Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Du grand Verneuil


De verdun, le 27 décembre 2016 à 01:38
Note du film : 5/6

Cher Vincentp, si vous trouvez Mélodie en sous-sol "Trop long", "vide", "invraisemblable", "beauf", avec des "acteurs en roue libre", alors je vous déconseille vivement de (re) voir les films ultérieurs de Verneuil comme Le clan des siciliens, Le casse, ou Les morfalous qui me semblent davantage mériter ces qualificatifs.

Je précise que j'aime bien tous ces films. Le cinéma populaire de qualité de Verneuil ne me semble pas avoir d'équivalent de nos jours dans la production hexagonale.

Le point de vue de Vincentp ne fait que refléter la dureté de la critique envers le cinéaste. Mais était-ce nécessaire de conspuer Audiard ou Verneuil quand on voit le niveau actuel du cinéma commercial français ?


Répondre

De Impétueux, le 26 décembre 2016 à 19:05
Note du film : 6/6

Je ne vois pas ce qu'on peut reprocher à un film de casse sur le sujet de la vraisemblance et j'ai cité maints exemples plus haut. Je ne vois pas d'ailleurs ce que le sujet de la vraisemblance a à voir avec le cinéma : sans même évoquer tous les sujets de fantastique, de science-fiction, du merveilleux, du mythologique, etc., trouvez-vous normal que dans les westerns de la grande époque, les coups de révolver touchent toutes leurs cibles, même tirées par des cow-boys à cheval sur d'autres chevaucheurs (déjà, quand on est parfaitement stable, à plus de cinq mètres, c'est compliqué, alors !)…

Les films de casse reposent – forcément – surr des séries de paramètres invraisemblablement réunis : c'est ce qui fait leur charme : le minutage, l'intervention au bon moment d'un coup de téléphone, l'arrivée d'une voiture, la présence d'un quidam particulier. Avez-vous remarqué qu'il n'y a jamais d'embouteillage particulièrement retardant, qu'il y a toujours une place de stationnement disponible, que le quidam sur qui on comptait n'est jamais victime d'une grippe quand on en a besoin ? Ou alors, lorsque ça survient, ça introduit le grain de sable moral qui fait capoter le mauvais coup…

Les films de casse sont des contes de fées pour grandes personnes… Et ce dont a besoin, ce n'est pas de vaisemblance, mais de cohérence.

Sur les prétendues beaufitude et misogynie des dialogues : outre que le personnage de Delon n'est pas particulièrement présenté comme un délicat humaniste de gauche, respectueux des différences, mais qu'il y a lieu de penser qu'entre tous ses moyens d'existence, il y a eu, notamment, l'attrait que sa personne peut exercer sur les dames, je trouve que la conversation avec le barman (Jean Carmet) est particulièrement bien vue et criante de vérité ; ce genre de transaction – dût le vertueux Vincentp s'en indigner – est aussi vieux que le monde, les putes et les gigolos. Vingt ans après Mélodie en sous-sol, en 1984, le film de Christopher Frank L'année des méduses montre mêmement le gigolo Romain (Bernard Giraudeau) se renseigner sur l'état du cheptel.

Nadine Mouk a raison, le bar de plage de l'hôtel n'est pas celui du Ritz ou du Bristol. Mais, mes chers camarades, pour avoir fréquenté considérablement les deux établissements cités, je crois qu'il serait abusif de croire qu'ils sont des établissements chastes. Qui y passe avec quelque régularité y voit des manèges fort instructifs : un gigolo de quelque classe y a ses entrées et ses informateurs. Quant aux putes et autres escort-girls, veuillez ne pas oublier que l’excellent Robert De Niro fut poissé, précisément au Bristol, il y a quelques années en vénale compagnie.

La vérité, c'est que Vincentp n'aime pas le cinéma d'Audiard (car il est au moins d'Audiard que du délicieux Verneuil) et qu'il cherche désespérément à expliquer rationnellement son rejet. Il est de ceux qui pensent, contre toute évidence que Pierrot le fou de Jean-Luc Godard] est plus important que Les tontons flingueurs de Georges Lautner. Laissons lui ses illusions et son goût pour les cinémas exotiques ou confidentiels. Il faut de tout pour construire DVDToile.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.041 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter