Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Quatre films - un même évènement


De Steve Mcqueen, le 9 avril 2010 à 23:29
Note du film : 2/6

coucou estimé comppère ! N'ayant pas tes références littéraires, je me contente modestement de ma nouvelle thèse : "Don/Simpson/Jerry/Bruckheimer : comment appuyer sur le détonateur/fumer le cigare/Mater l'actrice tout en restant zen …!…


Répondre

De droudrou, le 9 avril 2010 à 19:56
Note du film : 3/6

ton Gaullien : Steve MacQueen je vous ai compris ! Ton résumé est une merveille j'y ai retrouvé tout le film ! Et j'ai relu mes notes dans lesquelles j'avais omis d'évoquer l'arrière-garde de la R.A.F. à Compiègne avant que ne commence la bataille d'Angleterre… et dommage qu'elles ne soient pas sous-titrées en Français les séries Winds of War et War and remembrance d'après Herman Wouk ! avec Robert Mitchum


Répondre
Pearl Harbor


De droudrou, le 23 avril 2007 à 07:09
Note du film : 3/6

Puisque c'est une réalité historique connue depuis longtemps…

Par contre, c'est vrai qu'à propos du raid de Pearl Harbour il y aurait une foultitude de détails à faire remonter puisque tout un cadre anecdotique a précédé et accompagné les évènements.

C'est néanmoins assez "amusant" (très relatif) d'étudier le film qui aurait permis de faire suivre un collector très riche. Or celui qui nous est livré dans l'édition director's cut est d'une rare nullité.

Si on veut vraiment pouvoir dominer cet ensemble, en fait, le film reste à faire (gros travail de scénariste) ou un éditeur intelligent rassemble un certain nombre de films et va également piocher parmi ceux qui sont souhaités et nous propose un coffret thématique…

J'en profite pour baisser ma note de 4 à 3 !


Répondre

De vincentp, le 22 avril 2007 à 22:37

On peut rappeler que le premier prisonnier de guerre japonais fait par les américains fut le pilote d'un sous-marin de poche qui s'échoua piteusement sur l'ile bombardée. La technologie n'était pas au point, ce que confirmera certainement notre vétéran de la période, et spécialiste des sous-marins, alias Droudrou, alias Commandant Courage… C'est le documentaire de National Geographic "untold stories of world war II", qui nous explique tout cela, et qui rappelle aussi ce que furent les kamikazes et la bataille de l'eau lourde en Norvège, pendant cette période. Courage pour moi aussi : il ne me reste plus que 89 épisodes de la série à regarder.


Répondre
Avis


De swat., le 4 octobre 2006 à 20:48

J'ai déjà entendu, et je pense que vous aussi, "il est trop moche pour avoir un enfant".

J'ai peur des conséquences que cela entraînera si ça rentre dans les mœurs.

La cigarette s'est rependu à cause des films. James Bond fumait, Clint Eastwood fumait, Lucky Luck fumait, les femmes fatales fumaient dans les films noirs.

Les personnes ne fumeront plus quand leurs idoles arrêteront la cigarette.

Je connais "Le silence des agneaux" ainsi que le personnage.

C'est juste que la comparaison (un peu flatteuse d'un certain coté) m'étonne.

Je n'ai jamais vu cette œuvre, par peur qu'elle me fasse peur. C'est dommage car je manque peut être quelque chose.

Merci de me renseigner sur ce livre.


Répondre

De droudrou, le 4 octobre 2006 à 20:11
Note du film : 3/6

Swat : tu te calmes ! Que nous ayons peut-être tous des problèmes avec l'autre sexe et réciproquement ne nous permet pas de nous égarer publiquement sur certains sites…

Et puis, même si nous sommes très en colère, qu'il faille la faire passer, il y a d'autres moyens. Ils ne concernent que nous-mêmes.

"Aujourd'hui les personnes beaux physiquement sont avantagés, demain eux seuls pourront se reproduire et après demain eux seuls auront le droits de vivre. Qui sur ce site aura sa liberté peut être que ceux qui ont écrit tous ces messages ne l'auront pas." : Je ne sais ton âge. Ce qu'il convient de savoir que la notion de suprématie par le physique et la race sont des tendances ultra. Une idéologie s'est bâtie sur ce sujet et, pour te mettre en garde, si tu aimes lire, je t'invite à lire le bouquin (le pavé) que je lis en ce moment : "Les bienveillantes" de Jonathan Littell et tu me comprendras mieux…

En ce qui concerne Hannibal Lecter, tu m'épates de ne pas connaître "Le Silence des Agneaux" et toute la série de films qui a suivi.

Je ne te cache pas que je n'ai vu que "Le silence des agneaux". Pour la suite, comme je suis grand lecteur, j'avais offert le bouquin à mon beau-frère qui nous en a relaté divers épisodes. Et puis, il y a eu un je ne sais quoi qui ne m'a nullement donné envie de voir le film. Il est des choses avec lesquelles je ne sais pas rire.

Si je dois manger une cervelle, je l'achète chez mon boucher… sans arrière pensée. Et, également, histoire de me faire inviter, j'aime aussi les abats…

Salut.


Répondre
Ca ne vaut pas Tora Tora Tora


De Léonidas III, le 17 avril 2005 à 06:10

Les Américains ne savent plus faire un film sur un de leurs désastres, qu'il soit du à une surprise ou à l'échec pur et simple. Ici, cela se termine par le raid sur Tokyo. Dans Alamo, nouvelle version 2004, on finit sur San Jacinto. Dans Independance Day, ils gagnent sur toute la ligne… Tout ça pour montrer qu'on se redresse, voyez-vous… Les méchants m'ont pas eu… A quand les films un peu plus réalistes, sans flagornerie et vantardise ?

Le petit Japon, acculé n'a pas eu le choix. On a tout fait pour ça. On a mis la base exprès pour le tenter. Ensuite, on joue les étonnés, bah dis donc… Je ne vois pas la différence entre l'attaque surprise d'un camp indien et Hawaï… le principe est le même. Et les camps sioux contenaient sans doute plus de civils… Faudrait peut-être arrêter les rabâchages sur la liberté, la démocratie, les jolis ici et les méchants ailleurs, dont on nous rebat les oreilles… mais la recette est connue depuis la propagande de Rome contre Carthage jusqu'aux discours de Mao, en passant par certains dont le nom même est oubliés par les bons réalisateurs qui cherchent de gros revenus pour prix de scènes larmoyantes et risibles…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.030 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter