Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

A fait sensation à sa sortie !


De Nadine Mouk, le 7 juillet 2017 à 20:45
Note du film : 3/6

L'apocalypse est un sujet qui a souvent été traité, plus ou moins bien, au cinéma . La route , 28 jours plus tard , Soleil vert , New York 1997 , le survivant ou encore The day after que cite Vincentp et une flopée d'autres . Ce Malevil réalisé par Christian de Chalonge semble sortir quelque peu de la violence toujours présente, engendrée par les survivants de la fin du monde. Un début de film très engourdi par la douceur de vivre campagnarde et qui frôle la léthargie quand le mal est fait. Pas de grands effets spéciaux dévastateurs. Juste une lumière soudaine et intense et un bruit assourdissant. Puis le ciel qui semble tomber en mille morceaux de mille choses… J'ai lu, ça et là, des reproches sur la trop grande lenteur de ce film soi-disant soporifique. Il est vrai que les survivants hagards et déboussolés perdent la parole et toute envie d'essayer de comprendre. Ce qui me semble une réaction tout à fait normal. "Ils" ont lancé la bombe. On imagine mal les chanceux rescapés faire la ronde et entonner "Mon cul sur la commode". Et toute la première partie du film est consacrée à des visages ahuris et fièvreux qui hésitent entre survivre et se laisser mourir. Dans des décors somptueux, même si ce mot semble bizarre devant la fin du monde, de magnifiques acteurs à la fois très sobres et d'une présence inouie, nous emmènent dans leur découverte de l'inimaginable. Ne cherchons pas une beauté de dialogues qui n'aurait pas sa place ici. Les dialogues sont dans les regards abasourdis et les âmes pantoises…

Serrault  ? Dutronc  ? Villeret  ? Dhéry ? Parfaits !! Emphatiques, certes, mais pour autant d'une densité incroyable ! Eux et le travail pharaonique des décorateurs font de cette première partie une espèce de poème, une merveilleuse ode consacrée à l'acceptation douloureuse de la terrible réalité. La vie se réorganise lentement autour d'eux. Christian de Chalonge dirige ces fantômes conscients lentement mais magistralement. Nous sommes devant un magnifique film d'anticipation. Rien ne cloche, rien ne sort du cadre. Villeret est un idiot du village comme trop peu de fois montré dans des films. Même Bourvil ne l'aurait pas rendu de cette si prodigieuse façon. "-T'attendais pas, hein ? L'ont fait péter le bombe….-". Je crois que tous les imitateurs de Villeret ont reprit cette phrase dans leur sketch, marqués comme ils l'ont été à la sortie du film. Dutronc est très exactement à sa place. Serrault se tient bien en retrait, comme l'exige la stupéfaction ambiante. Robert Dhéry est presque invisible. Mais quand, déboussolé, il lance sa phrase : "-Mais qu'est-ce que vous avez vu dehors ?….-", il est magistral ! Tout est fait pour que le mot chef-d'oeuvre orne toutes critiques sur ce forum.

Hélas….Trois fois hélas ! Pourquoi une fin si ridicule ? Une fin qui anéantit toute la beauté de ce film ? D'où sort ce Trintignant imbécile et facho de première ? D'où viennent ces hélicoptères qui surgissent alors que la vie est à peine redevenue ce qu'elle était auparavant ? Pourquoi rompre le charme de cette résurrection où l'empreinte de Dieu est presque flagrante même pour les plus agnostiques, les plus athées ? Que de bruit ils font ces hélicos de malheur ! L'eau était buvable, le blé jaillissait plus beau qu'avant, la fraternité reprenait goût à la vie et inversement, la rivière recommençait à couler et les plantations de la reviviscence s'en réjouissaient. Puis vinrent ces maudits hélicoptères, dans un fracas de fin du monde…. Quel gâchis ! Et les demis chefs-d'oeuvre, ça n'existe pas ….


Répondre

De vincentp, le 26 janvier 2008 à 22:58
Note du film : 4/6

Dans la série des films qui ont connu un certain succès, mais oublié (pas souvent diffusé) ce bon film d\"\'anticipation\" daté de 25 ans, prenant, intéressant, montrant comme The day after, ce qu\'il peut se passer quand les fondements d\'une civilisation sont éradiqués.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0045 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter