Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Critique


De vincentp, le 14 décembre 2008 à 10:09
Note du film : 3/6

Un court-métrage qui n'intéressera probablement que les spécialistes de la question, ou d'Ozu, d'autant que l'image qui nous est parvenue est perfectible.

A noter hier au musée Guimet, un spectacle de chants traditionnels japonais dits "courtois", par Etsuko Chida, artiste originaire de Sapporo, à partir d'un koto (sorte de harpe posée à-même le sol). Une ambiance typiquement mizoguchienne (cf L'Impératrice Yang Kwei Fei), et un spectacle propre, net et sans bavures. On est ici aux antipodes des ambiances extravagantes qui émaillent l'oeuvre d'un Kusturica, par exemple.


Répondre

De dumbledore, le 7 juillet 2006 à 00:08
Note du film : 3/6

Réalisé en 1935, ce documentaire s'attaque à une des grandes figures de la danse traditionnelle Kabuki, Onoe Kikugoro V qui excella dans l'art de cette danse, aussi bien dans sa capacité à incarner des femmes âgées et bien en chair que des jeunes filles de 12 ou 13 ans. Mais sa plus grande réussite aura été son travail dans le Kagamijishi, dite la Danse du Lion, réputée la plus dure par l'enchaînement des gestes et la complexité des expressions.

Le documentaire est assez classique dans sa mise en scène, basé sur une voix off qui court durant tout le film. Seul le début est particulièrement remarquable dans l'idée de tarder le plus possible avant de montrer le personnage dont on parle depuis plusieurs minutes.

La mise en scène tant à montrer que c'est le décor même qui créée le personnage : un théâtre qui ne semblait qu'attendre le grand Onoe Kikugoro V.

Une fois la situation bien établie sur l'enjeu et du danseur et de la danse (ce qui prend 6mn) la voix off cesse et le film laisse place au spectacle pour le bon dernier quart d'heure.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0084 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter