Accueil
Cinéma
La Femme-objet
France, Canada

Première mondiale : 1980
La fiche technique complète sur IMDb

14/03/200622/09/2011
Réalisateur :
Claude Mulot

Compositeur :
Jean-Claude Nachon

Directeur de la photographie :
François About

Résumé

Dans une lumière nocturne de deuil, assis devant son IBM, fumant cigarette sur cigarette, vidant une bouteille de whisky, Nicolas se souvient. En voix off, il nous raconte l'étrange piège qui s'est refermé sur lui en cinq aventures amoureuses. Les cinq retours en arrière qu'il nous conte sans en saisir la morale, sont d'une logique lumineuse. En effet si Nicolas est écrivain de science-fiction, sa grande affaire est de satisfaire un « appétit sexuel pantagruélique ». Sept, huit, neuf fois par jour une femme lui est nécessaire. Tous les jours. Sa dernière maîtresse en titre, Sabine, renonce à ces cadences insupportables. La dactylo qu'il engage, Lucile, lassée d'être troussée à tout bout de champ dans son travail, s'enfuit bien vite. L'assistante du réalisateur Byron est culbutée sur une table à sa première entrevue par Nicolas, scénariste du film : elle ne reviendra plus. Nicolas décide alors de construire une « femme parfaite », c'est-à-dire un robot muet. Et c'est Kim qui lui donne toute satisfaction. Pour un temps seulement car très tôt, elle échappe à son démiurge, pour chasser comme lui (le concierge, puis Sabine). N'osant détruire sa créature, Nicolas fabrique alors « la perfection totale » : une robot noire qu'il ne se donne même pas la peine de baptiser. Mais Kim, toujours muette, intervient et, réduit à son tour à l'état d'homme-objet, Nicolas meurt à la tâche. (saison cinématographique 1984 et patrice0)

Statistiques

Aucun vote pour une (ré)édition en DVD. Pour voter :

Galerie de photos


(c) scifi-universe.com

Cette page a été visitée 5891 fois.

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.032 s. - 15 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter