Accueil
CinémaTaking Lives
États-Unis
Thriller
Réalisateur :
D.J. Caruso

Scénaristes :
Michael Pye (auteur)
Jon Bokenkamp

Producteurs :
Mark Canton
Bernie Goldmann

Compositeur :
Philip Glass

Directeur de la photographie :
Amir M. Mokri

Sociétés de production :
Warner Bros.
Village Roadshow

Acteurs :
Angelina Jolie (Illeana)
Ethan Hawke (Costa)
Kiefer Sutherland (Hart)
Gena Rowlands (Mrs. Asher)
Olivier Martinez (Paquette)
Tchéky Karyo (Leclair)
Jean-Hugues Anglade (Duval)
Paul Dano (Young Asher)
Justin Chatwin (Matt Soulsby)
André Lacoste
Billy Two Rivers
Richard Lemire

...

avant le 21/11/2004
26/08/2012
Sortie en salles en France : 28 avril 2004
Première sortie mondiale : 2004
La fiche technique complète du film :  La fiche technique complète sur IMDb

Résumé


Illeana Scott travaille comme profileuse au FBI. Pour débusquer les criminels, elle use d'une méthode instinctive, sondant les esprits malades de ses sujets. Un don aussi efficace qu'inquiétant, qui lui vaut d'être mise à l'écart d'une enquête sur un serial killer par la police locale de Montréal. Mais la jeune femme a tout de même le temps d'émettre une théorie sur le psychopathe : selon elle, l'homme serait un tueur-caméléon, qui violerait les vies de ses victimes en s'appropriant leur identité et leur destin. Un jour, tout se complique. Illeana tombe amoureuse et s'engage tête baissée dans une relation complexe qui pourrait bien lui coûter la vie…


Critique Film

Critique DVD

Taking Lives, destins violés
DVD, France
Éditeur : Warner
Sortie : 5 novembre 2004

Format vidéo : 16/9
Audio : Anglais (DD5.1), Français (DD5.1)
Sous-titres : Anglais, Français
Suppléments :

  • Bande-annonce
  • Scènes supprimées
  • Doc. Labo de la criminelle
  • Bêtisier

Note technique : 3/6

Image et son: Malgré une compression assez discrète et des contrastes satisfaisants, la définition -tout à fait potable au demeurant- n'est pas aussi précise qu'on aurait pu l'espérer pour un film aussi récent, du grain est décelable par moment et les arrières-plans pas toujours à la fête. Pour le son, que ce soit en V0 ou VF, le dolby digital 5.1 offre une belle présence de la musique, quelques effets sonores retentissants et des dialogues clairs.

Bonus:

On commence par la section Labo de la criminelle (VOst) qui propose 4 featurettes : L'art de la collaboration (5') permet aux acteurs, réalisateur, producteur etc. de parler du film de manière promotionnel bien évidemment, Profiler un réalisateur (6'30) est censé aborder le travail effectué par le réalisateur, malheureusement le côté auto congratulatoire rend la vision inintéressante, Preuves à l'appui (6') propose aux acteurs de parler de leurs personnages enfin Un puzzle dans le puzzle revient sur l'intrigue policière et les fausses pistes.

Ensuite, les 6 scènes inédites/alternatives (2.35 11') n'offrent rien de bien intéressant vis à vis du montage final, le Bêtisier (2'45) est tout sauf communicatif enfin on fini avec la BA (VO) du film.

snake

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.042 s. - 14 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter