Accueil
Cinéma
Les Planqués du régiment
France
Comédie

Sortie France : 15 juin 1983
Première mondiale : 1983
La fiche technique complète sur IMDb

28/06/200728/06/2007
Réalisateur et scénariste :
Michel Caputo

Assistant réalisateur :
Yves Damoy

Compositeur :
Daniel Longuein

Directeur de la photographie :
Jacques Lefrançois

Monteur :
Cohen

Acteurs :
Paul Préboist (Le colonel)
Michel Modo (L'adjudant Badubec)
Jacques Préboist (Le général)
Pierre Doris (Le médecin chef)
Franck Capillery (Ferdinand)
Betty Champeval (Sylvie)
Jacques Couderc (le punk)
Daniel Derval (Jacques)
Dominique Erlanger (espionne russe)
Eddy Jabès (Adolphe)
Marilys Morvan (la femme du colonel)
Betty Chenteval (Sylvie)

...

Résumé

Un jeune savant inventeur d'une bombe révolutionnaire doit dissimuler ses secrets de fabrication aux agents du K.G.B. Pour déjouer des poursuivants, il se mêle au contingent d'une récente incorporation. La caserne est dirigée par un colonel paternaliste et un adjudant autoritaire, Badubec. Quant aux soldats, cela va de l'obèse servile à l'homosexuel extraverti en passant par le punk alcoolique et le play-boy de banlieue. La gent féminine est constituée par la femme du colonel atteinte de nymphomanie chronique et d'une infirmière aussi mystérieuse que sexy. Cette dernière succombe au charme du jeune savant et l'isole dans la chambre des contagieux afin qu'il puisse perfectionner en toute quiétude ses formules explosives. C'est compter sans les espions russes qui mettent à profit la faiblesse de caractère de l'obèse pour lui confier le vol de la bombe. Malheureusement pour lui, le savant fabrique aussi des bombes à confettis pour le père d'une amie, marchand de farces et attrapes. Et, comme la bombe au TNT se cache dans un objet d'apparence identique, le transfuge dérobe évidemment la mauvaise bombe. Finalement, le jeune savant met au point une super-bombe enterrée dans un pot de fleurs. Elle est dérobée par l'infirmière, membre des services secrets américains. C'est l'émoi dans la caserne! Pour sauver l'honneur de ses troupes, le colonel tente une opération commando non sans s'être dopé avec force joints et litres de rouge. Ses hommes réussissent à récupérer l'engin et comptent le faire exploser lors de la prochaine visite du général en chef. Mais la bombe disparaît à nouveau, emportée par le soldat obèse dont la mère est fleuriste. Celle-ci la vend par inadvertance à un dictateur d'Amérique du Sud. La bombe serpentins-cotillons explosera donc sur le champ de manoeuvres devant un général proche de l'apoplexie. Copyright, 1995 CMC/Les Fiches du Cinéma

Statistiques

Aucun vote pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) moviecovers.com

Cette page a été visitée 4255 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.064 s. - 15 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter