Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Rue des Saussaies. Ralph Habib. 1950


De Claude Mercutio, le 8 février à 09:11

Vu peu après sa sortie, en 1951. Avais beaucoup aimé. Premier film de Ralph Habib et presque réussite dans le genre. Pas un "film policier", bien que oes héros soient des inspecteurs de la Criminelle. Peut-être le premier "Série Noire" officiel. Le film daterait aujourd'hui mais le rythme nerveux, violent, avait surpris. Revu beaucoup plus, tard, en VHS, que j'avais repiqué en DVD. Rythme soutenu dès le début, dans le style presque reportage.. Au pré-générique, on suit une traction avant. Un tueur à gages abat plusieurs personnes (Jean-Marc Tennberg dans son premier rôle important après une douzaine de pannes et silhouettes fait forte impression dans le rôle de Dédé le Fada !) Lui et Maurice Regamey, le protagoniste masculin sont les révélations du film. La vedette est la jolie et talentueuse Anne Vernon, jeune chanteuse de cabaret qui veut venger son jeune frère assassiné (François, Patrice, vu brièvement). Son meurtrier est Brasier, le directeur du Cabaret (excellent Marc Valbel, gangster élégant et froid) où chante la jeune femme. Il est amoureux d'elle. Au cours d'un hold-up, Dédé le Fada, blessé est capturé par la police mais refuse de parler, joue les fous et est enfermé à l'asile. La Police décide de faire entrer un des leurs dans la bande, en se faisant passer pour le comppagnon de cellule de Dédé. Jeanne accepte de le présenter à la bande comme gangster. Elle apprend que Brasier est le meurtrier de son frère. Coup dur : Dédé s'évade de l'asile, téléphone à Brasier. Ce dernier lui parle de son copain "Pierrot". " – Quel Pierrot ?" répond Dédé. Brasier comprend que le faux Pierrot est une taupe, il brutalise Jeanne qui le tue. Pierrot est couvert pour un temps mais si Dédé parvient à traverser la France jusqu'à Nice où la bande s'est retirée, le jeune flic est fichu. Suspense : Dédé franchit tous les barrages et s'approche de Nice. Y arrivera-t-il ? Après la mort de Brasier, le Grand Patron, Cortédani, (Aimé Clariond) reprend les choses en mains. Jeanne et Le faux Pierrot sont en fâcheuse posture aux mains de la bande qui a déjà tué un brave inspecteur (excellent René Blancard). La Justice triomphera, les morts seront nombreuses mais le gang Cortédani sera démantelé. Rythme rapide du film et du montage, excellents acteurs, ce petit "série B" tient toutes ses promesses. Je vote absolument pour un e édition en DVD !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.0016 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter