Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Le Sud, opaque et indéterminé


De vincentp, le 9 septembre à 12:21
Note du film : Chef-d'Oeuvre


Sydney Pollack a 31 ans quand il réalise This Property is Condemned en 1966, adaptation d'une pièce de Tennessee Williams relative à un épisode de la vie au sein d'une cité du Sud des Etats-Unis lors de la Dépression des années 1930. Une cité poisseuse, sans avenir, écrasée par un soleil de plomb, peuplée d'êtres ordinaires. Propriété interdite, tombé curieusement aujourd'hui dans l'oubli, est au cœur de l'univers cinématographique de Sidney Pollack, univers alors en gestation. "Un film de Pollack commence, trompeusement à un niveau réaliste, pour dériver progressivement vers l'insolite, la distorsion, le fantasmagorique" "Tous ces personnages vivent dans le passé, refusent le présent, l'évolution. Ils aspirent obscurément à une innocence perdue" (50 ans du cinéma américain). La sœur cadette se remémore le passé de Alva Starr (Natalie Wood) de façon onirique et raconte son histoire à un petit garçon de son entourage, en chantonnant.

L'univers de Tennessee Williams adapté par Pollack possède une dimension énigmatique. Robert Redford compose un personnage complexe dont on peine à comprendre les motivations et la psychologie. Sa relation avec Natalie Wood est opaque et sujette à interprétation. La mise en scène via le choix de plans ou la mise en avant de situations (comme la rencontre filmée au travers du reflet de l'eau d'une mare) tend vers l'insolite, le fantastique, l'onirique (on pense à Yakuza réalisé par Pollack en 1974). Natalie Wood comme Faye Dunaway dans Les trois jours du condor (1975) composent des personnages névrosés, en proie à des interrogations. Natalie Wood, époustouflante, confirme qu'elle fut l'une des toutes meilleures actrices de l'histoire du cinéma. Mais This Property is Condemned s'appuie également sur la photographie magnifique de James Wong Howe et des décors et une musique de grande qualité et variée.


Répondre

De JOHANN, le 4 octobre 2004 à 23:03
Note du film : 6/6

L'annonce du DVD zone 2 pour le 25 novembre, c'est une grande nouvelle que j'attendais depuis longtemps. Ce film est simplement bouleversant pour qui est sensible aux atmosphères de Tennessee Williams ou de Elia Kazan. A (re)découvrir fin novembre


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.063 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter