Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Un feu d'artifice élégant


De vincentp, le 14 novembre 2011 à 23:22
Note du film : 6/6

Festival de bons mots, souvent extrêmement drôles ("le pape s'est éteint puis s'est rallumé"). Guitry se moque d'un peu tout le monde, de l'église tout particulièrement, mais avec l'élégance d'un prince de la comédie. Léger et grave en même temps, car il décrit les monstrueux défauts des gouvernants de l'ancien régime. Un film très réussi, qui n'accuse pas son âge.

La séquence avec Arletty est fabuleusement drôle ! Et constitue le contrepoint nécessaire aux mascarades des gouvernants européens, pour montrer l'absurdité des fastes d'une cour, en grossissant ceux de la cour abysséenne.


Répondre

De Impétueux, le 21 mars 2008 à 16:05
Note du film : 6/6

Cela dit, il serait dommage de confiner l'intérêt majeur des Perles de la Couronne, œuvre d'une grande qualité formelle de Sacha Guitry, à la présence bariolée de la séduisante Arletty et de ses gambettes passées au bouchon brûlé, d'autant que, je le confirme, ce n'est pas, de loin, la meilleure séquence du film…


Répondre
Réalisateur, scénariste, acteur c'est beaucoup


De RdT, le 19 décembre 2005 à 23:43
Note du film : 3/6

Guitry écrivait pour réaliser, réalisait pour jouer… Il ne pouvait pas être bon partout, et il me parait clairement être assez moyen partout. Mais il reste que ses films sont un témoignage d'une société, d'une époque, d'un état d'esprit. Editer Les perles de la couronne en DVD c'est faire oeuvre d'histoire cinématographique, d'histoire théâtrale, d'histoire des mentalités. Voir Guitry aujourd'hui c'est voir comment un bon professionnel du spectacle faisait du travail bien fait en 1930. De la belle ouvrage, bien chevillée, bien charpentée. Totalement démodée, parfaitement ennuyeuse, mais on s'amuse fortement à imaginer que des spectateurs de l'époque pouvaient trouver ça "tendance" que d'aller voir le dernier Guitry


Répondre
Avis


De vincentp, le 19 décembre 2005 à 23:29
Note du film : 6/6

Cher ami(e) cinéphile, vous qui découvrez visiblement le cinéma (par le haut du panier), ce que l'on ne peut qu'encourager, 200 films environ peuvent prétendre rentrer dans cette liste. Il y a beaucoup de monde au portillon ! C'est une question de goût.

Outre Citizen Kane, et peut-être Casablanca, des films qui reviennent fréquemment dans ce genre de liste sont :

  • Ivan le terrible (Eisenstein)
  • La prisonnière du désert (Ford)
  • M le maudit (Lang)
  • Voyage à Tokyo (Ozu)
  • Le voleur de bicyclette (de Sica)
  • Chantons sous la pluie (Donen)
  • To be or not to be (Lubitsch)
  • La règle du jeu (Renoir)

Mais c'est oublier Hitchkock, Kubrick, Coppola, Hawks, Bunuel, Visconti, Antonioni, Fellini, Wilder, Lean, Mizogushi, Kurosawa, Dreyer, Murnau,et bien d'autres encore…

Pour ma part, je ne vois pas Monika de Bergman en dehors de cette liste des 10. De mon point de vue le cinéaste qui a réalisé le plus de chefs-d'oeuvre est Hitchkock à quasi-égalité avec Ford. A titre personnel, je pense que l'oeuvre de Minnelli est globalement de très haut niveau également.

Si dvdtoile crée une rubrique (mais cela leur demanderait du boulot en plus, et je crois que la maintenance du site est déjà assez lourde), je vous indiquerai ma liste forcément subjective des 100 meilleurs films.

Nb : sinon, regardez mes (modestes) petites chroniques (et surtout celles, admirables de finesse et d'intelligence de Alholg et Dumbledore, les créateurs du site dvdtoile), elles peuvent vous donner des idées !

Nb : deux ouvrages de référence sur le cinéma (là aussi c'est subjectif) : Le siècle du cinéma, de Pinel (Larousse) et le dictionnaire du cinéma, de Lourcelles (Robert Laffont).

Bien amicalement.


Répondre

De Impétueux, le 19 décembre 2005 à 20:03
Note du film : 6/6

J'aurais mauvaise grâce et inconséquence, après avoir chanté sur tous les tons les hauts mérites de ces Perles de la Couronne – mais aussi de Remontons les Champs-Elysées – de ne pas apporter ma modeste pierre à l'édifice. Ces deux chefs d'oeuvre, réalisés juste avant la guerre sont des joyaux absolus, encore bien supérieurs aux oeuvres historiques d'après 1945 (Si Versailles, Si Paris et Napoléon).

Avant la guerre, Guitry est vraiment au sommet de son art ; le scandale de son incarcération pour prétendue collaboration, en 44, le marquera à tout jamais et lui fera perdre un peu de ce brio léger et grave à la fois, lui donnera misanthropie et amertume…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.039 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter