Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Fascinant !!


De Steve Mcqueen, le 17 octobre 2016 à 19:03
Note du film : 6/6

Je partage tout à fait les avis précédents… Je viens de voir Les Damnés et je suis encore sous le choc…

Tel un entomologiste, Luchino Visconti ausculte la longue descente aux Enfers d’une puissante famille industrielle allemande dirigeant les aciéries Essenbeck, dans le contexte de l’inexorable essor du nazisme. L’assassinat du patriarche omnipotent de la famille, qui coïncide avec l’incendie du Reichstag dans la nuit du 27 au 28 février 1933, ouvre la plaie purulente de l’ambition, du sexe et de la mort, tous les trois inextricablement liés. Visconti fait du château des Essenbeck un dédale de couloirs et de salons luxueusement apprêtés guettés par une décadence inéluctable, comme si la pourriture semblait prête à suinter des murs impeccablement lambrissés. Le cinéaste scrute les visages et passe de l’un à l’autre par des zooms subtils, décelant un sourire narquois, un rictus esquissé ou une surprise feinte.

Les protagonistes sont ravagés par l’ambition, par l’ivresse d’un pouvoir qui est leur Graal. C’est finalement le personnage le plus pathétique, celui travesti en homme au début du film, qui humiliera sa mère possessive, qui poussera ses rivaux à se donner la mort, qui obtiendra une miette de puissance éphémère – mais qui semblera n’avoir vécu toute sa vie que pour cet instant.

Le film fascine par ses personnages intrinsèquement torturés, et révulse par les actes innommables qu’ils commettent. Luchino Visconti tisse une toile de perversion, et déstabilise le spectateur par ses accès de violence et de sexe, telle la Nuit de Longs Couteaux qui occupe le centre du film, où une orgie nazie s’achève dans le crépitement des mitraillettes, les râles d’agonie et le sang qui ruisselle sous les corps amoncelés, sinistres pantins désarticulés.

Dès lors les flammes qui s’échappent des gigantesques aciéries des Essenbeck semblent figurer le bûcher funéraire d’une dynastie consumée par l’excès…

Du très grand art…


Répondre

De droudrou, le 1er septembre 2008 à 07:37
Note du film : 6/6

Ceci dit, merci d'avoir remis en mémoire ce très beau film que je dis vouloir revoir depuis quelques mois déjà ! Et découvrir Mort à Venise


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter