Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Révolution sexuelle aux usines Ford


De droudrou, le 7 janvier à 15:39
Note du film : 6/6

Travailler autant qu'un homme et ne pas recevoir le même salaire, voilà ce qui met le feu aux poudres lors de ce printemps 1968 britannique. Sensibilisées à cet épineux problème par le syndicaliste Albert Passingham, les 187 couturières de l'usine Ford de Dagenham se mettent pour la première fois en grève afin d'obtenir l'égalité des sexes. Menées par Rita O'Grady, toutes ces femmes aux personnalités hautes en couleur montent des piquets de grève, sortent leurs banderoles et argumentent afin de modifier leurs conditions et des habitudes bien ancrées dans la société d'alors. Soutenues par une partie de la gent masculine de l'usine, elles persévèrent malgré les tentatives de la maison mère à Detroit de mettre un terme à toute cette agitation…

https://fr.wikipedia.org/wiki/We_Want_Sex_Equality

voilà une découverte extraordinaire strictement due au hasard qui fait très bien les choses.

Le 31 décembre après-midi, histoire de rompre la monotonie j’allume la télétavision et me retrouve sur la chaîne Public-Sénat qui diffuse en français un film que je ne connais pas mais qui me semble tout à fait typique du cinéma de Ken Loach réalisateur que j’aime beaucoup et déjà honoré à Cannes.

Tirant son sujet d’un fait social qui s’est déroulé au sein d’une unité des usines Ford en Angleterre durant le ministère d’Harold Wilson je me passionne très vite pour le thème abordé à tel point que le film fini je me retrouve sur le site Amazon pour en passer commande et mercredi après en avoir reçu livraison (ah ma factrice favorite !…) J’ai ainsi pu le voir en version originale sous titrée dans son intégralité et de fait le film se révèle encore supérieur à ce que j’avais pu en découvrir, ponctué de moult détails et observations qui le rendent d’autant plus attachant qu’il est excellemment interprété, dirigé et monté.

Malgré le titre que les cochons libidineux ne se précipitent pas trop vite car il n’y a aucune scène érotique ou licencieuse susceptible de capter leur attention.

Le personnage central est une femme d’une immense simplicité qui par son attitude déterminée, mais qui n'est pas une leader au sens plein du terme, va conduire une modification importante des lois régissant le travail des femmes au sein de l’Angleterre et au sein des usines Ford.

Sans extrémisme syndicaliste, c’est passionnant et suffisamment original pour être cité et recommandé à tous ceux qui fréquentent le site.

Néanmoins un détail qui ne m'a pas plu : au générique final apparaissent des images des personnages réels dont le film raconte l'histoire : il est très dommage que le making off pas trop mal fait ne les intègre pas – c'est là ma seule réserve.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.047 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter