Accueil
Cinéma
Trois jours de bringue à Paris

Sortie France : 1954
Première mondiale : 1954
La fiche technique complète sur IMDb

15/04/200518/04/2005
Réalisateur et producteur :
Emile Couzinet

Scénaristes :
Eugène Labiche (pièce)
Emile Couzinet (dialogues)

Producteur :
Jean Cavaillès (directeur de production)

Assistant réalisateur :
André Sarthou

Compositeurs :
Vincent Scotto
Paulette Zevacco

Directeurs de la photographie :
Scarciafico Hugo (sous Hugo Squarciafico)
Arthur Raimondo (cadre)

Monteur :
Henriette Wurtzer

Responsable des décors :
René Renneteau

Société de production :
Burgus Films

Acteurs :
Lucien Baroux (Théophile Chambourcy, capitaine des pompiers)
Milly Mathis (Léonida Chambourcy)
Catherine Cheiney (Blanche)
Pierre Larquey (Colladan)
Georges Bever (percepteur Boucantin)
Félix Oudart (pharmacien Cordembois)
Armand Bernard (Cocarel)
Robert Arnoux (commissaire)
Raymond Cordy (garçon restaurant)
Marcel Roche (notaire Félix Renaudier)
Gloria Velasquez (chanteuse)
Jean-Michel Rankovitch (Sylvain)

...

Résumé

Celà fait maintenant de nombreuses années que quelques bons amis, résidant dans la même petite localité d'une province française, se retrouvent régulièrement afin de disputer des parties acharnéees de belote. Depuis environ douze mois, ils ont monté une petite cagnote dans laquelle s'entassent petit à petit les gains obtenus aux cours de leurs parties. Un an après le début de leur épargne, nos joueurs s'aperçoivent, stupéfaits, qu'ils sont parvenus à amasser un joli magot et qu'ils se retrouvent en possession de la somme de 1500 000 francs. Ils décident alors de ne plus faire dormir davantage cet argent et cherchent un emploi pour leur butin. L'un d'eux a l'idée de dépenser la somme en allant faire un gigantesque virée dans la capitale. Après avoir réuni femmes et enfants et bouclé à toute vitesse leurs valises, tous prennent la direction de la ville lumière. Une fois sur place, leur premier objectif est de se payer un plantureux gueuleton dans un grand restaurant. Hélas, une série de malentendus fait qu'on les prend pour des criminels. La police, alertée par les propriétaires de l'établissement, fait irruption et embarque, sans poser de questions, les malheureux fêtards dans un fourgon celullaire.

(encinematheque.net)

Statistiques

Aucun vote pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) moviecovers.com

Cette page a été visitée 4293 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.038 s. - 15 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter