Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Critique


De Arca1943, le 29 octobre 2008 à 03:47

« Je ne crois pas que le génie de l'Italie – que nous aimons l'un et l'autre – soit fait pour la forme nationale de gouvernance des peuples. »

Ça alors, moi qui aime tant contredire Impétueux, me voilà à lui donner l'accolade. Vous parlez d'or, citoyen ! Car « la Seconde Guerre mondiale aura montré même aux plus aveugles à quel point il est insensé et dangereux de substituer exclusivement l'idée abstraite de Nation à la réalité de la vie sociale », disait le comte Sforza avec sa sagacité habituelle !


Répondre

De EGO, le 28 octobre 2008 à 17:10

Cher Impétueux,

laisse là "Jéricho" ( aussi titré : Opération Jéricho ) qui vaut le détour, surtout pour Pierre Brasseur, mais tu dois privilégier ce que tu n'as pas encore vu, soit : les Otages. La différence entre les deux ? Non ce n'est pas la chronologie, que l'un se passe en 14 et l'autre en 39 – 45 importe ici finalement peu. " les Otages " est un film champêtre, charmeur et farfelu même quand, dans sa seconde partie, il entre dans le drame. Les otages se découvrent, se dévoilent les uns aux autres et ne s'en estiment que mieux. Ils rient, ils chantent, ils bafrent et, à l'aube, ils sont droits comme des " i ", prêts pour le peloton auxquels ils échapperont finalement. C'est une vision admissible. Le film cherche à distraire non pas à être réaliste d'autant que les méchants moments comme ceux que traversent les héros de cette histoire ne sont nullement à tout jamais promis, inexorablement promis à des dénouements misérables. " Jéricho", si ma mémoire ne m'abuse, amène, au contraire, une cohorte de personnages noirs et aigris. Or s'il est concevable, dans la vie, d'être sinistre dans les moments sinistres, le cinéma a, lui, cette licence d'amener des sourires sur les visages des héros promis à la mort, des chants grivois sur leurs lèvres et de l'espérance plein leurs yeux.

Bien à toi.

Philippe


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.015 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter