Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Excellent film policier


De Frydman Charles, le 16 avril à 18:31
Note du film : 4/6

La dame d'onze heures , c’est : une plante toxique contenant de la scopolamine utilisée comme poison , une dame qui donne rendez – vous à onze heures d’abord une mystérieuse Geneviève à 28 mn donne rendez vous à Charles, puis Hélène l'infirmière à SOS à 1 h 17 mn , un rendez vous à onze heures rue des dames Paris 17 ème, et le nom d’une péniche. L’intrigue me semble confuse et l'identité de Geneviève pas claire . Elle est le sosie de Muriel Pescara . A la clinique Vermulen au pied de son lit est écrit  :Geneviève Pescara . Puis il s'avère que c’est Geneviève Rouleau , et qu’elle était l'épouse de Paul Wantz. Elle est née le 22 décembre 1917 à Vimy. Soeur de Charles Pescara et fille de Gérard Pescara . Suivant le lien ci-après Geneviève est la fille de Gérard Pescara : Geneviève fille de Gerard Pescara .A 1 h 10 la tombe d’un Georges Rouleau "A Georges Rouleau maire de la commune lachement fusillé par l'ennemi le 25 aout 1914 n'oubliez jamais" . Deux habitantes du village témoignent …Née Geneviève Rouleau, Mme Rouleau n’a jamais voulue se marier.Rouleau était il le nom de la mère de Geneviève, Jeanne Rouleau, et son père Gérard Pescara n'aurait pas reconnu Geneviève ? Les archives d’Etat civil ont elles été détruites pendant la guerre 14 18 ? Vers la fin du film à 1 h 26 mn Paul Wantz dit avoir pris connaissance du secret de la naissance de Geneviève en voyant le livret militaire du Dr Pescara.

"Wantz, déjà coupable de deux meurtres, se débarrasse de cette épouse encombrante et, démasqué, kidnappe Muriel. Mais S.O.S. veille. Avec l'aide du malicieux valet de chambre, Guillaume, il parvient à récupérer la confession sténotypée de Gérard Pescara; il en ressort que ce dernier a eu autrefois une liaison à Vimy (Pas-de-Calais), dont est née une fille, Geneviève, parfait sosie de Muriel."

L ’ identité de Paul Wantz lui même est remise en question par une femme âgée en noir , commme en deuil, qui entre dans la péniche "la dame d’onze heures" . Elle dit : " J’ai appris la mort d'Hélène Tassin par les journaux" puis s’adresse à Paul en disant "mon petit gars" . C’est sa mère ? Et dit : "il ne s’appelle pas Wantz mais Delbec"… puis s'adressant à nouveau à Paul : "André, André, André ". Le film ne donne aucune explication à cette nouvelle identité surgit de façon inattendue ! Est ce une mère qui apprend que son fils est un assassin et se dit : ce n’est pas lui , ce n’est pas possible , c’est un autre, ce n’est pas mon fils !?!

Selon le Figaro ,dans la distribution il est écrit Paul Wantz dit Delbec :

Le Figaro : Paul Wantz dit Delbecq

Une agence de renseignement aux États Unis OSS à été créé en 1942 .

OSS renseignements

Le personnage d’OSS 117 créé en 1949 pour une série de romans d'espionnage fait allusion a cette agence de renseignement dont OSS 117 est un agent , et a peut être été inspiré par le rôle de Paul Meurice : SOS .

Quant au jeu de mot sur les initiales S.O.S. , c’est peut être simplement parce qu’on appelle SOS au secours pour résoudre une énigme .


Répondre

De cagot, le 6 janvier 2009 à 16:18

C'est exact,Paul Meurisse fut un grand monstre sacre du cinema,helas tres mal employe sur la fin de sa vie.Sinon,le satellite lui rend parfois hommage,dommage c'est toujours les memes films.Rene Chateau sort dans sa collection.. Sergil chez les filles.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.028 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter