Accueil
Cinéma
Katia
France
Drame

Sortie France : 20 janvier 1960
Première mondiale : 1959
La fiche technique complète sur IMDb

200431/05/2016
Réalisateur :
Robert Siodmak

Scénaristes :
Princesse Bibesco (roman)
Georges Neveux
Charles Spaak

Producteur :
Michel Safra

Compositeur :
Joseph Kosma

Directeur de la photographie :
Michel Kelber

Monteur :
Louisette Hautecoeur

Responsable des décors :
Jean d'Eaubonne

Acteurs :
Romy Schneider (Katia)
Curd Jürgens (Czar Alexander II)
Pierre Blanchar (Koubaroff)
Antoine Balpêtré (Kilbatchich)
Françoise Brion (Sophie)
Monique Mélinand (Tsarina Maria)
Michel Bouquet (Bibesco)
Bernard Dhéran (Stéphane Ryssakov)
Margo Lion (La surveillante de l'Institut Smolny)
Jacqueline Marbaux (Mlle Trépeau)
Hubert Noël (Michel Dolgorouki)
Marcel d'Orval (Petit rôle)

...

Résumé

A l'Institut Smolny, où sont élevées aux frais de l'Etat les jeunes filles pauvres de la noblesse, Katia Dolgorouki accumule les zéros de conduite. Le portrait du tsar n'a-t-il pas été retrouvé sous son oreiller. Sévèrement semoncée, Katia affirme que ce portrait lui a été remis par Alexandre II lui-même, lors d'une récente visite à son père. Or, quelques jours plus tard, le tsar en personne – suppléant l'impératrice toujours souffrante – vient visiter l'Institut. Tremblante de peur, Katia est présentée à l'empereur par la directrice qui lui conte l'aventure du portrait. Mais le tsar, séduit par le regard suppliant de Katia, répond dans le sens souhaité et confirme ses dires. Il demande même à l'emmener en promenade pour lui faire la morale. Conquis par la fraîcheur et la spontanéité de la gracieuse Katia, le tsar rétablit la fortune des Dolgorouki. Chaque jour, il rend visite à sa jeune protégée qui a quitté l'Institut Smolny. Une passion ardente naît entre le tsar et Katia. Pour mettre un terme aux rumeurs désobligeantes et à l'opposition des ministres, Alexandre II éloigne Katia. Elle ira en France parfaire son éducation. Quelques mois plus tard, le tsar rend visite à Napoléon III et retrouve Katia. Elle devient sa maîtresse. Revenue à Saint-Pétersbourg, maîtresse officielle du souverain, elle partage ses inquiétudes et ses espoirs et l'aide à concevoir ces réformes qui le rendront si hostile aux privilégiés, sans satisfaire les révoltés contre le régime. Epuisée par la maladie et le chagrin, l'impératrice meurt. Alexandre II va pouvoir épouser Katia. Son cadeau de couronnement est la promulgation de la nouvelle Constitution. Mais, à la veille du sacre, il est assassiné dans une rue de Saint-Pétersbourg. C'est une nihiliste qui a lancé la bombe. Transporté au milieu de la galerie de son fastueux palais, le tsar meurt dans les bras de Katia. (Les fiches du cinéma)

Statistiques

Aucun vote pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) moviecovers.com

Anecdotes

Cette page a été visitée 8195 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.044 s. - 17 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter