Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Hollywood et le freudisme


De vincentp, le 22 mai à 21:04
Note du film : 4/6

Deux acteurs admirables, et une mise en scène effectivement quelconque, académique, de Nunnally Johnson. Et pourtant on a envie de le remercier chaleureusement pour avoir écrit, produit et réalisé Les trois visages d'Eve, récit intéressant de psychiatrie, et qui apporte un plus à la civilisation humaine, faisant connaitre au public un de ses aspects les plus mystérieux. Nunnally Johnson est sans doute sans grand talent particulier en tant que réalisateur (bien que ses deux acteurs soient bien dirigés), mais il contribue à faire rayonner le cinéma, encore aujourd'hui, par ses efforts derrière la caméra, et de toute évidence une certaine résilience (cf l'introduction). Il faut aussi des gens comme ça, des "seconds couteaux" de réalisation, pour faire exister une discipline. Il est intéressant pour nous d'aborder aujourd'hui et de commenter ce type de cinéma. Rappelons que par ailleurs Johnson a écrit des scénarios qui font date dans l'histoire du cinéma (pour Henry King, Ford ou John M. Stahl).


Répondre

De PM Jarriq, le 25 mars 2009 à 17:42
Note du film : 3/6

Il est clair que l'intro, nous montrant un "spécialiste" austère devant un écran de cinéma, nous expliquant pourquoi ce film va être passionnant, n'augure rien de bon. Et comme il est dit plus haut, la réalisation rudimentaire n'arrange rien. C'est la prestation de Joanne Woodward qui donne ses lettres de noblesse à ce film désuet, et par sa seule intensité tranquille, elle parvient à faire passer les changements de personnalité "à vue" d'Eve. Ses face à face avec Lee J. Cobb sont souvent délectables, par l'évident courant qui passe entre les deux comédiens, mais tout cela ne suffit pas à faire de Les trois visages d'Eve, un bon film. Le scénario est balourd, les ellipses sont trop abruptes, et vraiment la mise en scène de Nunnally Johnson rend l'utilisation du format Scope incompréhensible.

Deux décennies plus tard, la même Joanne Woodward tournera Sybil, un téléfilm sur un cas similaire de personnalités multiples, où elle tenait cette fois le rôle de la psy.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.015 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter