Accueil
Cinéma
Le Bon Dieu sans confession
France
Drame
Réalisateur et scénariste :
Claude Autant-Lara

Scénaristes :
Paul Vialar (auteur)
Ghislaine Autant-Lara
Roland Laudenbach

Producteur :
Joseph Bercholz

Compositeur :
René Cloërec

Directeur de la photographie :
André Bac

Monteur :
Madeleine Gug

Acteurs :
Danielle Darrieux (Janine Fréjoul)
Henri Vilbert (François Dupont)
Claude Laydu (Roland Dupont)
Ivan Desny (Maurice Fréjoul)
Grégoire Aslan (Varesco)
Myno Burney (Marie Dupont)
Isabelle Pia
Jean Dunot (Marfoisse)
Julien Carette (Eugène)
Claude Berri (Thierry/non créd.)
Georges Bever (Albert/non créd.)
Jo Dest (Weber/non créd.)

...

22/09/2008
23/07/2012
Sortie en salles en France : 9 octobre 1953
Première sortie mondiale : 1953
La fiche technique complète du film :  La fiche technique complète sur IMDb

Résumé

Plusieurs personnes suivent le convoi funèbre de M. Dupont, et chacun d'évoquer le disparu. Sa femme, Marie, qui a appris la mort subite de son mari par M. Varesco, l'associé de son époux, le connaît bien mal et ignore ses activités professionnelles. Denise, sa fille, qui regrette la disparition de ce père qui l'avait si bien comprise lorsqu'elle avait annoncé qu'elle attendait un enfant de Thierry, son amant. Roland, quant à lui, regrette de s'être opposé à son père au sujet de sa maîtresse, Janine Frejoul. Celle-ci, à qui l'on donnerait le Bon Dieu sans confession, a joué à Dupont la comédie de l'amour vertueux tout en se faisant entretenir. Ces années lui ont permis non seulement de vivre selon un train de vie dont elle ne peut se passer mais surtout d'offrir au seul homme qu'elle aime, Maurice, son mari, une chance de réussir. Au nombre de ses plans, elle a cherché à supplanter Varesco. Celui-ci se souvient s'être disputé avec Dupont au sujet d'une lettre anonyme qui, au lendemain de la Libération, avait envoyé Dupont en prison. Varesco était bien l'auteur de cette lettre. Il l'avait écrite pour se venger de son patron qu'il croyait responsable de son arrestation pendant l'occupation, alors que c'était Janine qui l'avait dénoncé à la police de Vichy. A la suite de cette dispute, Dupont est mort d'une crise cardiaque dans l'appartement où il retrouvait celle qui ne fut jamais sa maîtresse et l'a toujours trahi.

Statistiques

Moyenne des notes : 4,7/6 (3 notes).
6/6saintaxe
5/6thor36
3/6sochalion
4 votes pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) filmsdefrance.com

Anecdotes

  • Premier titre : \"Les Biens de ce monde\".

Cette page a été visitée 2060 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 15 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter