Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

liste des épisodes


De dumbledore, le 10 octobre 2006 à 11:22

1. La Part du feu

Réa : Miguel Courtois – Avec : Clotilde De Bayser, Jean-François Garreaud, Dominique Guillo, Teco Celio, Patrice Valota, Guilaine Londez, Lorant Deutsch, Agathe de la Boulaye

Une femme violée, Anne Risseau, et un mari, pompier de son état, tué par le violeur a coups d'antivol pour voiture. Voila pour le tableau du crime, dépeint par Anne Risseau. Un peu trop facile pour la Crime qui, fouillant dans la vie des Risseau, découvre rapidement l'existence d'un amant, pompier lui aussi.

2. Mort d'un peintre

Réa : Miguel Courtois

Un peintre connu retrouvé mort dans son atelier par la galeriste qui l'expose, ca fait déja un suspect. Ajoutez a cela un gout prononcé pour les prostituées et les jeux sado-maso.

3 Ad patres

Réa : Miguel Courtois

Un peintre est découvert mort dans son atelier par le galeriste qui l'expose. Françoise Galliot est chargée d'une enquête qui s'annonce délicate.

4. Le Saigneur

Réa : Miguel Courtois

Un corps, puis deux, puis trois. Tous impossibles a identifier. Pour la crim', ca sent le psychopathe. Les victimes sont des hommes et aucun n'a été victime de sévices sexuels. C'est un indice relevé sur le troisieme cadavre qui éclaire le groupe…

5. Le Serpent

Réa : Miguel Courtois

Le criminel Bourdet s'est évadé et a assassiné la famille du psychiatre Laffarge qui le suivait depuis quelques années et l'avait déclaré pénalement irresponsable a l'issue de l'expertise. La facilité avec laquelle Bourdet s'est évadé et surtout le constat sordide que Laffarge profite largement de la mort de ses proches, mettent la puce a l'oreille de la crim'. Minutieusement, le groupe dépouille les rapports d'expertise et les séances d'hypnose de Laffarge sur Bourdet. Et découvre l'incroyable manipulation qui a abouti a l'horreur du meurtre collectif. Seul Bourdet peut incriminer Laffarge. Mais il est sous la dépendance psychologique de son psychiatre, et son témoignage n'a aucune valeur juridique. Sans lui, sans les aveux de Laffarge, la crim' ne peut rien.

6 Tripes de Louchebem

Réa : Miguel Courtois

Riche boucher parisien, Coste est retrouvé mort dans une chambre froide. Un véritable casse-tete pour la crim' car, dans de telles conditions, l'heure de la mort est impossible a déterminer et la piece, lavée a grande eau avant la découverte du cadavre, est pauvre en indices. Dans l'entourage de la victime, la crim' cherche un suspect. Un frere rival et violent ? Un ennemi a Rungis ? L'heure incertaine du crime rend difficile la confrontation des suspects. Si, dans un second temps, la crim' s'oriente vers la piste passionnelle, c'est pour découvrir que les mobiles des uns font parfois l'affaire des autres et que le meurtrier n'est pas toujours la ou on l'attend.

7 Meurtre au lavage

Didier Ouvrard, chef d'équipe, est trouvé mort suspendu à un palan électrique sur son lieu de travail, la blanchisserie industrielle Warrin. Il était le gendre du patron. Les inspecteurs de la Criminelle, Galliot, Lemarchand, Sisko, Scandella, Tessier et Paulo, interrogent tous les employés qui ne l'appréciaient guère : dépensier, il était infidèle alors que sa femme souffrait d'un cancer…

8. Mort d'un prince

Réa : Miguel Courtois

Dans le magnifique hotel particulier de la Baronne de Gasquet, Jean Mirmont, le majordome, découvre le cadavre d'Alain Chevalier. Parce-qu'il est le gendre du Baron de Gasquet, ancien résistant et haut fonctionnaire a l'ONU, la crim' est appelée a résoudre cette affaire dans "les meilleurs délais".

9. Les Yeux ouverts

Réa : Miguel Courtois

Au pied de son immeuble, Maxime Lidski est retrouvé mort, défenestré, au petit matin alors qu'il venait de rentrer chez lui. Chirurgien esthétique, il opérait essentiellement les stars du show-biz et de la politique. L'enquete de routine, les premiers interrogatoires amenent a mieux cerner la victime…

10. Le Masque rouge

Francoise Galliot est en vacances avec son amant Boris. Elle a délégué la direction du groupe a Scandella qui devra résoudre dans les meilleurs délais une nouvelle affaire criminelle. Julie Brion était une jeune et jolie archéologue ambitieuse. C'est Jean Crescensi, son collegue de l'Association des fouilles archéologiques nationales qui l'a retrouvée dans une des fosses du site de Saint Ouen…

11. L'Oiseau fou

Réa : Miguel Courtois

Tot le matin, les six membres du groupe Galliot se rendent a "L'oiseau fou", un café du XXe arrondissement de Paris. Robert Gangé, un homme d'une cinquantaine d'années, y a été retrouvé mort quelques heures auparavant. C'est apparemment une enquete de routine: pas de mort violente, pas de trace d'effraction et apres les vérifications d'usage, on devrait conclure a une mort naturelle.

12. Ramsès

Réa : Miguel Courtois

Lisa Mansky est allongée sur le ventre, sur un lit a baldaquin, avec un tire-écrin planté dans le dos. Coincidence: son ancien compagnon, Alex Novéa, braqueur postal qui, grace a son témoignage, avait été condamné a quinze ans de réclusion, vient de sortir. Lisa avait demandé un mois auparavant une protection qui lui avait été refusée et "Le Canard Enchainé" avait diffusé l'information…

13 L'Affaire Caroline

Réa : Denis Amar – Avec : Jacques Hansen (Bruneschi), Graziella Delerm (Mme le substitut), Philippe Nahon (Raymond Warin), Roger Ibanez (Iker Etchebarria), Lara Guirao (Fabienne Warin), Catherine Chauvière (Anne Veron), Jessica Forde (Isabelle Silkoff), Jean-Baptiste Martin (Jérôme), Patrick Rombi (Gorlo), Patrice Bouret (notaire), Gérard Chaillou (Schlicht), André Gaillard (gardien), Perkins (Pierre Silkoff), Monique Couturier (Mme Warin), Jimmy Blanche (Watt), René Remblier (ami Watt), Violetta Ferrer (femme atelier), Nathela Davrichewy (femme Crim')

Le tueur en série de jeunes femmes célibataires a encore frappé. Pour la troisième fois, il a tué et poignardé sa victime après être rentré chez elle sans effraction. Les victimes ont un point commun : le même traiteur japonais. La nouvelle victime est le lieutenant Tessier. Avec rage et tristesse, les lieutenants de "La Crim" mènent l'enquête.

14 Manège mortel

Réa : Denis Amar

Le colonel Nivelle a été retrouvé mort dans ses écuries. Les premieres analyses montrent qu'il a succombé a une crise cardiaque apres avoir été assommé. L'équipe de la Crim' se concentre particulierement sur trois suspects: le palefrenier qui a retrouvé le corps, Carré, a qui le colonel a vendu deux chevaux de qualité plus que moyenne et la propre femme de Nivelle.

15 Le Ressuscité

Réa : Denis Amar

L'équipe de la crim' enquete sur un cadavre retrouvé dans un cimetiere. En recherchant l'identité de la victime, les policiers découvre que l'un des associés d'une entreprise de pompes funebres a disparu. Une perquisition a son domicile révele un personnage plutot antipathique, a la vie trouble.

16 La Piste aux étoiles

Réa : Denis Amar

Paul Michelet, membre de l'équipe cycliste Beaufixe, est retrouvé mort sous la piste du Vélodrome. En menant leur enquete, l'équipe de la crim' retrouve la trace d'un journaliste avec qui la victime avait rendez-vous. Il semblerait que Michelet s'appretait a faire des révélations au sujet du dopage de l'équipe.

17 L'Épine des roses

Réa : Denis Amar

La police retrouve le corps de Monsieur Rose. Sa femme avait signalé son enlevement quelques jours plus tot, mais elle affirme avoir payé la rancon. La crim' se renseigne du coté des clients ayant eu des différends avec la banque dans laquelle il travaille. Mais l'enquete les dirige plutot vers la vie privée du couple…

18 Éducation surveillée

Réa : Denis Amar

Carla, pensionnaire dans une institution pour jeunes filles, a été étranglée puis défenestrée. Les enqueteurs commencent par soupconner le professeur de francais, Pierre Masson, rare homme dans un établissement uniquement féminin. Masson et Carla étaient amants. La police cependant n'est pas convaincue de sa culpabilité et concentre son enquete vers les autres pensionnaires de l'école.

19 Quartier réservé

Réa : Gérard Marx

Un détenu est retrouvé pendu dans les douches d'un pénitencier. La victime, Mayer, était un ancien comptable, condamné pour avoir détourné plusieurs millions de francs. Les premiers soupcons semblent accuser les compagnons de cellule de Mayer et notamment Campana, qui lui avait offert sa "protection".

20 Trans-Europe-Express

Réa : Gérard Marx

Irina, une prostituée roumaine, est retrouvée assassinée. Son proxénete est le principal suspect. Mais les enqueteurs découvrent qu'elle fut également employée comme femme de ménage chez le docteur Mercier. Elle disposait en outre d'une forte somme d'argent devant lui servir a retourner dans son pays. D'ou provenait tout cet argent et quel est exactement le role de Mercier dans cette affaire?

21 Le Sang d'une étoile

Réa : Miguel Courtois

Aurore Martin, une jeune danseuse étoile, a été assassinée quelques jours avant la générale de son nouveau spectacle. Plusieurs personnes dans l'entourage de la danseuse sont parmi les suspects: Gilles, son partenaire, Jonathan White, directeur de la troupe, chorégraphe et amant d'Aurore, le directeur du théatre.

22 Mort au rat

Réa : Miguel Courtois (?? ou Denis Amar)

Une paparazzi, Sabrina Dalle, est tuée dans sa planque face a une clinique ou une célebre comédienne, harcelée par Sabrina, se fait soigner. Les suspects sont nombreux: la mere de la comédienne, Mariani, qui lui a appris toutes les ficelles du métier, un député-maire, amant de Sabrina et dont elle détenait des photos compromettantes et meme sa fille adoptive Justine.

23 Meurtre chez les baveux

Réa : Gérard Marx

Lydia Garrel, avocate, a été assassinée dans son cabinet. Les soupcons de la police portent sur deux clients présents au moment du crime : Thierry Lentz, un violent obsédé par son avocate et un restaurateur du "milieu" que maitre Garrel avait fait condamné des années auparavant et qui se trouvait dans le bureau voisin.

24 Meurtre à facettes

Réa : Gérard Marx

Dussault, un grand bijoutier, a été sauvagement poignardé et sa fille Léa grievement blessée. Les corps ont été découverts par Simon le frere de Léa. Deux personnes sont rapidement suspectées: un styliste en bijoux qui avait eu des mots avec Dussault et un diamantaire qui avait tenté de vendre de fausses pierres a un client du bijoutier.

SAISON 4

25 Contretemps

Réa : Denis Amar – Scé : Krystel Mudry et Sébastien Vitoux

''Hélène Hartmann, célèbre commissaire-priseur, est retrouvée morte assassinée. Sept statuettes de grande valeur ont disparu.

Le vol est-il le mobile du crime ? Le fils, toujours à court d'argent, peut-il avoir tué sa mère pour la voler ? Est-ce cet assureur qui avait perdu beaucoup d'argent à cause d'une vente mal menée par Hélène Hartmann qui s'est vengé ? Et son mari, Louis Hartmann, grand expert en art, atteint de la maladie d'Alzheimer, qui ne se souvient de rien …''

26 Le Dernier convoi

Réa : Denis Amar – Scé : Laurent Blin

''Un homme de 80 ans est retrouvé mort, assassiné, dans un passage souterrain appartenant à la gare de l'Est. A l'Institut médico-légal, on découvre que cet homme est tatoué d'une croix gammée, et que les doigts de sa main droite ont été coupés. Un SDF squattant ce lieu est arrêté. Il est en possession d'un million de francs et de l'arme qui a servi à tuer.

Mais, très vite, la Crim' s'oriente vers une vengeance tournée vers un ancien collabo. On interroge Georges Bouvier, ancien résistant, président de l'association Fer-Alsace. Son fils, écrivain, historien de cette époque est également entendu à titre d'expert.''

27 Le Cadavre introuvable

Réa : Denis Amar – Scé : Pascal Bancou

La Crim', pour une fois, n'est pas sur une affaire d'assassinat, mais sur une disparition. En effet, un père inquiet de ne pas avoir de nouvelles de sa fille, porte plainte contre son gendre. Christian Vernet est un mari tyrannique, cruel avec sa femme. Des traces de sang sont découvertes dans l'appartement. L'aurait-il assassinée ? Tout l'accuse : son comportement, son mépris pour sa femme. Et il n'a pas d'alibi solide…

28 Conjonction meurtrière

Une femme policier a été défenestrée. Le groupe va être obligé d'interroger les flics qui travaillaient avec la victime, sans déclencher une guerre des polices. Mais très vite, la Crim' s'intéresse à un étrange personnage, témoin de Jéhova, qui passe ses journées à regarder, à la longue-vue, l'appartement de la victime…

29 Post-mortem

La femme du médecin légiste vient d'être retrouvée morte, étranglée dans sa baignoire. Comme à l'heure du crime, le mari était avec le groupe de la Crim', il est aussitôt écarté des suspects. Cette femme était ce qu'on appelle une « femme légère ». Ses amants, un médecin légiste collègue de son mari avec lequel elle partouzait et un croque mort, sont immédiatement interrogés par les flics. Tous deux avaient une bonne raison de la supprimer : le médecin légiste parce qu'elle voulait le quitter, et le croque mort parce que sa passion dans la vie est de dessiner des femmes mortes. Mais le meurtrier a sous-estimé le groupe qu'il connaît pourtant bien. Il s'agit du mari. C'est un homme humilié par sa femme. Pour avoir un alibi incontournable (celui d'être auprès des flics à l'heure du crime), il avait enfermé sa femme dans un congélateur pour retarder le refroidissement du corps.

30 L'Envers du décor

Réa : Denis Amar – Scé : Laurent Vivier, Valérie Garel et Michaël Océan

Une diva est retrouvée morte, assassinée sur scène. La Crim' suspecte le mari, un directeur de théâtre endetté jusqu'au cou, qui bénéficie ainsi d'une belle assurance vie, ainsi que son ex-femme, jalouse de son ancienne élève qui lui a volé son mari. L'enquête piétine. L'un et l'autre sont placés en garde à vue quand un troisième personnage s'impose au groupe : le pianiste…

31 Magie noire

Dans un immeuble de Belleville, une femme noire, Victoire, gît sur le sol : autour d'elle est dressée une mise en scène qui fait penser au vaudou. Dans cet immeuble vétuste, vivent une grosse dame, Emilienne, une jeune et jolie jeune femme, Amina, et Simba qui exerce la profession de médium…

32 Destins croisés

A la fourrière, dans le coffre d'une voiture, le cadavre de Laurence est retrouvé, le corps lacéré de neuf coups de couteau. Elle était vendeuse sur les marchés.

33 Meurtre dans un jardin français

6 heures du matin, au jardin du Luxembourg, un homme gît, la tête plongée dans 30 cm d'eau du bassin central. Il ne comporte aucune trace de coup. Sylvain était un homme sans histoire, riche, fils d'un ponte de la médecine, marié depuis moins d'un an. Il préparait le concours de réaménagement des espaces floraux organisé par la ville de Paris. Est-ce un meurtre ou un suicide ?

34 Le Syndrome d'Asperger

Dans un appartement parisien, au-dessus d'un grand restaurant, un jeune homme de 15 ans est mort d'une balle en pleine tête. A quelques mètres, sa mère, vivante, est enchaînée au radiateur. L'appartement est mis à sac. La femme raconte qu'un homme masqué était dans l'appartement, l'a attachée au radiateur en menaçant de la violer. Son fils s'est mis à hurler et l'homme l'a abattu. S'agit il d'un cambriolage qui a mal tourné ?

35 Hammam

Abdel Chaouaf, directeur d'un hammam de quartier, gît sur le sol de mosaïque, au milieu de la vapeur. Le thermostat a été poussé au maximum. On apprend qu'Abdel avait deux employés, frère et sœur, Bachir et Soraya. L'un, pour le jour des hommes et la sœur, pour le jour des femmes. Mais le frère et la sœur ont disparu.

36 Meurtre.com

Une jeune femme, Flora, meurt en direct sur internet sous les yeux de la police impuissante. Les soupçons se portent sur un proxo usurier qui exploite les filles. Mais ils se portent également sur Damien, un ado de 15 ans, amoureux transit, chez qui l'on trouve un foulard ayant appartenu à la victime…

SAISON 5

37 L'affaire Scandella

L'équipe enquête sur la disparition de Cécile Rocca. Son mari est soupçonné d'avoir fait disparaître sa femme. Par un indic, le groupe de la Crim' sait où ce dernier va retrouver un complice. C'est là qu'a lieu la bavure, un membre du groupe descend le complice de Rocca et Vallon, la chef du groupe, va tenter de couvrir son équipier auprès de ses supérieurs. Une nouvelle venue arrive au sein de la Crim' : Fred.

38. Crime virulent

Réa : Jean-Pierre Prévost – Scé : Pascal Bancou et Laurent Vivier – Avec : Isabel Otero], Jean-François Garreaud, Teco Celio, Dominique Guillo, Didier Cauchy, Maureen Dor, Stéphanie Pasterkamp, Philippe Morier-Genoud, Béatrice Agenin, Marc Berman, Sophie Barjac

Une tentative de meurtre a été perpétrée dans un laboratoire. La victime, chercheuse renommée, n'a que quelques jours à vivre. Elle a été mise en contact avec un virus mortel suite à un sabotage de sa combinaison. Vengeance personnelle ? Attentat terroriste ? Qui a intérêt à la voir disparaître ?

39 Camille

Réa : Eric Prungnaud – Scé : Yann Le Nivet et Laurent Vivier

Enquête sur un triple meurtre : Julien Vareau, un sculpteur de renom, sa femme et son fils. Seule Camille, sa belle-fille présente au moment du meurtre, a été épargnée. Pourquoi ?

40 Le Syndrome de Korsakov

Réa : Jean-Pierre Prévost – Scé : Laurent Blin, Yann Le Nivet, Laurent Vivier – Avec : Isabel Otero, Jean-François Garreaud, Didier Cauchy, Maureen Dor, Christophe Reymond, Marie Lenoir, Thomas Chabrol, Roger Van Hool, Valérie Sibilia, Dominique Guillo, Sophie Barjac

Enquête sur le meurtre d'Antoine Gallardo, neurologue de renom, fondateur et patron d'un centre de rééducation et réinsertion de malades souffrant des séquelles de maladies neurologiques.

41 Dies irae

Scé : Kristel Mudry, Sébastien Vitoux et Laurent Vivier

Enquête sur le meurtre d'une jeune religieuse de 25 ans, Sœur Céline de la congrégation des sœurs de la pitié, religieuse active encore novice, qui s'occupait entre autres d'aider les toxicomanes dans leur réinsertion.

42 Jeu d'enfant

Scé : Laurent Vivier

Enquête sur la mort de Bruno, 12 ans. La Crim' s'oriente vers un crime de pédophiles, bien qu'aucun abus sexuel n'ait été constaté, les motifs de la mort de Bruno restent flous, histoire d'amour d'adolescents ou d'adultes qui a mal tourné.

43 Mort d'un héros

Un militaire de carrière, Keller, est assassiné de 3 balles dans le corps dans un lieu de prostitution.On recherche une mystérieuse transsexuelle, Daphné, que le militaire voyait en cachette de sa femme et de sa mère, mais aussi son souteneur, Diégo, qui s'est enfui avec l'arme du crime. Chantage de l'un ou de l'autre qui aurait mal tourné ? L'affaire se corse avec le supérieur de Keller, le colonel Rondard, qui a été mouillé en Bosnie dans une histoire de trafic de matériel militaire. Keller a-t-il voulu le dénoncer ? Rondard a-t-il engagé Daphné pour le piéger et le tuer ?

44 L'Âme du violon

Réa : Laurent Levy – Avec : Isabel Otero, Jean-François Garreaud, Didier Cauchy, Maureen Dor, Teco Celio, Roger Van Hool, Valérie Sibilia, Stéphanie Pasterkamp, Fabienne Périneau, Maurice Barrier, Marc Fayet, Sophie Barjac

Une luthière de 65 ans, Suzanne Bleskine, est retrouvée étranglée chez elle, le corps plongé dans sa baignoire. Crime sexuel ou crapuleux ? La meurtrière est-elle sa petite fille, Katja, seule héritière et grosse consommatrice de drogue ? On découvre en effet qu'un Stradivarius a été volé huit jours plus tôt. La luthière, fâchée avec sa petite fille à cause de la drogue, l'aurait-elle menacée ? Dumont, le vieil ouvrier de Suzanne, aimait profondément la luthière mais ce n'était pas réciproque. L'a-t-il violée et tuée ? Mais l'enquête s'oriente vers le couple de médecins qui ont leur cabinet dans l'immeuble. L'homme, le docteur Rodier, prétend suivre depuis longtemps Suzanne qui était sa patiente. Or, aucun acte médical ni aucun médicament ne sont retrouvés chez la luthière qui se portait comme un charme. On découvre que Suzanne avait prêté de l'argent au docteur et qu'il était devenu son amant. On pense alors à une machination du couple, dont le cabinet est au bord de la faillite…

45 Délit d'amour

Axelle Dubreuil, fille unique de Martial et Elizabeth Dubreuil, fondateurs d'un grand groupe de cosmétiques, est retrouvée étranglée dans le magasin de jouets dans lequel elle travaillait. Axelle a un petit garçon, Adrien, qu'elle a eu avec un ami homosexuel, Bertrand Aulnoy, député de son état. Axelle était elle-même homosexuelle et élevait son fils avec une autre femme, Irina. Les 2 femmes avaient passé un deal avec Bertrand. Elles élèveraient Adrien, mais Aulnoy devait refaire un enfant à Axelle, pour cette fois l'élever lui avec son ami homosexuel, Stéphane Barney. Mais pour Axelle, récemment séparée d'Irina, il n'était plus question de ce deal. Bertrand a-t-il tué Axelle parce qu'elle ne respectait pas son contrat ? Irina a-t-elle tué Axelle parce qu'elle l'avait quittée avec l'enfant ? Ou les parents Dubreuil, ne supportant pas d'avoir une fille lesbienne, ont-ils programmé sa mort pour récupérer Adrien dont ils ont désormais la garde

46 Hache de guerre

Le patron Serbe d'une boite de strip-tease, Baker, est retrouvé mort dans son établissement. Il a été massacré à la hache, l'arme du crime a été découverte dans une poubelle voisine. La boite cache en fait un réseau de prostitution. Les filles viennent des pays de l'est, c'est le barman qui les rabat pour Baker. On soupçonne donc le barman qui dealait les filles avec Baker. Voulait-il toucher plus d'argent ? Jeanne Baker, la femme, ne supportait pas que son mari couche avec toutes les filles. L'a-t-elle tué pour ça ? Mais pourquoi avec une hache ? Et pourquoi celle-ci recèle plusieurs groupes sanguins ? Est-elle l'arme d'un tueur en série ?

47 Sacrifice

Un chauffeur routier, Jean-Marie, est retrouvé mort dans sa cuisine. Il a été poignardé mais le couteau reste introuvable. Il travaillait pour une entreprise familiale : les "Transports Maxime". Sa femme, Corinne, en est la comptable. Le frère de Corinne, Yves Pérez, en est le patron depuis la mort accidentelle de leur père. Martine Pérez, la mère d'Yves et de Corinne, en est la gérante. Seul, Maxime Pérez, le frère retardé mental à cause d'une psychose infantile, ne travaille pas dans l'entreprise. Il est totalement pris en charge par la mère, Martine… Qui a tué Jean-Marie ? Sa femme qui était enceinte d'un ouvrier de l'entreprise ? Ou le frère qui avait compris que Jean-Marie, peu aimé de la famille Pérez, allait les trahir en affirmant que le père Pérez n'était pas mort d'un accident, mais qu'il s'était suicidé sur la route pour que sa famille touche l'assurance-vie ?

48 Derrière le miroir

''Eric Maizière, le manager et oncle d'un jeune prodige de la chanson, Hugo, 9 ans, est retrouvé mort chez lui. Comment est-il passé par-dessus la balustrade de sa mezzanine ? L'hypothèse du cambriolage qui a mal tourné est vite écartée. La mère d'Hugo et sœur d'Eric, Nadège, est suspectée. Elle trouvait qu'Eric faisait travailler Hugo jusqu'à l'épuisement. Le show-biz l'empêchait de grandir normalement.

Il y a aussi Tabor, le patron d'un label puissant, qui voulait récupérer Hugo et avait intérêt à ce qu'Eric disparaisse. D'ailleurs, c'est peut-être Moretti, l'assistant d'Eric, qui l'a peut-être tué, il travaillait à la solde de Tabor…''

SAISON 6

49. Ivresse mortelle

La même arme a tué deux hommes à quinze jours d'intervalle. Les victimes, un tenancier de bar de nuit et un grand couturier parisien, n'avaient rien en commun. On pense à un tueur en série, puis on s'intéresse au passé des victimes. Le tenancier avait été suspecté d'avoir assassiné une employée yougoslave, le couturier d'avoir commandité le meurtre d'un styliste en vogue.

50. Le Secret (5/3/2004)

Réa : Dominique Guillo – Avec : Isabel Otero, Jean-François Garreaud, Teco Celio, Didier Cauchy, Alexandra London, Dominique Guillo, Claude Jade, Christian Bujeau, Stéphanie Pasterkamp, Jean Dell, Blanche Raynal, Séverine Ferrer, Sophie Barjac

Jean Alberti, directeur d'une entreprise de gestion de patrimoine, célibataire et grand amateur de femmes, est assassiné. Parmi les suspects, figurent son associé et ami, le baron de Montcourtet (Alberti couchait avec sa femme) et la petite amie du fils Montcourtet, qui avait pour amant, un escroc bien décidé à dépouiller la famille…

51. Sans concession

Réa : Dominique Guillo – Scé : Eric Prungnaud – Avec : Isabel Otero (Hélène Vallon), Jean-François Garreaud (Michel Lemarchand), Didier Cauchy (Scandella), Teco Celio (Paulo)

''21 heures, un vendredi d'hiver pluvieux, près de la porte de la Villette. Dans une rue perpendiculaire aux Maréchaux, les lumières du boulevard voisin éclairent à peine une concession de voitures d'occasion devant laquelle se trouvent les véhicules de la Crim' et une camionnette de pompiers.

Près du bâtiment plongé dans l'obscurité, dans la cour détrempée par la pluie, des policiers installent des projecteurs pour éclairer une grosse Berline dont le hayon arrière est ouvert et contre lequel un homme gît, affaissé, le buste et la tête disparaissant dans le coffre. À ses pieds, un sac de rubans de tulle.

Sur la parka qui le protégeait de la pluie, trois impacts de balles. Grâce aux papiers retrouvés dans sa veste, les policiers identifient la victime : Yves Crozet, 38 ans, est le propriétaire de la concession, la Berline est d'ailleurs au nom de la société.

L'homme qui a prévenu la Police – la quarantaine grisonnante ne connaît pas Crozet, il l'a simplement aperçu dans le faisceau de ses phares et a pensé qu'il faisait un malaise…

Comme les policiers s'étonnent de sa présence dans ce coin sombre et désert, il finit par avouer qu'il était avec une prostituée. C'est en se garant devant la concession, à la recherche d'un endroit tranquille, qu'il a vu la victime. Il ajoute, ennuyé, qu'il ne voudrait pas que sa femme l'apprenne…''

52. Jugement dernier

''Studio 103 de la Plaine Saint-Denis, aux environs de 2 heures du mat'. Le groupe Vallon débarque dans un immense local où se tournent des émissions de télé.

À l'écart des plateaux, dans un atelier où sont fabriqués les décors, gît le corps de Stanislas Radovic, alias Stan, 22 ans. Vedette de la télé-réalité, il a remporté deux ans plus tôt la première édition de « 24h sur 24 », une émission où, avec une dizaine d'autres concurrents, il était filmé en permanence dans sa vie quotidienne.

Le meurtre a eu lieu alors que se déroulait une grande fête à l'occasion des quinze ans d'Artefact, la société qui a produit « 24h sur 24 » et prépare « Le Jugement Dernier », première émission conçue et animée par Stan.

Le corps de celui-ci a été découvert vers minuit et quart par une serveuse du buffet, encore sous le choc : elle était sortie fumer une cigarette dans le hall, lorsqu'elle a entendu le fracas de panneaux de bois que le meurtrier a fait tomber en s'enfuyant…

Rapidement prévenus, les secours n'ont pu sauver le jeune homme. Les premières constatations font état de plaies au niveau de l'abdomen, probablement causées par une arme blanche que les policiers ne retrouvent pas dans le capharnaüm de l'atelier de déco.

Tandis que journalistes et paparazzi affluent autour du Studio 103, les policiers récupèrent la liste des participants à la soirée, soit plus d'une centaine d'invités, sans compter les parasites et autres pique-assiettes que ce genre d'événement attire ! En l'absence de contrôle à l'entrée, difficile donc d'avoir une idée précise des allées et venues au 103. Selon Michael Hoffmann, le PDG d'Artefact (cinquante ans, massif, tempérament vif), la soirée s'était jusque-là déroulée sans incident, si ce n'est la présence d'une bande d'amis de Stan, quelques excités qui ont écumé le buffet avant de lever le camp, peu avant minuit… Comme les autres invités, il a entendu les hurlements de la serveuse, il n'avait pas remarqué que Stan avait quitté le plateau où se passait la fête…''

53. Enfance volée

Réa : Dominique Guillo – Avec : Isabel Otero, Jean-François Garreaud, Didier Cauchy, Teco Celio, Alexandra London, Jean-Claude Dauphin, Dominique Guillo, Thomas Chabrol, Valérie Sibilia

''Une explosion due à une fuite de gaz a entraîné un incendie dans un appartement. Un corps a été retrouvé, en partie carbonisé. Il s'agit d'un homme de 28 ans, Marc Filipani, célibataire et au chômage. A priori un suicide…

Mais après l'autopsie du cadavre, les conclusions sont différentes. Aucune molécule de gaz n'a été trouvée dans ses poumons. Il est donc mort avant la fuite de gaz, probablement d'un coup porté derrière la nuque. C'est un homicide…

Une voisine a entendu Marc Filipani se disputer violemment avec un autre homme, la veille de l'incendie…

Marc Filipani était membre d'une association contre la pédophilie. La Crim' rencontre la présidente de cette association : Carole Guérin, une femme d'une quarantaine d'années qui consacre sa vie à la lutte contre la pédophilie, en mémoire de son fils qui s'est suicidé à l'adolescence après avoir été abusé à de nombreuses reprises par un pédophile.

Il y a six mois Marc Filipani avait contacté l'association pour avoir des renseignements juridiques concernant la pédophilie. Finalement il adhéra. Il avait été abusé sexuellement dans son enfance et envisageait de porter plainte tout en hésitant encore. D'après Carole Guérin, il est difficile des années plus tard de replonger dans ce traumatisme. Mais la date de prescription approchant (10 ans après la majorité), il se devait de prendre une décision. Carole finit par le convaincre de porter l'affaire devant les tribunaux. Marc s'était confié à elle. Il avait été abusé durant sa scolarité qu'il effectuait dans un pensionnat, par le directeur de l'établissement, le propre frère de sa mère, Philippe Ferrot…''

54. Meurtre sous influence

Réa : Dominique Guillo – Avec : Isabel Otero, Jean-François Garreaud, Didier Cauchy, , [artiste id=25941]Alexandra London, Marie-Sophie L, Andréa Férréol, Dominique Guillo, Stéphanie Pasterkamp, Pierre-Olivier Mornas, Thomas Chabrol, Sophie Barjac

''La Crim' débarque à l'aube dans une petite impasse d'un quartier chic, calme et résidentiel. La scène de crime est bloquée par un camion poubelle. Les éboueurs attendant là, hagards devant leur découverte. Un bel homme distingué et soigné de 40 ans, Francis Baillard, gît entre 2 poubelles avec 3 balles dans le corps. Il a été dépouillé de son argent. Baillard est le patron d'une fabrique de cosmétiques haut de gamme. Il est aussi le propriétaire de « l'Espace Beauté », un institut de beauté réputé dont la sortie de secours donne précisément dans l'impasse. La grosse Jaguar de Baillard est garée tout près, personne ne semble y avoir touchée, les clés de contact étant toujours dans la poche du mort…

Découverte de « l'Espace Beauté », un endroit luxueux et raffiné. La femme du mort, Lorraine Baillard, 35 ans, vient d'arriver au salon. Effondrée, elle ne comprend pas. Etrange, son mari lui a téléphoné dans la journée pour lui dire qu'il passerait vers 19 h 30, juste après avoir récupéré sa jaguar qui était en révision à son garage. Ne le voyant pas arriver, elle a appelé le garage vers 20 h. Le chef d'atelier lui a confirmé que son mari venait de le quitter une demi-heure plus tôt sans rien lui dire de précis. Lorraine a donc fermé le salon vers 20 h 30, après avoir laissé un message sur le portable de son mari, puis est allée boire un verre au café d'en face avant de rentrer. Elle pense que Baillard est arrivé en retard à l'institut. Problème d'embouteillage ? Il voulait sûrement la voir, mais quelqu'un l'attendait dans l'impasse. Tremblante, Lorraine Baillard ne sait pas qui pouvait en vouloir à son mari…

Puis la mère de Lorraine, Gwendoline, prend le relais. C'est une femme de 65 ans, au visage dur et fermé. On la sent très protectrice avec sa fille, elle demande aux flics de la laisser à son chagrin. Agressive avec les hommes (Paulo ou Scandella), Gwendoline prie les flics de ne pas prendre ce ton suspicieux avec sa fille. Les raisons de tuer un mari ne manquent en général évidemment pas, mais sa petite Lorraine serait bien incapable de faire du mal à une mouche''

55. M.E.

''La femme d'un éminent chirurgien, Danrémont, dirigeant un service de transplantation hépatique, a été poignardée à son domicile.

On soupçonne le mari d'avoir commandité le meurtre, voulant hériter de la clinique de sa femme pour monter un centre privé de transplantation.

Mais aussi un dealer, Boutrin, responsable de la déchéance du fils Danrémont qui est en train de mourir d'une hépatite B mal soignée dans le service de son père.''

56. Room sévice

''Fabienne Larché, une employée du room-service est assassinée dans un hôtel de luxe. On soupçonne le concierge qui organisait un petit réseau de prostitution au sein de l'hôtel et dont Fabienne avait découvert l'activité. Un amant basque et militant d'un mouvement séparatiste qui aurait pu se sentir menacé.

Mais aussi une cliente de l'hôtel, Agathe Debuchy, dont le passé mystérieux semble avoir croisé celui du frère de Fabienne, aujourd'hui en prison.''

57. Skin

''Martial Prieur, un skinhead pur et dur est retrouvé mort dans le hall de son immeuble. Constatant qu'il a été tué sur le chantier à côté de chez lui, on se demande pourquoi son assassin l'a ramené dans l'immeuble.

On pense à la vengeance d'un maghrébin, le frère ce celui-ci ayant mystérieusement disparu dans le passé. On soupçonne aussi les skins d'avoir tué leur ami, celui-ci voulant peut-être, d'après les dires de sa mère, quitter son mouvement qui le dégoûtait…''

58. Confusion des genres

Un transformiste, Pierre-Hervé Schneider, est retrouvé mort près de son cabaret, la Zoa. Il a pris trois balles dans le bas-ventre. On pense à la vengeance de son amant, un transsexuel récemment opéré qui croyait que Schneider voulait le quitter à cause de son opération. On soupçonne aussi Favaro, un autre transformiste, dont Schneider avait piqué les numéros au cabaret. Puis on se tourne vers Perrin, le banquier pour qui Schneider travaillait le jour. Schneider était un bon élément, mais Perrin semblait le détester.

59. La part du diable

Sur une route départementale, on retrouve le cadavre calciné d'un ancien légionnaire, René Lachaume. Son portable intact révèle le destinataire de son dernier appel : Béatrice Forestier. Béatrice a connu Lachaume alors qu'elle était étudiante. Depuis, elle s'est mariée avec un puissant homme d'affaires dirigeant des salles de fitness, dont elle a deux enfants. Elle prétend avoir proposé un petit boulot à Lachaume qui était dans le besoin, mais on sent qu'un secret plus ancien l'unit à la victime…

60. Dérapages

On repêche dans la Marne le corps d'une femme, Eve Fontaine. Morte étranglée. Célibataire, on découvre qu'elle fréquentait un club de rencontres. On suspecte rapidement l'un des participants. Mais Eve était aussi éducatrice dans un service d'Action Sociale, et elle avait dû placer des enfants dans un foyer. Le père des enfants, Nérac, menaçait de le lui faire payer. On rencontre Nérac, mais celui-ci prend Louviers en otage et s'échappe…

SAISON 7

61. Condamné à vie

''Nadine Tadev, ouvrière dans une entreprise de textile, est retrouvée poignardée dans une impasse.

Les soupçons se portent sur son mari, Mikhaïl Tadev, qui venait de purger 6 ans de prison pour complicité de faux monnayage et avait été expulsé du territoire français (en vertu de la loi concernant les étrangers sur la "double peine") vers son pays d'origine, la Bulgarie.

Tadev venait de rentrer illégalement en France, et voulait retrouver sa femme et sa fille, Julia. Mais Nadine avait un amant, le patron de son entreprise, et Tadev, ne supportant déjà pas de vivre dans la clandestinité, aurait pu par désespoir tuer cet amant…''

62. L'Intox

''Victor Cauch, un brillant étudiant en médecine, a été tué dans son studio à l'aide de ciseaux de chirurgie. Sa petite amie, Ophélie, également étudiante en médecine et amoureuse transie de la victime, est rapidement suspectée. Mais on soupçonne aussi une mère de famille, Catherine Marois, qui vient de perdre son fils de 3 ans d'un accident pulmonaire, et dont la victime était le baby-sitter. Qui a tué ?

Catherine Marois, qui aurait été la maîtresse de Victor ? Son mari, Etienne, qui aurait découvert une liaison avec le baby-sitter ? Ou Ophélie, l'amoureuse folle de jalousie qui voyait en Catherine Marois une rivale ?''

63. Taxi de nuit

Arnaud Gantier, un chauffeur de taxi, est retrouvé poignardé dans son taxi sur les berges de la Seine. Est-ce un client en maraude qui a fait le coup ? Son collègue, Baron, pense que c'est possible vu les mœurs douteuses de Gantier. Celui-ci était lié à un producteur de films pornographiques qui organisait des partouzes en compagnie de gens importants tel qu'un juge d'instruction, juge que Gantier aurait d'ailleurs appelé plusieurs fois. On pense alors à un chantage. Peut-être que le juge a voulu faire taire le chauffeur ? Ou est-ce un coup du producteur de hard pour couvrir son ami le juge ? Mais qu'est devenue aussi la dénommée Coralie, petite amie de Gantier qui a disparu après son meurtre ?

64. Enquête d'amour

Karine Simonin, la femme d'un lieutenant de police, est retrouvée dépecée dans des sacs poubelles. On soupçonne tout de suite son mari, un homme malade de jalousie, qui avait engagé un détective pour faire suivre sa femme. Le détective étant aussi mort assassiné, on pense que Simonin aurait voulu le faire taire après avoir tué sa femme. De plus, son propre fils, Clément, l'accuse du meurtre, jurant que sa mère n'en pouvait plus de cet enfer et qu'elle avait peur de lui.

65. Camarade P38

Paul Parin, professeur à la Sorbonne, marié à Laure Parin, dont il a élevé les 2 enfants d'un premier lit, est mort dans son bureau suite à une blessure par balle. Qui a laissé le professeur mourir ? Flore, une jeune étudiante éconduite en mal d'affection ? Iris, une locataire froide et distante, à qui Parin prêtait une chambre à côté de son bureau ? Ou ce mystérieux Italien nommé Di Palma, ancien membre des Brigades Rouges, tout comme la mère d'Iris, et que la DST ne veut pas présenter à la Crim' ?

66. Le Jour des morts

Boucher, un dangereux psychopate, s'est évadé de prison en tuant au passage une innocente conductrice pour lui voler sa voiture. Il a, deux ans plus tôt, menacé de mort Sisko qui l'avait arrêté pour les meurtres avec actes de barbarie de deux malheureux retraités. C'est grâce au témoignage de Castelli, le petit ami de Boucher, un homme marié aux penchants homosexuels refoulés, que Sisko avait fait tomber Boucher. Castelli et sa famille sont également menacés. On tente alors de les protéger mais trop tard. Quand la Crim' arrive, la femme et le fils de Castelli ont déjà été tués. Reste à protéger Castelli et Sisko.

67. Douleur assassine

Qui a tué le pharmacien, Alain Jacobert ? De l'argent et des médicaments de substitution destinés aux drogués en manque ont disparu. On pense à un cambriolage qui aurait mal tourné. Mais la femme du pharmacien est étrange. Elle prétend s'être fait attaquer récemment dans le quartier, son visage tuméfié témoigne de cette agression, mais elle n'a pas porté plainte. Est-ce que son mari la battait ? Et si oui, a-t-elle décidé de le tuer ?

68. Au nom du père

Un couple de marionnettistes récemment pacsés, Xavier Marin et Séverin Dorval vivaient ensemble dans leur atelier. Quand Xavier est retrouvé poignardé, Séverin est effondré. Manifestement amoureux, il n'a aucune raison d'avoir tué son ami. Séverin oriente les pistes vers son père, un homme violent et fruste qui le martyrisait et le frappait étant gosse, ne supportant pas son homosexualité latente. Mais le père est introuvable, ayant abandonné sa femme et son fils il y a plus de 16 ans…

69. Une mort pour une autre

Thomas Gautier, kinésithérapeute, est retrouvé poignardé dans son cabinet. Des mots d'amour destinés à une patiente sont retrouvés dans son ordinateur. On pense que sa femme, Nathalie Gautier, a pu le tuer. Mais cette patiente, Chloé Sobel, en phase terminale d'une maladie incurable, a récemment disparu. Et comme le kiné militait en faveur de l'euthanasie, on se dit qu'il a peut-être poussé sa maîtresse à la mort. C'est ce que croit la mère de Chloé, Monique Sobel, qui est, elle, farouchement opposée à l'euthanasie…

70. Le Four

Qui est passé en pleine nuit assassiner chez lui le boulanger en vogue, Pierre Roulier ? On a aperçu sa jeune et jolie stagiaire, Luna, sortir de sa maison en courant l'après-midi du meurtre. Paniquée, Luna ne dit rien, mais les flics pensent qu'elle s'est faite violer. Un mobile pour que la compagne de toujours du boulanger, Régine, ait décidé de le tuer. Un mobile aussi pour la mère de Luna, Elodie Belveaux, qui aurait voulu venger sa fille en tuant le boulanger. Un mobile, enfin, pour le frère du boulanger, amoureux transi de Luna…

71. Effets secondaires

Le patron d'un laboratoire pharmaceutique, Jacques Fortel, est retrouvé mort d'une balle dans la tête dans une allée du bois de Boulogne. Crime de rôdeur ou d'une prostituée ? Ces pistes sont vite écartées. Fortel, homme intègre, vivait seul avec sa fille, Florence, qu'il a élevée depuis la mort de sa femme 25 ans plus tôt. Alors qui l'a tué ? Le mari d'une femme cobaye décédée d'une allergie à un médicament du laboratoire Fortel ? Ou Thierry Cordelier, son gendre et sous-directeur de l'entreprise, qui avait découvert que sa femme, Florence, était atteinte du cancer qui avait emporté sa mère par le passé à cause, précisément, d'un médicament que lui aurait administré son propre mari, Jacques Fortel ?

72. Crime de sang

On a tué la nounou des enfants de la famille Lagrange. Une famille au passé douloureux, leur deuxième enfant de 6 mois, Elisa, ayant été kidnappée sous les yeux de la nounou 18 ans plus tôt. Le juge Lagrange, patriarche de la famille, entretenait une liaison avec la nounou. L'a-t-il tuée parce qu'elle ne supportait plus cette situation ? Où est-ce son fils aîné qui avait aussi fini par tomber amoureux de sa nounou et qui ne supportait pas de voir son père avec elle ? Où est-ce Charlotte, la jeune fille de 18 ans, qui aurait volé ses patrons sous les yeux de la nounou alors qu'elle était là pour donner des cours particuliers à Océane, la dernière enfant des Lagrange adoptée pour palier au manque de l'enfant kidnappée ?

SAISON 8

73. Mort d'un homme

Maxime Cornel, PDG d'un groupe de presse, est assassiné dans son appartement situé juste au-dessus des bureaux de la rédaction. Stéphanie Cornel, sa femme, rédactrice en chef du magazine, est effondrée. Elle témoigne qu'au moment du meurtre, toute l'équipe de la rédaction était présente. Impossible que ce soit un employé. Jeanne, 18 ans, la fille naturelle de Stéphanie, a un alibi. Elle était à une fête à 30 km de Paris. Stéphanie Cornel avoue que son mari et elle avait fini par se séparer même s'ils vivaient toujours sous le même toit. Cornel avait une maîtresse, Lydia la standardiste. Jalousie ? Argent ?

74. Le goût du crime

''Le célèbre et très médiatique cuisinier, Gérard Dillis, meurt empoisonné. Il avait dîné au restaurant avec sa femme, Cassard (auteur du Guide de la France Gastronomique) et Julien Lommel, son assistant.

Qui avait préparé son plat ? Si beaucoup de personnes ont accès aux assiettes, seul Pierre Boutillon, le chef exécutif, est responsable de tous les plats. Or, Gérard Dillis qui n'était plus satisfait du travail de ce dernier, pensait s'en séparer…''

75. Esprit d'entreprise

Lucie Valmont, 38 ans, mère de deux enfants, s'est défenestrée. L'équipe de la Crim' doute. Des traces de pression et de minuscules fibres textiles indiquent une mort par étouffement. Qui a tué cette chef de produit de la société Noriel, grand groupe d'industrie alimentaire ? Les soupçons se portent d'abord sur son ex-mari jaloux, puis sur son supérieur hiérarchique, Bouvier-Dunand, directeur marketing aux méthodes peu orthodoxes.

76. Duel

Rosalie Bardet, 27 ans, l'apprentie de Marcia Gallo, céramiste renommée, est retrouvée morte dans l'atelier de Marcia. Au cours des dernières semaines, les voisins affirment avoir entendu à plusieurs reprises Rosalie et Marcia se disputer. Après six ans d'apprentissage, Rosalie estimait pouvoir voler de ses propres ailes, ce qui n'était pas du goût de Marcia, d'autant plus qu'une importante exposition devait se tenir le mois suivant.

77. N.I.

Le corps de Christophe Meurice, 21 ans, gît sur un terrain vague. Il semble avoir été tabassé à mort. Christophe était en seconde année de la très prestigieuse ENSI (Ecole Supérieur des Ingénieurs). Son ami Maxime Dalos, également élève de l'ENSI, fils de l'ancien ministre des Transports, vient reconnaître le corps. Le relevé des appels téléphoniques de Christophe indique qu'il a envoyé des dizaines de textos au contenu vulgaire et directif à un certain Benoît Lignon, élève de première année. Ce meurtre a-t-il un rapport avec le bizutage ? Le directeur est catégorique, il n'y a pas de bizutage à l'ENSI puisque c'est interdit ! L'équipe de la Crim' n'est pas convaincue.

78. Noces rouges

Mélanie Gassin, trente-cinq ans, est retrouvée morte dans son atelier par Madame Colomars, couturière, en charge de la confection de sa robe de mariée. La jeune femme était sur le point d'épouser Jacques Dupuy, commissaire de police de la cinquième DPJ, vieil ami de Lemarchand. La concierge de l'immeuble a croisé à plusieurs reprises un jeune homme d'environ trente ans, un grand blond qui se rendait chez Mélanie. Il semblait très agité. L'arme du crime a été retrouvée, mais la balistique ne trouve pas d'empreinte…


Répondre
Avis

VOTE
De brunia, le 29 juin 2006 à 14:35
Note du film : 6/6

[film= j'ai regardé "Adèle et Kamel" kan il é passé à la télé et j'espère vraimen kil repassera!

ou alor kil sorte en DVD.

merci


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.079 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter