Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Belle soirée en perspective sur Arte


De Torgnole, le 9 septembre 2008 à 14:08

"Amitiés envahissantes", c'est vrai, le rôle de Nemours revient à Louis Garrel (encore un "fils de"), acteur devenu la marque de fabrique des films d'Honoré qui semble vouloir en faire un nouveau Jean-Pierre Léaud (certaines ressemblances entre les deux acteurs sont troublantes). Mais pour en revenir à "La Princesse de Clèves" de Madame de La Fayette, je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu une partie d'une adaptation cinématographique, je ne sais pas laquelle, j'ai abandonné en cours de route, et pour en revenir aux citations de Rdt:

"Un des sommets du bon goût et de l'estethique classique"

"La magnificence et la galanterie n'ont jamais paru en France avec tant d'éclat que dans les dernières années de Henri second (…) Jamais cour n'a eu tant de belles personnes et d'hommes admirablement bien faits; et il semblerait que la nature eût pris plaisir à placer ce qu'elle donne de plus beau dans les plus belles princesses et dans les plus grands princes…"

Je veux bien croire que tous ces gens était admirablement bien faits (quoique, j'émet quelque doute sur leur fraîcheur, vu l'hygiène de cette époque), mais lorsqu'on voit le style des parures on se demande comment pouvait on constater leur si sublime beauté cachée derrière tant d'épaisseurs, par ailleurs, on ne peut que s'interroger sur la définition du bon goût qui est souvent celui qu'on s'octroie.

Je me souviens vaguement de l'entrée en scène du Duc de Nemours, la silhouette déformée par un énorme et disgracieux sur-slibard à la mode dernier cri d'Henry second, lors du bal où on annonce son arrivée d'un air solennel. Cette arrivée suivie d'une danse sur la musique "La Glorieuse" ou "La Grâcieuse", je ne me souviens plus, prend une certaine tournure ridicule si le spectateur ne remet pas la scène dans son contexte.

Alors sommet du bon goût, peut-être, l'écriture de Madame de La Fayette est sûrement admirable mais ce qu'elle décrit l'est peut-être un peut moins désormais. D'ailleurs, le bon goût n'est il pas intemporel? Désolé mais le style Henry second, je n'accroche pas, je trouve que ça a un peu mal vieilli. Parfois il vaut mieux ne pas trop chercher le bon goût et se parer d'un bon vieux Blue Jean, indémodable celui là!


Répondre

De RdT, le 9 septembre 2008 à 11:17

«Comme vous l'aurez compris, je trouve ce cinéma agaçant, agaçant mais audacieux, car emprunt d'un certain style»

Effectivement vous avez raison : la question qu'il faudra se poser au visonnage de cette adaptation de La Princesse de Clèves c'est ce que Christophe Honoré aura emprunté au style de Madame de La Fayette


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter