Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Derrière la façade des apparences, la réalité


De vincentp, le 2 février à 21:38
Note du film : Chef-d'Oeuvre


Revu sur grand écran. Très difficile de trouver le début d'un défaut à Stalag 17. William Holden ne fut pas le meilleur acteur de son époque (il a un jeu un peu stéréotypé) mais avec Billy Wilder il se transforme en acteur génial. Un très beau portrait de groupe et d'une époque (de l'humanité ?), porté par une mise en scène de très grande qualité, sobre et efficace. Les acteurs prennent vie, leurs aventures touchent le spectateur par un subtil alliage de drame et de comédie, parfois au sein du même plan ou de la même séquence (ex : "Animal" qui croit apercevoir son idole Betty Grable). Quand le rideau tombe, on se rend compte que c'est la touche sombre et grave qui l'emporte.

Derrière l'apparence de la drôlerie, les enjeux sont graves, à l'image du personnage Schulz, faux brave-homme et vrai criminel de guerre. A mon avis, il s'agit du meilleur film de Billy Wilder, encore meilleur que Assurance sur la mort (revu hier en dvd) et Certains l'aiment chaud (revu avant-hier sur grand écran), deux références dans le film noir et la comédie. Le jeu de Jack Lemmon dans Some Like it Hot me semble avoir un peu vieilli, alors que celui de Tony Curtis reste moderne (et drôle). Globalement, les qualités de ces trois très grands films de Billy Wilder sont tout simplement énormes, ces œuvres étant des pièces d'orfèvrerie.


Répondre

De cormega, le 24 octobre 2005 à 23:25
Note du film : 6/6

Vraiment excellent Stalag 17, c'est vrai que la découverte du fameux pot au rose est formidablement amenée. Les acteurs sont excellents, William Holden en tête. Le film a un petit côté gentillet sûrement exagéré mais pas désagréable (le chef allemand du camp de prisonniers est bigrement sympathique malgré sa totale hypocrisie). C'est assurément une grande réussite de Billy Wilder.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.026 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter