Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De vincentp, le 20 décembre 2011 à 23:02
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Ce documentaire d'une heure, réalisé en 1945 (interdit de diffusion à l'époque par le Ministère de la guerre américain) porte sur le traitement des troubles psychiatriques de nombreux soldats américains ayant participé à la seconde guerre mondiale. John Huston et quelques collaborateurs (le scénariste Charles Kaufman) filment un groupe de soldats dans un hôpital militaire situé près de New-York. Hypnoses, thérapie de groupe, travaux collectifs, remettent progressivement sur pieds la plupart de ces soldats en une dizaine de semaines.

L'intérêt de ce documentaire réside en son sujet de base et son style : l'approche psychiatrique permettant de traiter les névroses et psychoses de victimes de guerre, traité à l'écran de façon sobre -clinique presque-. Mais Let There Be Light va au-delà de ce premier aspect ! Particulièrement bien réalisé, le documentaire est porté par un propos humaniste élaboré et convaincant. Comme les médecins militaires, Huston a foi en les possibilités de guérison de l'âme, de reconstruction de l'être humain, et le traduit sur la pellicule (déroulement de l'histoire, prises de vue, montage, rythme). Le cinéaste balaie au passage en quelques instants les clivages sociaux : les problèmes et leurs traitements peuvent concerner riches et pauvres, aisés ou personnes de milieu social modeste, noirs et blancs. Le cinéaste délivre une vision foncièrement optimiste quant aux possibilités qu'offre la société pour réintégrer des personnes temporairement marginalisées (quand elle y met les moyens). Huston manifeste aussi une confiance inébranlable en la possibilité pour chacun de s'épanouir en la société, porté par sa volonté, un projet professionnel et familial, une vision du présent et de l'avenir à la fois individuelle et collective.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0020 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter