Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Tiens, les premières armes de Valerio Zurlini...


De droudrou, le 17 juillet 2007 à 08:45

Rien que pour les dames dont vous citez les noms, je m'associe à vos commentaires. Tout à fait d'accord avec vos remarques… Giovanna Ralli, c'est vrai qu'elle a été injustement oubliée. C'est fou parce que l'on plonge là dans tout un cadre de cinéma qui semble s'être soudainement délité et s'il n'y avait notre mémoire collective, beaucoup de choses passeraient dans l'oubli.


Répondre

De Arca1943, le 17 juillet 2007 à 01:43

Pour ma part, si j'ai un faible pour Rossana Podesta, j'ai un faible encore plus fort (oups) pour la volcanique et injustement méconnue Giovanna Ralli, dont je désespère soit dit en passant de trouver le DVD de Carmen 63 où elle incarne le rôle titre (à bon entendeur…)

Et puis il y a Corinne Calvet, ce n'est pas rien ! Et encore Giulia Rubini, dont on peut constater les charmes (et le talent, oui, oui) aux côtés de Fernandel dans Sous le ciel de Provence … Bref, toutes les Jeunes filles de San Frediano – incidemment un Zurlini adapté de Pratolini, ne l'oublions pas !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter