Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

"L'important, c'est le mobile !"


De Frydman Charles, le 31 octobre à 18:14
Note du film : 6/6

Impétueux, le mobile expliqué par Éric Grandin dans la voiture est effectivement totalement surréaliste sans une relation homo entre Jean-Lou et Éric. Eliane amoureuse d'Éric voulait l’aider pour son laboratoire. Alors pourquoi faire un chèque falsifié pour la voler , la laisser se faire tuer par Jean Lou ? Or Jean Lou est jaloux , et Éric prefere l’idee de Jean Lou de voler Eliane et de la laisser se faire tuer par Jean Lou, plutôt que de vivre avec Eliane qu'il trouve envahissante . L’idée du crime parfait proposée par Jean Lou Gabert ,qui consiste à tuer tous les autres voyageurs du compartiment pour cacher le véritable mobile, ne l’effraye pas ! A noter que lorsque le policier de Marseille téléphone à Grazziani concernant l’enquête sur la première victime, Georgette Thomas, il dit Thomas, ( tout court,pas Mme Thomas) sortait avec un Jules ici (à Marseille). Thomas est le nom de famille de Georgette, mais c'est aussi un prénom masculin. Et le commissaire Turquin qui écoute la conversation avec l’ecouteur de préciser "Ah,comme les marins , un dans chaque port" ,comme s'il pensait que Thomas est un homme ! Ou que Georgette se comporte comme un marin (Dans le film , Thomas pourrait etre le nom de l’ex mari de Georgette, mais dans le livre Thomas semble le nom de jeune fille de Georgette, dont l’ex mari est Jacques Lange "Mariée à vingt ans à Jacques Lange. Divorcée quatre ans plus tard."). Georgette Thomas à un amant à Paris : Bob Vaski , un Jules dans chaque port….La tradition populaire dit que les marins ont une femme dans chaque port , pas un Jules ! Mais peut être que Turquin comparaît Georgette à une femme marin ? La première femme embarquée sur un navire date de 1983 Les cols bleus : Depuis 1983, date de la première expérimentation d’embarquement de femmes volontaires, la Marine n’a cessé de féminiser ses équipages. alors que le film est de 1965 . Selon le dictionnaire Larousse le mot marin désigne un homme "Homme habile dans l'art de la navigation sur mer ", pour une femme on doit dire "femme marin ?". Lapsus de Turquin ? Ou a t-il simplement sous entedu par analogie que comme les marins qui ont une femme dans chaque port madame Thomas a un Jules dans chaque port. Neanmoins la réaction de Turquin est probablement inspirée du livre de Sébastien Japrisot , Grazzi se met dans la peau de Georgette et est comparé en plaisantant à une femme : "Primo, se mettre dans la peau de la nana, la connaître mieux qu’elle ne se connaissait, devenir son double, tout le toutim. Comprendre par l’intérieur, si tu vois ce que je veux dire. On voyait très bien. Un autre inspecteur, Mallet, avait même si bien vu Grazzi dans la peau et les vêtements de Georgette Thomas qu’il en riait encore au moment de se séparer. Vers vingt heures trente, dans le couloir, il lui avait dit ciao poupée, qu’il lui souhaitait bien du plaisir avec ses jules." Dans le livre une relation homo entre Éric et Jean Loup (avec un p dans le roman) ne semble pas sous entendue. Le duo Éric Jean Lou , est en fait un trio dans le livre, Éric, Jean Loup et Georgette. Éric est amoureux de Georgette, tué par Tramoni un employé du bar tabac ou Georgette avait acheté le billet de loterie. Jean Lou tue Tramoni…Au départ Éric voulait partir en Afrique du sud ou en Australie avec Georgette et être éventuellement rejoint par Jean Lou.


Répondre

De Commissaire Juve, le 24 mars 2017 à 21:43
Note du film : 5/6

Je lis toujours les analyses de notre confrère Impétueux avec grand intérêt. Cela dit, comme je l'écrivais récemment à propos de L'Insoumis, un avertissement – "Attention : la fin du film est dévoilée" – ne serait pas de trop.

C'est valable pour n'importe quel film, mais surtout pour les "whodunit".


Répondre
Et c'est pour quand en DVD ?


De Frydman Charles, le 30 octobre à 11:27
Note du film : 6/6

Tout est clair ou presque jusqu'à ce que ce que vers 1 h l’inspecteur Grazziani qui interroge le frere d'Éliane Darres,apprenne au telephone d'un collègue de Marseille que Thomas sortait à Marseille avec un type , un dans chaque port commente Grazziani . Georgette a appris à ce type qu'elle avait un billet gagnant de la loterie nationale sans le lui montrer et en préciser le montant . En fait 700 sacs, 700000 francs ou 700 millions se demandera plus tard le commissaire Turquin,ce billet de loterie aurait pu intéresser son Jules. Trouvez ce Jules et vous aurez la solution , précise le policier de Marseille .Le "Jules" de Marseille est mis hors de cause, c'est un type qui n’était pas l’amant de Georgette, un parfumeur qui est resté à Marseille. Celui qui a touché l'argent du billet de loterie à une description qui correspond à Vaski, l'amant de Paris .Bob Vaski (Charles Denner , un cousin à moi) est mis hors de cause, Georgette lui a envoyé le billet de loterie depuis Marseille . Vers 1 h 12 mn , on apprend qu'un chèque de 60000 francs (1 franc 1965=1,35716 euros), 6 millions anciens, à ete encaissé sur le compte d'Eliane Darres par un certain Alphonse Rahis, un escroc mort en prison il y a 6 mois. Il s' avère que le permis de conduire de Rahis présenté pour toucher le chèque à été falsifié et la signature du chèque contrefaite . De quoi s' emmêler les pinceaux entre le billet de loterie et le chèque, les "sacs" qui peuvent valoir 1000 ou 1 million de francs, les anciens et les nouveaux francs !


Répondre

De Commissaire Juve, le 24 septembre 2016 à 22:26
Note du film : 5/6

Sauf que… le film ne sera pas proposé à l'unité. Et rien ne dit qu'il le sera plus tard. Et là… là… cela me met vraiment en colère.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0025 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter