Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Western verbeux


De vincentp, le 27 juillet 2013 à 13:15

Audie Murphy, porté sur la gachette (cf les suppléments de Unforgiven), acteur fort acceptable, mais au jeu un peu limité, était à mon avis sans doute plus destiné à jouer les seconds rôles. Il est parfaitement employé par Huston dans le film cité ci-dessus.

Si vous avez aimé La flèche brisée (photo ci-dessous de gauche), vous aimerez La dernière caravane (photo ci-dessous de droite) réalisé par le même Delmer Daves, sur le même site géographique (Sedona, en Arizona).

Et puis Convoi de femmes de William A. Wellman peut vous inviter à découvrir du même auteur Buffalo Bill et Au-delà du Missouri. La bataille -superbement réalisée-de Buffalo Bill a curieusement été recyclée dans le très moyen La dernière flèche (lui aussi tourné à Sedona) !

Le lien ci-dessous renvoie vers un site et un texte écrit par une charmante personne qui recense les 43 westerns tournés dans les alentours de Sedona.

http://greatlifegreatlove.com/great-love(..)

Parmi les plus connus : Johnny Guitar, 3:10 pour Yuma, Bronco apache… Et le superbe Gun fury de Raoul Walsh.

Tiens, voilà une destination pour des vacances !


Répondre

De Tamatoa, le 27 juillet 2013 à 01:26
Note du film : 3/6

Un western un peu trop verbeux, sans beaucoup d'action. Le thème du repentir et de la rédemption y est traité mollement. Et le héros Audie Murphy est un peu blafârd, sans réelle conviction. Et comme le souligne PmJarriq, il a une tête de bébé. Je m'aperçois en consultant la fiche de cet acteur qu'il est abonné aux westerns presque exclusivement. Je ne l'avais jamais vu auparavant n'étant moi-même que très sporadiquement tourné vers le colt et les grandes plaines, du moins les grands espaces. Et d'ailleurs, ici, ils sont cruellement absents ! J'avais envie d'une ballade à Monument Valley ou Alabama Hills voire la vallée de la mort, nenni ! Rien à voir avec le Convoi de femmes qui m'avait enchanté. En revanche, j'ai beaucoup aimé l'acteur Walter Matthau. Je me souviens avoir déjà vu cette trogne mais où ? Ce bonhomme, doublé par André Valmy (voix reconnaissable entre toutes!), prend une place incroyable avec une présence certaine et une gouaille à toute épreuve. Il est beaucoup plus intéressant que le héros lui-même. En revanche, j'ai bien reconnu Henry Silva, abonné au rôles de fripouilles guindées et je me souviens qu'il donnait du fil à retordre à Belmondo dans Le marginal. Ce type a une de ces gueules ! On l'imagine mal garçon boucher ou facteur. Je trouve qu'il a un petit côté Jack Palance.

Oui, c'est un peu long et sans réel attrait. Peut-être a-t-on affaire à un western de série B. Tous les ingrédients sont pourtant réunis : saloon, poussière, grand'rue, shérif, quelques bagarres et fusillades brèves. Mais la conquête de Dame Gia Scala empiète trop sur l'histoire et l'action qui se fait attendre. Mais j'ai conscience de ne pas être le mieux placé pour parler de ce genre de film. Ce n'est pas vraiment ma préférence dans mes choix cinématographiques pourtant très variés (!). La seule chose que je peux dire c'est que nous sommes loin d'un Rio Bravo ou de La chevauchée fantastique qui, pour moi, représentent LE western comme je l'imagine et l'aime. Mais il est très probable que, comme dans l'horreur ou la comédie, la science-fiction ou le drame, il y a dans les westerns des nuances que seuls les stakhanovistes du genre peuvent commenter. Pas antipathique pour autant, ce film ne répond pas à ce que l'on attend au vu du résumé. Et puis ce titre est bizarre. Il correspond bel et bien à un élément prépondérant du film mais on a l'impression de lire : La flèche brisée, western qui, lui, me parle autrement. Mais ce que j'en dis…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.021 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter