Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De PM Jarriq, le 23 octobre 2008 à 09:15
Note du film : 4/6

Sous ses allures de "film noir" façon Warner, ce film édifiant n'est qu'une apologie de la délation, pas très subtile, mais qui soixante ans plus tard, prend des allures de témoignage d'une époque, tout à fait fascinant. La vie des cinq "entraîneuses" (traduisez "prostituées"), vivant ensemble, s'entraidant comme elles peuvent, tient encore le coup, et les comédiennes entourant Bette Davis, Lola Lane ou Mayo Methot, sont remarquables d'authenticité. Leur jeu moderne, désabusé, donne toute sa crédibilité à Marked woman, l'empêchant de sombrer dans le mélo. Bette Davis énergique et culottée, crée un personnage attachant, fort mais désillusionné. Et Bogart, juvénile, étonnamment lisse, campe un procureur tenace, inhabituel dans sa filmo de l'époque.

Marked woman (traduit au pluriel en v.f., ce qui n'est pas plus mal), vaut pour ses décors de boîtes de nuit, sa violence intelligemment filmée (le passage à tabac de Bette Davis, hors champ), et sa belle brochette d'actrices. Sans oublier Eduardo Ciannelli, maléfique à souhait, en caïd sans pitié.

Le dernier plan, montrant les cinq amies, à la sortie du tribunal, s'enfonçant dans la brume, tandis que le procureur parle aux reporters, est d'une lucidité sans fard.

PS : Renseignements pris, la très oubliée Lola Lane, est surtout connue pour avoir servi de modèle aux créateurs de la BD "Superman", pour créer le personnage de la fiancée du superhéros : Lois Lane.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.041 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter