Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

En VF, "Témoin de la dernière heure"


De verdun, le 25 mars à 22:56
Note du film : 5/6

J'ai rarement vu un début de film aussi consternant…Les gouverneurs de la Caroline du Nord, du Maryland et de la Virginie, les trois Etats où ont eu lieu les méfaits commis par le gang que nous allons voir, expliquent face à la caméra que le crime ne paie pas…

Fort heureusement, le reste de Highway 301- la route qui donne son titre au film longe les trois Etats susvisés- contredit cette introduction calamiteuse. C'est un bijou du film noir.

Dès le braquage inaugural, la qualité de la réalisation ne peut que sauter aux yeux. C'est sec, nerveux, d'une efficacité redoutable grâce aussi à un montage serré.

Highway 301 est un film moderne, d'une violence étonnante pour son époque (1950). Le chef du gang, Legenza (Steve Cochran) exécute froidement une petite amie qui menaçait de le quitter. Du coup l'introduction moralisatrice n'aurait-elle pas été plaquée après coup pour éviter qu'un film aussi sulfureux soit retoqué par la censure ? C'est fort probable.

Andrew Stone s'affirme comme un maître du suspense. La séquence où la compagne française (Gaby André) d'un gangster décédé (Robert Webber) tente de quitter ce gang -qui vit presque comme une secte- mériterait de figurer dans toute les anthologies du "thriller".

Le scénario ne s'embarrasse pas de psychologie inutile. Les gangsters sont décrits sont aucun glamour. Ainsi, Steve Cochran, acteur au physique de Don Juan, campe magistralement Legenza, le chef du gang cruel et méthodique. Une superbe prestation. Il est entouré par les jeunes Richard Egan et Robert Webber.

Highway 301 est donc un remarquable film noir, qui mériterait d'être plus connu. On peut remercier Warner France, qui ne fait pourtant rien ces derniers temps pour exploiter un catalogue fabuleux, d'avoir sorti en dvd ce film.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0023 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter