voleurs.fr.html

Et, une bonne fois pour toutes, Fernand Raynaud ne joue pas dans ce film ! (Tout comme Marais n'a jamais joué dans Drôle de drame). Il fut remplacé au dernier moment par Pierre-Jean Vaillard. Pour le reste, vous avez mille fois raison, ce film est une pépite rare d'intelligence et de légèreté.


Répondre

De Impétueux, le 13 août 2007 à 19:34
Note du film : 5/6

J'ai dû, sur je ne sais plus quel fil, faire un peu la fine bouche devant Assassins et voleurs, dernier film du grand Sacha Guitry avant sa mort, puisque La vie à deux est sorti après la disparition du maître de l'esprit français.

J'ai dû faire la fine bouche parce que mon souvenir était passablement ancien et que, consciemment ou non, je le mettais dans le même sac que Les trois font la paire qui est tout de même beaucoup moins bien.

Mais là, quel régal, même si la voix de Sacha, l'œil de Sacha, les génériques merveilleux de Sacha ne sont plus là ! Il y a, en tout cas, tout son esprit, sa finesse, sa virtuosité, cette élégance inimitable qui a ravi la France pendant un demi-siècle…

Film d'une réjouissante et totale immoralité, un peu dans la veine du Roman d'un tricheur, film tout entier dominé par la personnalité d'un fringant et narquois Jean Poiret, qui ravale Michel Serrault au rang d'un honnête et talentueux faire-valoir et organise tout le reste de la distribution autour de son rayonnement ; il n'y a guère que la prestation bafouillante et – à mes yeux – agaçante de Darry Cowl qui me gêne un peu : on me dit que Guitry appréciait sa faculté de dérapage et son hystérie illuminée ; je veux bien, mais on ne m'empêchera pas de penser que la séquence où Cowl cowlise à qui mieux mieux aurait bien pu être imposée par la production pour avoir un nom sur l'affiche.

Cela dit, si ce n'est tout de même pas au niveau du Roman d'un tricheur, de La Poison ou de Faisons un rêve, si ça démarre un peu lentement, si Clément Duhour – lanceur de poids et de disque sélectionné aux J.O. de Los Angelès de 1932, soit dit en passant – joue, comme d'habitude, terriblement mal (mais ça ne manque pas de charme), si c'est davantage composé de scènes amusantes et hétéroclites que véritablement construit, c'est d'une ingéniosité sans pareille.

Les scènes dans la Maison de repos – où l'on retrouve plusieurs des habitués de Guitry, dont Pauline Carton, Lucien Baroux ou Yvonne Hébert sont peut-être un peu excessives ; mais la série de coquineries et d'escroqueries arnaqueuses finales est prodigieuse de drôlerie.

En conclusion, d'ailleurs, Guitry le fait dire par Serrault à Poiret comme une évidence : Les coïncidences qui font que nous nous trouvons réunis – et qui sont évidemment totalement invraisemblables – sont de celles sans lesquelles il ne pourrait y avoir ni roman, ni pièce de théâtre, ni film !.

Et ça se termine sur un méchant et génial coup de revolver qui ponctue délicieusement un bon, un très bon, un excellent film.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.022 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter