Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

L'empreinte du Muet


De Florian, le 1er novembre 2011 à 17:51

Ce film présente toutes les caractéristiques d'un cinéma qui prononce ses premiers mots et qui tend encore vers de longues scènes avec la musique pour seule bande-son, en revanche, je suis d'avis de débaptiser le présent fil, la chanson "Avoir un bon copain" ne figure aucunement dans cette production, et c'est Garat qui l'enregistra en 1932, et non pas Préjean.


Répondre

De vincentp, le 1er novembre 2011 à 14:28
Note du film : 4/6

4,5/6. Qualité des prises de vue effectivement, mais aussi des aspects sonores. La gouaille populaire des parisiens de 1930 est bien illustrée et semble crédible. Des parisiens pour certains immigrés de régions (le barman a l'accent de l'Aveyron). Le peuple passe facilement du rire aux larmes, de la joie à la colère, parfois pour peu de choses (un billet perdu, une chanson simplette). C'est encore le cas quatre-vingt ans plus tard. René Clair fixe à mon avis sur la pellicule (avec plus de profondeur que celle évoquée ci-dessus par Impétueux) des caractéristiques intangibles du peuple français, notamment parisien. Mais il est aussi vrai que ces gens-là sont en voie de disparition Paris intra-muros : ils sont devenus bobos pour la plupart, et revendiquent des places en crèche, des piscines propres, et un nettoyage des trottoirs quotidien.

Sous les toits de Paris n'est pas le film français du siècle, mais un des premiers classiques du cinéma français parlant, et est sans doute à connaitre.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.021 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter